Noisetier

Résumé

Plante médicinale indiquée surtout contre les jambes lourdes grâce à son effet (des feuilles) astringent. La plante est principalement utilisée sous forme de décoction en usage interne ou externe par exemple contre les hémorroïdes.

Publicité

Noms

Noms français : noisetier, noisetier commun, coudrier
Nom scientifique : Corylus avellana L.
Nom anglais : Common Hazel
Nom allemand : Gemeine Hasel, Haselstrauch
Nom italien : nocciòlo
Nom portugais : avelã da aveleira, avelaneira
Nom espagnol :  avellano común

Famille

Betulaceae (Bétulacées)

Constituants

– Tanins
– Flavonoïdes (ex. myricitrine)
– Proanthocyanidols

Parties utilisées

– Feuilles (feuilles de noisetier), parfois aussi les graines, parfois aussi les sommités fleuries (y compris les feuilles, c’est-à-dire toute la plante séchée sans les racines)
La noisette, le fruit du noisetier, est utilisée dans l’alimentation depuis des millénaires. La noisette contient notamment des fibres et de la vitamine E.

Effets

– Anti-inflammatoire, astringent, vasoconstricteur

Indications

Usage interne :
Varices, hémorroïdes, diarrhées, jambes lourdes et autres troubles veineux

Usage externe (par ex. en décoction) : 
– Hémorroïdes

Effets secondaires

Aucun connu. Éventuellement constipation à haute dose.

Contre-indication

Aucune connue.

Interactions

Aucune connue.

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Tisane de feuilles de noisetier

– Décoction de feuilles de noisetier

Où pousse le noisetier ?

Le noisetier pousse notamment en Europe. Le noisetier, un arbrisseau, peut atteindre jusqu’à 5 m de hauteur.

Quand récolter les feuilles de noisetier ?

On recommande de cueillir les (jeunes) feuilles de noisetier après l’éclatement des bourgeons. C’est-à-dire en Europe entre fin mai et début juillet.

Crédits photos : Fotolia.com

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 14.06.2018