Publicité

Accueil » Plantes médicinales » Préparations en phytothérapie

Préparations en phytothérapie

Formes galéniques des préparations en phytothérapie

Sur cette page vous trouverez un résumé des différentes préparations utilisées en phytothérapie avec des exemples pratiques et des conseils.

Informations pratiques sur les dosages
Avant de décrire les différentes préparations, voici quelques informations pratiques:
1 ml = 20 gouttes
5 ml = 100 gouttes ou 1 cuillère à café
10 ml = 1 cuillère à dessert
20 ml = 1 cuillère à soupe
150 ml = 1 tasse

Tisane ou infusion

tisane calmante plantes

En cas de tisane il faut arroser ou couvrir le ou les plantes (en général fleurs ou feuilles) avec de l’eau bouillante et laisser infuser (reposer) en général une dizaine de minutes. Dans cette forme galénique l’eau extrait les principes actifs hydrosolubles de la plante. En général, l’infusion ou tisane est réservée aux parties tendres de la plante comme les feuilles ou fleurs.
Durée de conservation :
Une tisane doit être bue en général en 24 heures.

Voici des tisanes très utilisées : tisane de thym, tisane de menthe poivrée, tisane d’absinthe, etc (vous trouverez dans la partie remèdes de grand-mère de nombreuses tisanes).

Décoction

décoction

On met le ou les plantes médicinales (en général les racines ou les écorces) dans de l’eau froide et on porte le mélange à ébullition. On laisse bouillir pendant 10 à 15 minutes, parfois même 30 minutes. Puis il est important de filtrer le mélange à la fin. Dans cette forme galénique l’eau extrait les principes actifs hydrosolubles de la plante. En général, la décoction est réservée aux parties dures de la plante comme les racines.
Durée de conservation :
Une décoction doit être bue en général en 24 heures.

Voici des décoctions utilisées : décoction de bourdaine, décoction de badiane, décoction de tilleul (vous trouverez dans la partie remèdes de grand-mère de nombreuses tisanes).

Macération (ex. teinture, vin médicinal)

Teinture d'arnica

Cette forme consiste à verser un liquide (eau, alcool, huile) sur la plante et laisser macérer un certains temps (heures, jours, mois). Souvent la macération a lieu pendant environ 3 semaines (ex. huile de millepertuis) pour une teinture. Pour un vin médicinal, la macération dure en général quelques jours.
La teinture porte aussi le nom de teinture mère ou d’extrait hydroalcoolique (mélange eau et alcool). La plante médicinale utilisée peut être fraiche ou séchée.

Voici des macérations utilisées : teinture d’arnica, teinture de myrrhe, teinture de calendula, etc.

Sirop

On prépare souvent un sirop à base d’une tisane ou d’une décoction mélangée à du sucre ou du miel. On utilise surtout les sirops pour lutter contre les maladies ou maux de l’hiver (ex. mal de gorge, toux, rhume).

Voici des sirops souvent utilisés : sirop de thym, sirop d’ail, sirop de sureau, etc.

Cataplasme

Cataplasme

On prépare par exemple une infusion ou décoction ou parfois on applique directement la plante elle-même (notamment en poudre diluée avec un peu d’eau). On utilise ensuite une compresse ou une serviette. Le cataplasme est souvent utilisé dans les soins d’urgence (ex. blessures, troubles rhumatologiques, etc.).

Voici des cataplasmes utilisés : cataplasme d’argile, cataplasme de curcuma, cataplasme de consoude, etc.

Baume

Un baume est une préparation en usage externe à appliquer sur la peau.
Un baume contient une huile (ex. huile d’olive ou huile d’amande), un beurre (ex. beurre de karité), de la cire (ex. cire d’abeille) et des plantes médicinales par exemple sous forme d’huile essentielle.
Les baumes permettent de guérir la peau et sont utilisés par exemple lors de petites brûlures. Les baumes ont souvent la consistance d’une crème épaisse.

Exemples de baumes : baume à lèvres, baume pour les yeux

Pommade

Une pommade est une préparation en usage externe à appliquer sur la peau.
Une pommade contient une huile (ex. huile d’olive ou huile d’amande), de la cire (ex. cire d’abeille) et des plantes médicinales par exemple sous forme d’huile essentielle.
Les pommades sont notamment utilisées lors de peau sèche ou de piqûres d’insectes.

Exemples de pommades : pommade contre les piqûres d’insectes

Autres formes utilisées en phytothérapie

– Macérat glycériné, élixir floral, huiles essentielles, hydrolat (fraction soluble lors de la fabrication d’huiles essentielles), miel médicinal, poudre de plante, macérat huileux, vinaigre, inhalation, bain, gel.

Dernière mise à jour de la page :
30.08.2022

Rédaction :
Xavier Gruffat (pharmacien)

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 30.08.2022
Publicité