Publicité

Covid-19 : la vitamine D serait liée à un faible taux de mortalité (étude)

CAMBRIDGE (R.-U.) – Une nouvelle étude sur le Covid-19, qui a établi un lien entre les données de 20 pays européens, a montré un lien entre de faibles niveaux moyens de vitamine D et un nombre élevé de cas et de taux de mortalité dans ces pays. Cette recherche, menée par le Dr Lee Smith de l’université Anglia Ruskin (ARU) et M. Petre Cristian Ilie, urologue en chef du Queen Elizabeth Hospital King’s Lynn NHS Foundation Trust, a été publiée le 7 mai 2020 dans la revue Aging Clinical and Experimental Research (DOI : 10.1007/s40520-020-01570-8).

Faible taux de vitamine D et sensibilité aux infections aiguës des voies respiratoires

Des études d’observation antérieures ont déjà fait état d’une association entre de faibles taux de vitamine D et la sensibilité aux infections aiguës des voies respiratoires. La vitamine D module, en effet, la réponse des globules blancs, les empêchant de libérer trop de cytokines inflammatoires. Et justement, le virus Covid-19 est connu pour provoquer un excès de cytokines pro-inflammatoires.

L’Italie et l’Espagne ont toutes deux connu des taux élevés de mortalité due au Covid-19, et la nouvelle étude montre que ces deux pays ont des taux moyens de vitamine D inférieurs à ceux de la plupart des pays d’Europe du Nord. Cela s’explique en partie par le fait que les habitants du sud de l’Europe, en particulier les personnes âgées, évitent les expositions solaires intenses, tandis que la pigmentation de la peau réduit également la synthèse naturelle de la vitamine D.

Taux moyens de vitamine D les plus élevés dans le nord de l’Europe

La vitamine D serait liée à un faible taux de mortalité virale (Étude)Les taux moyens de vitamine D les plus élevés se trouvent dans le nord de l’Europe, en raison de la consommation d’huile de foie de morue et de suppléments de vitamine D, et peut-être d’une moindre dépendance du soleil. Les pays scandinaves sont parmi les pays d’Europe où le nombre de cas de Covid-19 et le taux de mortalité par habitant sont les plus faibles.
Le Dr Lee Smith a déclaré avoir trouvé une relation brute significative entre les niveaux moyens de vitamine D et le nombre de cas de Covid-19, et en particulier les taux de mortalité due à cette maladie, par tête de population dans les 20 pays européens. Selon lui, « Il a été démontré que la vitamine D protège contre les infections respiratoires aiguës, et les personnes âgées, le groupe le plus déficient en vitamine D, sont également les plus gravement touchées par le Covid-19 ».

Limites de l’étude

Une étude précédente a montré que 75% des personnes vivant en institution, comme les hôpitaux et les maisons de soins, présentaient de graves carences en vitamine D. Les chercheurs suggèrent ainsi qu’il serait souhaitable de réaliser des études spécifiques sur les niveaux de vitamine D chez les patients atteints de Covid-19 à différents degrés de gravité de la maladie. Ils expliquent également que cette étude présente cependant des limites, notamment parce que le nombre de cas dans chaque pays dépend du nombre de tests effectués, ainsi que des mesures prises par chaque pays pour prévenir la propagation de l’infection. Enfin, il est important de noter que corrélation ne signifie pas nécessairement causalité.

Lire : Combien de temps faut-il s’exposer par jour pour synthétiser de la vitamine D

Références & Sources :
Aging Clinical and Experimental Research (DOI : 10.1007/s40520-020-01570-8)

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Seheno Harinjato (Rédactrice chez Creapharma.ch, responsable des infographies), relecture par Xavier Gruffat (pharmacien)

Date de dernière mise à jour du dossier :
08.05.2020

Crédits photos :
Creapharma.ch, Adobe Stock, © 2020 Pixabay

Crédit infographie : 
Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch)

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 10.05.2020