7 informations utiles à connaître sur le café

Le café est connu pour ses propriétés stimulantes. Consommé avec modération, il se révèle particulièrement bénéfique pour la santé. Voici 7 informations utiles sur le café.


1. Bon pour la santé

Des études effectuées sur des animaux ou issues de cultures de cellules ont montré que le café optimisait l’action de l’insuline, il pourrait ainsi être bénéfique pour les diabétiques. La consommation de café préserverait également du cancer de l’intestin. Chez les seniors, il améliorerait la mémoire et réduirait le risque d’Alzheimer tandis que chez les nouveau-nés prématurés, la caféine favoriserait l’amélioration de la fonction pulmonaire. Le café est souvent utilisé contre les maux de tête et les migraines. Cela est dû au fait qu’il améliore la circulation sanguine, et de ce fait l’irrigation des organes. Il renforce aussi l’activité cardiaque.

Dans une grande étude qualifiée en anglais d’umbrella review (étude de méta-analyses), une équipe de chercheurs internationaux sont arrivés à la conclusion que boire plusieurs tasses de café par jour permettait de façon probable de prévenir des maladies comme certains cancers ainsi que des maladies cardiovasculaires. Une consommation de 4 à 5 tasses de café par jour menait aux meilleurs résultats sur la santé, c’est-à-dire abaissait au maximum le risque de souffrir de maladies. Cette étude a été publiée dans le journal scientifique Annual Review of Nutrition (DOI : 10.1146/annurev-nutr-071816-064941) en 2017, dans le volume 37.

2. Quelle est la dose idéale par jour ?

Boire davantage de café pourrait prévenir le diabète de type 2La dose idéale de café est de 3 à 4 tasses par jour pour un adulte. Elle peut être plus basse (1 à 2 cafés) chez les personnes très sensibles à la caféine qui ont tendance à devenir nerveux en buvant trop de café. De plus, comme la dose de caféine contenue dans chaque type de café n’est pas toujours le même, il faut veiller à ne pas dépasser les 400 mg de caféine par jour. En cas d’abus, certains effets comme les nausées, l’anxiété ou l’irritation peuvent apparaître.

À noter que la caféine fonctionne mieux sur un corps reposé que sur un organisme fatigué. Elle bloque les récepteurs d’adénosine, une substance qui se trouve dans le cerveau, pour permettre aux autres substances comme la dopamine de mieux agir. Il est ainsi plus indiqué de boire du café lorsque le corps est reposé, après une sieste ou une bonne nuit de sommeil par exemple.

3. Quel café choisir ?

Il existe 2 principaux types de café : l’Arabica et le Robusta. Le Robusta est la variété résistante et sauvage et qui contient le plus de caféine. L’Arabica est une variété plus délicate et qui demande beaucoup plus de soins lors de la plantation, mais son café est connu pour être plus savoureux et plus parfumé.


4. Pas indiqué pour tout le monde

Les femmes enceintes devraient réduire leur consommation de café à 200 milligrammes par jour au maximum. Des études sur des animaux ont, en effet, montré que la caféine peut provoquer un retard de croissance du fœtus ou du nouveau-né, et même des crises d’épilepsie. Le café est également une source d’hyperactivité et de troubles du sommeil chez les enfants. Pour les personnes qui présentent des troubles de rythme cardiaque, il est conseillé de demander l’avis du médecin, même si une consommation modérée de caféine reste sans danger.

5. Pas d’effet immédiat

Il serait faux de croire que la caféine agit immédiatement. Celle-ci n’a d’effet sur l’organisme qu’après environ 30 à 40 minutes, le temps qu’elle soit absorbée pour se répandre dans le corps. Il faudra ensuite attendre plusieurs heures avant qu’elle ne soit totalement éliminée. À noter que chez certaines personnes, la caféine peut agir plus vite, mais pas dans l’immédiat. Un effet psychologique n’est toutefois pas à exclure.

6. Boire ou ne pas boire du café le soir ?

La caféine n’a pas le même effet sur tous les individus, son action dépend de la réactivité de l’organisme. C’est pour cette raison qu’elle peut provoquer de l’insomnie chez certaines personnes alors qu’elle va plutôt favoriser le sommeil chez d’autres.

7. Le café est-il une drogue ?

Le café n’est pas qualifié de drogue, mais il crée cependant une dépendance. Si l’organisme est habitué à la caféine, certains troubles liés au manque peuvent apparaître. C’est ainsi que certaines personnes sont irritables, se plaignent de maux de tête ou ont du mal à se concentrer lorsqu’elles ne boivent pas leur dose habituelle de café. En principe, ces troubles ne persistent pas en cas d’abstinence de plus de 10 jours, mais il est possible qu’une petite période de légère dépression survienne pendant l’arrêt. Une partie de la population (environ la moitié) n’a aucune sensibilité à la caféine.

Le 16 février 2018. Par la rédaction de Creapharma.ch. Crédits photo : Fotolia.com, Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl).

Lire aussi : Deux études montrent que le café réduit le risque de mortalité – En savoir plus sur le café

Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 16.02.2018