Açaï





Publicité

Résumé

Les baies d’acai ont des effets antioxydants, toniques et énergétiques. Elles sont utilisées en usage interne principalement pour ses valeurs nutritives et en usage externe sous forme de cosmétique.

acai
Noms

Noms français : açaï, baies d’açaï, acai, açaí (écriture en portugais, car plante originaire du nord du Brésil)
Nom scientifique : Euterpe oleracea Mart.
Nom anglais : Acai Palm, Acai Berries (nom donné aux baies), Açaí Palm, Açaí, Açaí Palm tree (nom donné à l’arbre)
Nom allemand : Acai, Açaí-Beeren
Nom italien : acai
Nom portugais : açaí, nom donné à l’arbre en portugais : açaizeiro 
Nom espagnol: palmera de asaí

Famille

Arecaceae

Constituants / Principes actifs

– Acides oléiques, lignines, niacine, anthocyanes (molécule antioxydante), glucides (52%), protéines (8%), vitamine C, sodium, magnésium, fer, zinc, etc.

Parties utilisées

– Baies (baies d’açaï), racines, etc.

Effets

– Anti-inflammatoire, forte valeur nutritive, anti-oxydant, anti-hémorragique, astringent, dépuratif.

Indications

Diarrhée, anémie, manque d’énergie, hémorragie, “vieillissement précoce” (lire sous remarques), prévention de maladies comme le cancer (lire aussi sous remarques), cholestérol (contre le LDL).

Effets secondaires

Prise de poids.

Contre-indication

Aucune contre-indication connue, veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.

Interactions

Aucune interaction connue, veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.

Euterpe oleracea Mart
Préparations – Sous quelle forme ?  (formes galéniques de l’açaï)

– Baies ou sous forme de “glace” (lire sous remarques)

– Décoction des racines

– Gélules

– Cosmétique

Où pousse l’açaï et ses baies ?

L’açaï est un arbre originaire de la région amazonienne, en Amérique du Sud. On peut trouver des arbres d’açaï à l’état naturel au Brésil (Nord), Colombie, Venezuela, etc. En Amazonie, on trouve de nombreux arbres d’açaï qui contribuent de façon significative à l’économie de la région. L’état du Pará est de très loin la principale région de récolte d’açaï (plus d’informations ci-dessous). Il est très difficile de cultiver l’arbre d’açaï, c’est pourquoi la plupart de la production provient d’arbres à l’état naturel dans le nord du Brésil.

Fruits et cueillette
Les chercheurs (appelés en portugais peconheiros) grimpent jusqu’à 20 m de haut pour cueillir les baies en haut de l’arbre. Les baies sont ensuite lavées avant d’être mélangées avec de l’eau pour former une pâte. Pour l’exportation ou l’envoi vers d’autres régions du Brésil, la pâte d’açaï est congelée. L’arbre d’açaï pousse en bord des cours d’eau, car un arbre adulte a notamment besoin d’environ 120 l d’eau par jour pour produire des baies. Il n’est pas possible de consommer les baies fraîches d’açaï, car elles sont trop dures. Le fruit doit être mélangé avec de l’eau.

Rôle des abeilles 
Une étude réalisée par l’institut brésilien de référence Embrapa a montré que ce sont des petites abeilles qui vivent naturellement en Amazonie qui permettent la pollinisation des fleurs de l’arbre d’açaï et par conséquent au bon développement et à la formation des baies. Ces petites abeilles se développent dans un écosystème d’arbres et de plantes qui ne comprend pas seulement l’arbre d’açaï mais d’autres espèces, c’est-à-dire une importante diversité. Ce que les scientifiques ont découvert est que lorsque seulement des arbres d’açaï sont plantés, en monoculture, ces petites abeilles ont tendance à disparaître pour parfois laisser la place à des abeilles plus grosses qui pollinisent moins les fleurs. Sans ces bons pollinisateurs (petites abeilles), il peut s’en suivre une diminution de la quantité de baies d’açaï sur l’arbre jusqu’à 25% inférieure à la normale. Par conséquent, il est conseillé lors de plantation et culture d’arbres d’açaï de laisser d’autres arbres autour ou s’ils ont déjà disparu de replanter de nouveaux arbres d’autres espèces. Dans cette étude les chercheurs ont aussi découvert que l’açaï était pollinisé par plus de 100 différents types d’insectes, y compris les abeilles, les coléoptères, les mouches et les guêpes. Cette étude a été publiée le 23 janvier 2018 dans le journal scientifique Journal of Applied Ecology (DOI : 10.1111/1365-2664.13086).

L’état du Pará, principale région de production
– Environ 95% de toute la production mondiale d’açaï provient de l’état du Pará, dans le nord du Brésil. La principale ville de production est Igarapé-Miri justement au Pará. La production mondiale d’açaï est de plus d’un million de tonnes (1000 kg) par année. Environ 60% de la consommation mondiale d’açaï a lieu dans l’état brésilien du Pará, 30% dans le reste du Brésil et 10% hors du Brésil (surtout aux Etats-Unis à environ 80%), comme l’informe le magazine brésilien Superinteressante dans son édition de décembre 2019. L’açaï, avec la farine de manioc (mandioca en portugais), est un élément de base de l’alimentation du nord du Brésil et notamment le Pará. Ces aliments garantissent un apport important en nutriments comme les sucres, graisses, protéines ou vitamines. Dans ces régions du nord du Brésil, les baies d’açaï sont consommées sous forme d’une pâte qui sert ensuite à la préparation du plat principal, de dessert ou de jus.
– Selon un article du journal brésilien Folha de S.Paulo paru le 4 mai 2018, la récolte de l’açaï en Amazonie brésilienne (en portugais Amazônia Legal) représente un chiffre d’affaires annuel d’environ 500 millions de Reais, c’est-à-dire environ 150 millions de dollars américains au cours de mai 2018, pour les habitants de l’Amazonie brésilienne. Autrement dit, ce fruit contribue de façon significative à l’économie de la région.

Quand récolter l’açaï ?

On peut récolter les baies d’açaï toute l’année mais il est préférable de les récolter entre août et décembre (lorsque les fruits sont noirs et opaques). Un arbre d’açaï peut mener à plusieurs récoltes par année. Un arbre produit des fruits pendant 10 à 25 ans.
Rappelons que la région amazonienne est très proche de l’Equateur, les saisons sont donc peu marquées voire inexistantes (si ce n’est une saisons des pluies).

Remarques

Glace d’açaï
– L’açaï est un palmier bien connu d’Amérique latine et surtout au Brésil. Les indigènes d’Amazonie utilisent les baies d’açaï pour ses propriétés nutritives. De nos jours les Brésiliens consomment par exemple au petit déjeuner de l’açaï sous forme de “glace” avec des bananes (notre photo ci-dessus). L’açaï étant très riche en carbohydrates et en fer.  Toutefois, la glace d’açaï contient finalement peu de fruits ou de baies d’açaï. En effet, la pulpe d’açaï (qui continent déjà un mélange de fruits et environ 90% d’eau) est mélangée avec plusieurs produits et notamment du sirop guarana ainsi que des aromatisants pour donner une structure à la glace. Selon le magazine brésilien Superinteressante, les glaces d’açaï comptent souvent seulement 10% de pulpe d’açaï. A la fin, il n’y a que 1% de fruit ou baies d’açaï dans la glace finale.

Attention au marketing
– Comme l’Amazonie et le Brésil en général deviennent toujours des régions intéressantes au niveau marketing pour vendre en Europe et aux USA l’açaï s’est fait connaître hors du continent sud-américain. Parfois des publicités en Occident montrent que l’açaï aurait un pouvoir anti-âge ou encore amaigrissant. Cela dit il est intéressant de noter que le Professeur Hostettmann (spécialiste en plantes médicinales à Genève en Suisse) estime que certains fruits d’Europe comme les mûres ou les cassis auraient des propriétés antioxydantes comparables (source: pharmavista.net). De ce fait Creapharma estime que l’açaï est une pante médicinale très intéressante mais surtout pour ses vertus nutritives. Il nous semble donc peu utile de penser que l’açaï serait une plante “miracle”. Comme toujours attention aux publicités très flatteuses. Hors du Brésil, c’est principalement les Etats-Unis (environ 90%) qui consomment les baies d’açaï sous forme de glace.

Lire aussi : guarana

Sources & Références : 
Sources : 
Folha de S.Paulo, Pharmavista.net, Superinteressante

Références : 
Journal of Applied Ecology (DOI : 10.1111/1365-2664.13086)

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Crédits photos : 
Pharmanetis Sàrl, Fotolia.com

Dernières mise à jour : 
18.11.2019

acai-cholestérol (contre le LDL)

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 28.11.2019