Publicité

Accueil » Plantes médicinales » Réglisse

Réglisse

Résumé

La réglisse est une plante, pour être précis un arbuste, utilisé en phytothérapie pour son expectorant contre la toux mais aussi lors de mal de gorge et de catarrhes. La racine de réglisse, la partie de la plante utilisée, est consommée principalement sous forme de tisane ou en bonbons. Attention, une consommation régulière ou en grande quantité d’aliments ou de médicaments contenant de la réglisse peut conduire à une intoxication grave allant jusqu’à menacer le pronostic vital, y compris chez les personnes en bonne santé1. Il est donc conseillé de consommer de la réglisse occasionnellement et avec modération.

Réglisse

Noms

Noms français : réglisse, réglisse noire, racine de réglisse, bois doux, racine douce, bois sucré
Nom scientifique : Glycyrrhiza glabra L.
Le nom de genre Glycyrrhiza provient du grec ancien. Glykis signifie “doux” ou “sucré” et rhiza veut dire “racine”. Glabra, qui provient aussi du grec ancien, caractérise le nom de l’espèce et signifie “lisse”, en référence aux enveloppes lisses de la plante.
Nom anglais : Liquorice, Licorice (USA), Licorice Root (racine de réglisse), European Licorice, Black Licorice
Nom allemand : Süssholz, Spanisches Süssholz, Lakritze
Nom italien : liquirizia
Nom espagnol : regalicia
Nom portugais : alcaçuz

Publicité

Famille

Fabaceae

Constituants

– Saponines triterpéniques, notamment la glycyrrhizine et l’acide glycyrrhizique. La racine contient près de 4% d’acide glycyrrhizique.
Attention, l’acide glycyrrhizique peut s’avérer toxique pour la santé à dose élevée ou chez des personnes à risque (lire aussi ci-dessous sous Effets secondaires).
– Huile essentielle : anéthole, estragole, geraniol
– Flavonoïdes
– Sucres
– Phytostérines
– Coumarines
– Polysaccharides

Parties utilisées

– Racines ou rhizomes (en latin : Radix dulcis ou Liquiritiae radix), stolons séchés.

Effets

Expectorant, spasmolytique, diurétique léger, anti-ulcéreux, anti-inflammatoire (effet important, selon le National Geographic).

Indications

Usage interne (ex. tisane) :
Toux, catarrhes, enrouement, mal de gorge, acidité gastrique et brûlures d’estomac (ulcères duodénaux, lire sous Remarques à propos d’une étude dans cette indication), aphtes, parfois indiqué en usage externe lors d’une crise d’herpès labial (semble inactiver le virus), hypotension (à cause de son effet hypertenseur).

Remarques
On estime qu’un traitement à base de réglisse ne devrait pas dépasser une durée de plus de 4 à 6 semaines, car après cette durée des effets secondaires peuvent apparaître.

Usage externe (ex. gel) :
– Eczéma.

Effets secondaires

En usage interne : 
A dose élevée et prolongée possibles effets secondaires sur le système hormonal (avec rétention d’eau, problèmes en minéraux comme avec le potassium), hypertension ou augmentation possible momentanée de la pression sanguine2. Selon la Food and Drug Administration (FDA) qui s’exprimait à ce sujet à l’occasion d’Halloween en octobre 2017, un jour de consommation élevé de bonbons, les adultes de plus de 40 ans doivent faire particulièrement attention à ne pas consommer trop de bonbons contenant de la réglisse (en anglais black licorice). En effet, l’agence américaine estime que manger 2 onces (environ 57 gr) de réglisse par jour pendant au moins deux semaines pourrait mener ce groupe d’âge à l’hôpital avec un rythme cardiaque irrégulier ou une arythmie. La glycyrrhizine, qu’on retrouve dans la racine de réglisse, peut faire chuter la concentration de potassium (K). Lorsque cela se produit, certaines personnes peuvent éprouver des troubles du rythme cardiaque ainsi que de l’hypertension, un gonflement, une léthargie et même une insuffisance cardiaque congestive.
Un Américain est décédé de troubles cardiaques parce qu’il a mangé trop de bonbons de réglisse, selon une étude publiée en 20203. Avant son malaise, cet ouvrier dans le bâtiment avait consommé près d’un un sac et demi de réglisse tous les jours depuis deux semaines, selon le site Doctissimo.fr qui relatait le cas.
En France, suite aux intoxications enregistrées par les centres antipoison de 2012 à 2021, l’Anses recommande une consommation modérée et occasionnelle de réglisse4.
En cas d’achat d’un médicament veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à votre spécialiste.

Contre-indications

En usage interne : 
Problèmes de foie, grossesse (lire davantage ci-dessous sous Remarques), anémie, hypertension, troubles cardiaques, troubles rénaux, allaitement. Veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à votre spécialiste.

Interactions

En usage interne : 
Certains diurétiques (salurétiques) ou des glycosides cardiaques : augmentation du risque de perte de potassium, etc. Veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à votre spécialiste.

Noms des préparations

En Suisse, en tisane dans Sidroga® Tisane pectorale et antitussive (avec d’autres plantes), en vente au détail en vrac en pharmacie sous forme de racine à utiliser comme racine à sucer (bois doux) ou pour préparer des tisanes, également dans différents bonbons pour la gorge ou la toux. Dans Stilaxx de BeLoga en pastilles contre la toux ou en sirop contre la toux (en plus de la réglisse, contient aussi les plantes de guimauve et de mousse d’Islande).

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Tisane de réglisse (infusion de racine de réglisse)

– Bâton de réglisse (à mordiller ou sucer)
Glycyrrhiza-glabra-fotolia

– Bonbons de réglisse

Publicité

Teinture de réglisse

– Teinture-mère de réglisse

– Gel (à base d’extraits de racine de réglisse, contre l’eczéma)

Où pousse la réglisse ?

La réglisse pousse en Europe. Cette plante est originaire du sud et de l’est de l’Europe ainsi que l’ouest de l’Asie.
La réglisse atteint une hauteur comprise entre 50 et 100 cm, elle est considérée comme un arbuste. Il s’agit d’une plante vivace, c’est-à-dire qu’elle peut vivre plusieurs années. La floraison a lieu en Europe de mai à septembre.

Remarques

Glycyrrhizine (lire aussi ci-dessus sous Effets secondaires)
La racine de réglisse, nommée aussi bois doux, très appréciée des enfants, ne devrait pas être utilisée sur une trop longue période, car il peut y avoir des risques possibles d’effets secondaires. On estime qu’un traitement à base de réglisse ne devrait pas dépasser une durée de plus de 4 à 6 semaines. Il s’agira aussi de ne pas consommer plus de 100 mg par jour de glycyrrhizine, car cette substance fondamentale de la réglisse peut réduire dangereusement le taux de potassium dans le sang. On estime qu’il y a environ 30 mg de glycyrrhizine dans une tisane de réglisse (une tasse de 200 ml). La glycyrrhizine est 50 à 100 fois plus sucrée que le sucre (glucose)5.

– La racine de réglisse est une bonne alternative pour soigner une toux (en complément d’autres traitements) chez les enfants.

– La racine de réglisse est reconnue par la Commission E allemande pour des troubles du système respiratoire supérieur (laryngite, trachéite, bronchite, sinusite).

Ulcères 
Une étude citée par le National Geographic6 a montré l’efficacité de la réglisse sans glycyrrhizine (en anglais deglycyrrhizinated licorice ou DGL) en cas d’ulcère. Dans cette étude 169 participants souffrant d’ulcères duodénaux ont reçu 380 mg de réglisse sans glycyrrhizine (DGL) trois fois par jour. Les résultats ont montré que cette forme de réglisse était autant efficace que des antiacides classiques ou la cimétidine.

– La racine de réglisse en tisane peut aussi s’avérer très utile pour soigner un enrouement.

– La réglisse est très utilisée dans des confiseries ou en bonbons. Ces friandises n’exercent, à notre avis, pas d’effet médicinal et donc curatif. Il existe toutefois des bonbons à base de réglisse adaptés pour soigner un mal de gorge. Aux Pays-Bas, des bonbons de réglisse appelés dropjes sont très consommés par la population.

Plante de l’année 2011
Fin 2011, la plante réglisse (en allemand Süssholz) a été élue par l’Université de Würzburg en Allemagne (qui fait ce classement depuis 1999 pour les plantes dont l’effet a été prouvé scientifiquement) “plante de l’année 2012”. Les scientifiques ont trouvé plus de 400 constituants chimiques (voir ci-dessus) dans la racine de réglisse, le plus important étant la glycyrrhizine.

Réglisse et grossesse
Une étude finlandaise publiée en février 2017 dans la revue spécialisée American Journal of Epidemiology a montré que la réglisse devrait être évitée chez la femme enceinte. En effet, des jeunes qui ont été exposés à des quantités très élevées de réglisse (équivalent à plus de 500 mg de glycyrrhizine par semaine) pendant la grossesse ont moins bien réussi des tests cognitifs de raisonnement réalisés par des psychologues. La différence était équivalente à 7 points de QI. La mémorisation était aussi affectée chez ces jeunes adolescents exposés à une quantité élevée de réglisse pendant la grossesse. De plus, les parents estimaient que ces jeunes souffraient davantage de trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. La limite pour une quantité sûre de réglisse pendant la grossesse n’est pas connue, d’où l’intérêt d’éviter cette plante chez les femmes enceintes.

Covid-19 – plante menacée
Lors de la pandémie de Covid-19 commencée fin 2019, la réglisse a été utilisée notamment dans des préparations de médecine traditionnelle chinoise. Il s’agit d’une plante très utilisée dans les médecines asiatiques, qu’elles soient chinoises ou indiennes. A notre connaissance, aucune grande étude sérieuse (double aveugle randomisée contre placebo) n’a montré l’efficacité de la réglisse contre la Covid-19. Il faut savoir que la réglisse est une plante menacée, l’augmentation de la demande mondiale pendant la pandémie de Covid-19 n’est pas favorable pour la préservation de l’espèce.

Publicité

Pharmacopées
La réglisse appartient à plusieurs pharmacopées : Pharmacopée Européenne (PhEur8), Commission E allemande ou OMS (WHO 1).

Sources & Références :
CBSnews.com, PHARMA-INFO (journal des pharmaciens du Canton d’Argovie, Suisse), National Geographic, Mayo Clinic.

Dossier écrit par :
Xavier Gruffat (Pharmacien)

Crédits photos :
Creapharma.ch, Adobe Stock.

Dernière mise à jour de la page :
06.03.2024

Réglisse - Glycyrrhiza glabraRéglisse - Plante médicinale

Références scientifiques et bibliographie :

  1. ANSES – Réglisse : à consommer occasionnellement et avec modération, Article datant du 30 mars 2023, accédé par Creapharma.ch le 6 mars 2024
  2. Mayo Clinic, article sur le site Internet de la Mayo Clinic du 8 septembre 2020, site accédé le 10 septembre 2020, à cette date le lien marchait
  3. DOI: 10.1056/NEJMcpc2002420
  4. ANSES – Réglisse : à consommer occasionnellement et avec modération, Article datant du 30 mars 2023, accédé par Creapharma.ch le 6 mars 2024
  5. JONATHAN DRORI, LUCILLE CLERC, Around the world in 80 plants, Londres, Laurence King Publishing, 2021.
  6. National Geographic, Healing Remedies, édition 2014, par Dr Tieraona Low Dog

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 06.03.2024
Publicité