Le naproxène est le médicament le plus efficace contre l’arthrose du genou (étude)

CHICAGO – On estime que 45% de la population va souffrir d’arthrose du genou au cours de sa vie. Selon une récente méta-analyse ou étude d’études, le naproxène, un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS), a été classé comme étant le médicament le plus efficace dans le traitement individuel de l’arthrose du genou pour améliorer la douleur et la fonction articulaire. Ce médicament est considéré comme une méthode de traitement relativement sûre et peu coûteuse.

Arthrose infographie

Les traitements non chirurgicaux de l’arthrose du genou, en tenant compte des recherches antérieures, incluent l’entraînement musculaire, les exercices d’aérobie à faible impact, les AINS et la perte de poids chez les personnes dont l’indice de masse corporelle est supérieur à 25. Cette nouvelle recherche a analysé les données de multiples essais afin de déterminer l’efficacité relative de divers traitements non chirurgicaux. Les traitements comparés et classés comprenaient le paracétamol, l’ibuprofène, les injections intra-articulaires (IA) ou articulaires de cortisone, le plasma riche en plaquettes (PRP), l’acide hyaluronique (HA), plusieurs AINS comme le naproxène, le célécoxib et le diclofénac ainsi qu’un placebo oral et en IA.

« Il s’agit de la première analyse comparative mixte complète comparant les meilleures preuves de la recherche scientifique et excluant les études de moindre qualité qui peuvent biaiser les résultats », a déclaré dans un communiqué de presse de l’étude l’auteur principal et chirurgien orthopédiste Dr David Jevseva.

Méta-analyse 

Les auteurs de cette méta-analyse ont analysé 53 essais contrôlés randomisés qui ont examiné les traitements de l’arthrose du genou pendant au moins 28 jours et ont inclus un minimum de 30 participants par groupe d’étude. Les traitements de l’arthrose du genou ont été classés sur une échelle de un à cinq, l’un d’entre eux étant le plus efficace. Ils ont trouvé les résultats suivants :

Pour la réduction de la douleur, les injections de cortisone ont fourni le plus grand soulagement de la douleur à court terme (4 à 6 semaines), suivi de l’ibuprofène, des injections de PRP, du naproxène et du célécoxib.

Naproxène

Le naproxène s’est classé au premier rang pour ce qui est de la probabilité d’améliorer la fonction articulaire, suivi du diclofénac, du célécoxib, de l’ibuprofène et des injections de PRP. Le naproxène a été classé comme le traitement individuel le plus efficace contre l’arthrose du genou pour améliorer à la fois la douleur et la fonction, suivi des injections de cortisone, des injections de PRP, de l’ibuprofène et du célécoxib.

Les injections d’AH n’ont pas atteint un rang parmi les cinq premiers traitements de la douleur, de la fonction ou de la douleur et de la fonction combinées. Une analyse de 12 articles publiés par le passé a également révélé que les résultats de l’acide hyaluronique ne sont pas significativement différents de ceux du placebo intra-articulaire pour le traitement de l’arthrose du genou.

« Étant donné que l’arthrose du genou a une charge de morbidité élevée et des coûts de traitement importants, des études prospectives supplémentaires utilisant des résultats, des échéanciers et des mesures des changements importants sur le plan clinique sont nécessaires », a expliqué le Dr Jevsevar. « Bien que l’information contenue dans cette analyse soit utile aux médecins, les patients peuvent aussi profiter de ces résultats et les utiliser avec leur médecin pour peser toutes les options de traitement possibles.

Le moins mauvais traitement

Même si l’utilisation d’AINS pour des affections arthritiques comme l’arthrose du genou comporte des risques potentiels, y compris les crises cardiaques (infarctus du myocarde) et les accidents vasculaires cérébraux (AVC), les données existantes indiquent que le naproxène présente moins de risques d’événements cardiovasculaires indésirables.

Cette étude a été publiée le 1er mai 2018 dans la revue scientifique Journal of the American Academy of Orthopaedic Surgeons ou JAAOS (DOI: 10.5435/JAAOS-D-17-00318).

Le 6 mai 2018. Par la rédaction de Creapharma.ch (supervision scientifique par Xavier Gruffat, pharmacien). Sources : Communiqué de presse de l’étude (en anglais). Référence : Journal of the American Academy of Orthopaedic Surgeons (JAAOS) (DOI: 10.5435/JAAOS-D-17-00318). Crédits photos : Fotolia.com

Inscrivez-vous à notre newsletter spéciale sur l’arthrose

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 06.05.2018