Publicité

Lupus : une dose plus faible d’hydroxychloroquine liée à davantage d’hospitalisations (étude)

ATLANTAPHILADELPHIE Une nouvelle étude a révélé que la dose actuelle recommandée d’hydroxychloroquine, qu’elle soit ou non basée sur le poids, entraînait un plus grand nombre d’hospitalisations pour des poussées (crises) de lupus érythémateux systémique. À cause d’effets secondaires possibles, la dose d’hydroxychloroquine est en général trop faible pour bien soigner le lupus comme semble l’indiquer cette étude. Cette étude a été présentée en novembre 2022 à ACR Convergence 2022, le congrès annuel du Collège de Rhumatologie Américain (College of Rheumatology). Creapharma.ch était physiquement présent à ce congrès, le plus grand au monde sur la rhumatologie, qui se tient à Philadelphie et online. Cette étude montre, en tout cas de façon indirecte, que l’hydroxychloroquine au dosage approprié s’avère particulièrement efficace contre la principale forme de lupus érythémateux systémique mais qu’à un trop faible dosage les crises de la maladie augmentent.

Lupus

Le lupus est une maladie complexe qui peut présenter différentes formes, elle appartient aux maladies dites auto-immunes touchant davantage les femmes que les hommes. La maladie n’est pas toujours facile à diagnostiquer et peut parfois être confondues ou liées à d’autres maladies rhumatismales comme la fibromyalgie ou la polyarthrite rhumatoïde1. Les deux principaux symptômes du lupus érythémateux systémique (disséminé) sont l’arthrite et les troubles cutanés, selon la Mayo Clinic. Des médicaments antipaludéens sont souvent utilisés comme l’hydroxychloroquine (Plaquenil® et génériques) pour soulager certains symptômes de cette forme fréquente de lupus.

Hydroxychloroquine, le dosage est important (dosage trop bas)

L’hydroxychloroquine (HCQ), souvent considérée comme un traitement de base du lupus érythémateux systémique, réduit les poussées et améliore les résultats à long terme de la maladie. Cependant, le dosage approprié pour éviter la rétinopathie – une maladie au niveau des yeux – a longtemps été un sujet de débat. Les directives ophtalmologiques recommandaient initialement un dosage d’HCQ égal ou inférieur à 6,5 mg/kg/jour de poids corporel idéal. En 2016, des lignes directrices ont suggéré d’utiliser 5 mg/kg/jour ou moins en fonction du poids corporel réel. Pour certains patients, cela se traduit par des doses inférieures à 400 mg par jour, qui avaient souvent été utilisées pour traiter le lupus érythémateux systémique.

Étude

Les effets de doses plus faibles sur les hospitalisations liées au lupus érythémateux systémique ne sont pas connus. Les chercheurs ont donc entrepris cette étude pour déterminer l’effet de la dose d’HCQ sur le risque d’hospitalisation pour des poussées de lupus érythémateux systémique.

Dans cette étude, les chercheurs ont identifié les patients atteints de lupus érythémateux systémique au sein de la cohorte Massachusetts General Brigham en utilisant un algorithme basé sur les dossiers médicaux électroniques. Ces patients ont eu au moins une visite pour le lupus érythémateux systémique et se sont vus prescrire de l’HCQ entre janvier 2011 et décembre 2021. Ceux ayant eu une ou plusieurs hospitalisations pour une poussée de lupus érythémateux systémique alors qu’ils prenaient de l’HCQ ont été inclus dans l’étude. La période de cas était les six mois précédant une hospitalisation liée au lupus érythémateux systémique.

Les patients pouvaient avoir jusqu’à trois périodes de cas de lupus et trois périodes de contrôle. “Nous avons conçu cette étude comme une étude cas-croisée (ndlr. en anglais case-crossover study) car elle compare les patients à eux-mêmes et a permis de lever les inquiétudes quant à l’appariement adéquat des patients entre les groupes”, explique la Dresse Jacquelyn Nestor, rhumatologue au Massachusetts General Hospital aux Etats-Unis et auteur principal de l’étude.

Doses plus faibles

Les chercheurs étaient intéressés par les résultats comparatifs de doses plus faibles par rapport à des doses plus élevées de HCQ. Une faible dose d’HCQ basée sur le poids était définie comme égale ou inférieure à 5 mg/kg par jour ; une dose plus élevée comme étant supérieure à 5 mg/kg par jour. La dose quotidienne faible non basée sur le poids était inférieure à 400 mg contre une dose plus élevée de 400 mg.

Parmi près de 3000 patients atteints de lupus érythémateux systémique qui ont utilisé l’HCQ, 108 ont été hospitalisés pour une poussée de la maladie alors qu’ils prenaient le médicament et ont eu au moins une période de contrôle avec utilisation de l’HCQ pendant l’étude. La majorité des patients étaient des femmes, 43,5% des patients étaient blancs et 32,4% étaient noirs.

Attention à un dosage trop faible

« Les résultats de l’étude ont confirmé notre hypothèse. Nous savons que l’hydroxychloroquine a de nombreux avantages avérés chez les patients atteints de LED, il semblait donc probable qu’il y ait également un effet dose », explique Dresse Nestor. Elle précise : « Les directives actuelles prévoient un dosage de l’hydroxychloroquine en fonction du poids, qui sont en place pour prévenir l’effet secondaire potentiel à long terme de la cécité. Mais notre étude montre qu’un faible dosage entraîne une augmentation des hospitalisations liées au lupus érythémateux systémique à court terme. Cela vaut peut-être la peine de reconsidérer les directives actuelles de dosage de l’hydroxychloroquine afin d’équilibrer les effets secondaires à court et à long terme. »

Le 13 novembre 2022. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Source principale : Communiqué de presse d’ACR (en anglais). Lien vers l’étude (Abstract)
Autres sources : Mayo Clinic. Relecture (Rédactrice chez Creapharma.ch, responsable des infographies).
Décharge de responsabilité : cette activité n’est pas sanctionnée par, ni fait partie de l’American College of Rheumatology (This activity is not sanctioned by, nor a part of, the American College of Rheumatology).

Notes de bas de page et références :

  1. Magazine américaine Prevention, édition de décembre 2022
Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 13.11.2022
Publicité