Diarrhée



Résumé sur la diarrhée

Symptômes syndrome du côlon irritableLa diarrhée est une évacuation plus fréquente que d’habitude de selles liquides. Elle est souvent accompagnée par des crampes abdominales, des vomissements et de la fièvre. La diarrhée peut être très contagieuse lorsqu’elle est d’origine infectieuse.
La cause des diarrhées est souvent d’origine virale, comme c’est le cas de la gastro-entérite. Lors de diarrhée d’origine infectieuse, on estime qu’environ 70% des cas sont virale et 30% bactérienne. Dans de rares cas, la diarrhée peut aussi être liée à un parasite.


Parfois, la diarrhée peut être, avec la constipation, un symptôme du syndrome du côlon irritable. Les causes de la diarrhée sont nombreuses, comme par ex. la prise d’antibiotiques, des problèmes psychiques, etc.
Une diarrhée aiguë se soigne en général en quelques jours. Si la diarrhée persiste plus que 7 jours, il est important de consulter un médecin.

Le principal traitement à base de médicament repose sur la prise de lopéramide. En cas de gastro-entérite et de diarrhée d’origine virale, le charbon végétal actif est souvent utilisé. Les probiotiques sont aussi souvent prescrits par le médecin ou conseillé par le pharmacien pour reconstituer la flore intestinale.
Pour éviter la déshydratation pendant la phase aiguë de la diarrhée, il est important de beaucoup boire pour compenser ces pertes en eau et sels minéraux. Pour limiter la contagion à votre entourage, lavez-vous souvent les mains.

Définition

La diarrhée se caractérise par une évacuation fréquente de selles liquides (mêlée parfois avec du sang). Les selles deviennent liquides lorsque le côlon n’absorbe pas correctement l’eau. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la diarrhée comme trois selles molles ou liquides en 24 heures ou plus fréquemment que ce qui est normal pour la personne.

Une diarrhée peut être de courte durée (2 à 3 jours) ou s’étendre sur un temps plus long, comme c’est le cas pour des diarrhées en général d’origine bactérienne (ex. choléra). La diarrhée n’est en réalité pas une maladie mais est le symptôme d’une infection ou maladie.

En cas de diarrhée, le volume des selles peut être composé jusqu’à 90% d’eau, à ce stade le risque de déshydratation est très élevé pour l’organisme.

Certaines personnes plus fragiles comme les enfants, les femmes qui allaitent ou les personnes âgées doivent faire très attention à la déshydratation et boire beaucoup pendant la période de diarrhée pour compenser les pertes hydriques ainsi qu’en sels minéraux.

Epidémiologie

Aux Etats-Unis, la diarrhée infectieuse mène chaque année à environ 500’000 hospitalisations par année et plus de 5’000 décès, selon un communiqué de presse du Infectious Diseases Society of America (IDSA) publié le 19 octobre 2017.

Causes

Les causes de la diarrhée peuvent être provoqués par :

Virus diarrhée

–  Une infection intestinale (la cause la plus fréquente) comme une gastro-entérite (durée en général de 2 à 3 jours). Les gastro-entérites sont en général sans danger sauf pour les (petits) enfants qui risquent une déshydratation : il est dans ce cas conseillé de consulter immédiatement un médecin. Les Rotavirus, qui mènent à une gastro-entérite, sont une cause fréquente de diarrhée notamment chez les enfants.

Dans certains pays (Afrique par ex.) une diarrhée peut être une infection plus grave causée par des bactéries comme le choléra, E. Coli, campylobacter, salmonella, shigella, etc. Ces infections durent souvent plusieurs semaines avec une perte importante d’eau et de substances vitales (électrolytes).

On estime qu’environ 70% des cas de diarrhée d’origine infectieuse sont virale et environ 30% bactérienne. Un faible pourcentage peut venir de parasites (ex. Giardia lamblia). Remarquons qu’il existe des différences en fonction des pays et régions du monde.

–  Le stress.

– L’anxiété.

–  La prise de médicaments, comme des antibiotiques peut provoquer une diarrhée. Les antibiotiques détruisent autant les mauvaises que les bonnes bactéries, ce qui peut perturber l’équilibre bactérien au niveau intestinal.
Il est aussi possible que certains excipients (produits entourant la molécule), comme l’acide lactique en particulier présent dans certains médicaments génériques, puissent mener à ce trouble digestif.

–  Des problèmes psychiques.

–  Une allergie ou une pseudo-allergie alimentaire.

–  Une inflammation chronique de l’intestin, une maladie de Crohn (rare), syndrome du côlon irritable.

–  L’intolérance au lactose.

–  Des désordres hormonaux (hyperthyroïdie).

–  Un cancer intestinal (cancer colorectal).

–  Un changement de régime alimentaire brutal. Par exemple dans certains clubs de vacances il arrive que des touristes (par exemple japonais) accusent les cuisiniers de leur donner des plats contaminés, alors que seuls ces touristes sont malades de diarrhées, leur régime végétarien-poisson passant à la viande-charcuterie provoque des diarrhées importantes sans causes infectieuses ni psychologiques. Lors de voyage il faut se méfier et ne pas modifier trop brutalement ses habitudes alimentaires.

–  Certains édulcorants comme le sorbitol ou le mannitol.

–  Certains aliments, notamment ceux très riches en fibres alimentaires.

– La consommation de fructose, ce sucre comme son nom l’indique provenant de fruits se retrouve aussi dans des aliments transformés et industriels. Certaines personnes ont de la peine à le digérer.

– Une chirurgie. Des patients peuvent souffrir de diarrhée après une chirurgie réalisée notamment au niveau abdominal ou le retrait de caillots biliaires.


Symptômes

Même s’il existe différentes formes de diarrhées, certains symptômes sont habituellement présents comme :

–  Des selles fréquentes et liquides avec perte importante de liquide (pouvant mener à une déshydratation) ;

– De la fièvre (jusqu’à 38°C), une fièvre élevée est souvent le signe d’une infection bactérienne ;

–  Des vomissements ;

–  Des douleurs ou crampes abdominales ;

Une diarrhée aiguë se soigne en général en quelques jours.

Si la diarrhée persiste plus que 7 jours, il est important de consulter un médecin. Notez qu’en cas d’apparition de sang ou de mucus dans les selles, de fièvres élevées, de douleurs importantes, d’une longue installation de la diarrhée ou chez les nourrissons et petits enfants, consultez rapidement un médecin.

On parle de diarrhée chronique si elle dure plus de 4 semaines.

Diagnostic

Le diagnostic de la diarrhée repose en général sur l’examen des symptômes (signes cliniques).

Des tests de diagnostic permettant d’identifier l’origine infectieuse (virale, bactérienne) sont aussi disponible dans le marché.

Complications

Une diarrhée qui dure pendant plusieurs jours ou semaines avec des symptômes sévères, une fièvre élevée ou encore du sang dans les selles peuvent être des signes de complications de la diarrhée. C’est-à-dire une maladie sous-jacente menant à ces symptômes. Dans ce cas il est conseillé de consulter rapidement un médecin.

Traitements

Lors de diarrhée, il est très important de boire beaucoup de liquide (lire sous bons conseils) pour prévenir les pertes hydriques. Certains médicaments peuvent toutefois vous aider à améliorer les symptômes de façon plus rapide.

On distingue trois types principaux de médicaments pour soigner la diarrhée aiguë d’origine virale :

1. Ralentisseurs du transit (lopéramide)
2. Adsorbants des agents infectieux (charbon)
3. Antidiarrhéiques d’origine microbienne (lactobacilles)

1. Ralentisseurs du transit :

Médicaments à base de lopéramide.

Remarques sur la prise de médicaments à base de lopéramide
Le lopéramide ne doit pas être consommé sur une trop longue période (2 jours maximum) sans ordre du médecin, car ce médicament constipe (le but recherché) mais retient de ce fait également les substances pathogènes qui devraient être éliminées.
Il n’est pas conseillé, lors de diarrhées provoquées par un effet secondaire (par exemple provoquée par un antibiotique), de prendre des médicaments à base de lopéramide, veuillez plutôt rechercher la cause et demander conseil à votre spécialiste.

2. Adsorbant des agents infectieux : charbon

A base de charbon ces médicaments ont un rôle adsorbant des produits toxiques pour le système gastro-intestinal, il convient en cas de gastro-entérite.

3. Antidiarrhéiques d’origine microbienne pour restaurer la flore intestinale

A base de bactéries lactées pour reconstituer la flore intestinale.

Traitements naturels

Les plantes médicinales ci-dessous ont su démontrer une certaine efficacité pour soigner la diarrhée.

Ces plantes sont souvent riche en tanins (un principe actif très efficace contre les diarrhées).

Elles permettent de compléter le traitement classique.

– La baie de myrtille, à utiliser sous forme de gélule ou de jus de myrtille.

– L’alchémille, à utiliser sous forme de tisane ou d’infusion d’alchémille.

alchemille-Alchemilla xanthrochlora Rothm

– Le thé noir, à utiliser sous forme de tisane (en laissant infuser au moins 10 minutes pour bien libérer tous les tanins).

– Le cassis, à utiliser sous forme de jus de cassis.

– La potentille tormentille, à utiliser sous forme de tisane.

– La ronce, à utiliser sous forme de tisane de ronce.

– Le psylli semen (graines de psylli), à utiliser sous forme de graines afin de réguler le transit.

Remèdes de grand-mère

Bons conseils

Alimentation en cas de diarrhée :

– Buvez beaucoup de liquide pour compenser la déshydratation et mangez des mets consistants liquides (substances nutritives) : par exemple du thé ou des tisanes, du bouillon ou de la soupe (de carotte par exemple), des jus de fruits ainsi que du coca sans gaz et bu à petites gorgées. (pour enlever les gaz, brassez le coca avec une fourchette).

Alimentez-vous, surtout lors de la phase aiguë de la diarrhée, avec des mets faciles à digérer.

Evitez de consommer des aliments gras comme le fromage, les saucisses, la viande rouge, le chocolat ainsi que les aliments riches en fibres. Pendant la diarrhée, il est également conseillé de ne pas fumer, d’éviter la caféine et l’alcool.

Autres bons conseils en cas de diarrhée :

– Lavez-vous les mains régulièrement avec du savon, surtout en cas de gastro-entérite (infection très contagieuse) afin d’éviter une transmission à l’entourage, c’est particulièrement important pour éviter une contamination avec des nourrissons et petits enfants.

Diarrhée du voyageur
– En voyage (lors de diarrhée du voyageur), faites attention aux aliments que vous mangez, faites bouillir si possible tous les liquides (boissons et aliments), évitez les glaçons, demandez des boissons en bouteille, ne mangez pas des aliments crus ou insuffisamment cuits, ne vous brossez pas les dents avec l’eau du robinet, etc.
On peut résumer cette règle par l’expression anglaise suivante : “Cook it, boil it, peel it, or forget it!” (Cuisine-le, bous-le, pèle-le ou oublie-le !).
En général la diarrhée du voyageur n’est pas une maladie grave et se résorbe entre 3 et 7 jours. L’origine de cette forme de diarrhée provient toujours d’un agent infectieux comme une bactérie, un virus ou une parasite. L’infection repose souvent par la contamination d’aliments ou de l’eau par des matières fécales.

– Si vous vous rendez dans un pays à risques pour des maladies comme le choléra ou la fièvre thyphoïde, faites-vous vacciner contre ces maladies. Demandez conseil à votre médecin.

– N’abusez pas des médicaments à base de lopéramide, surtout chez les enfants (contre-indiqué pour les enfants de moins de 5 ans), demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

– Mangez des yaourts, cela peut s’avérer bénéfique pour reconstituer la flore intestinale. Un yaourt est riche en bactéries lactées et permet de rééquilibrer la flore. C’est particulièrement recommandé lors de diarrhée causée par la prise d’antibiotiques.
La prise de probiotiques, sous forme de compléments alimentaires (ex. poudre, gélule) a le même effet que les yaourts.
Certains spécialistes estiment toutefois que cette mesure est peu efficace, car les bactéries sont détruites dans l’estomac et n’arrivent pas au niveau de l’intestin ou alors en faible quantité.

yogourt

– Consommez de l’eau de riz : ce remède permet de ralentir le transit et donc de diminuer la diarrhée.

Sources & Références : 
Mayo Clinic, OMS, Infectious Diseases Society of America (IDSA)

Crédits photos : Fotolia.com

Comment traduit-on la diarrhée dans d’autres langues ?
Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 23.10.2017

Thèmes

Lire aussi :