Hypotension



Définition

hypertension et hémorroïdL’hypotension se caractérise comme son nom l’indique par une tension basse. On parle d’hypotension lorsque la tension systolique se situe en dessous de 100 mm de mercure (=10 cm de mercure) au lieu des 120 à 140mm de mercure pour une tension normale (cette tension dépend de l’âge, voir aussi notre dossier sur l’hypertension).


Il s’agit rarement d’une maladie grave et l’hypotension peut parfois s’avérer bénéfique sur le système cardio-vasculaire car le coeur est moins “fatigué” qu’en cas d’hypertension par exemple.

Toutefois, dans de rares cas l’hypotension peut être le symptôme d’une maladie ou d’une affection grave comme un état de choc ou une crise cardiaque (infarctus du myocarde). Dans ces cas il s’agit d’une urgence médicale.

Hypotension orthostatique
Un type fréquent d’hypotension est l’hypotension orthostatique, cette hypotension survient quand on passe rapidement d’une position assise à une position debout.

Epidémiologie

Les personnes âgées sont particulièrement touchées par l’hypotension orthostatique.

Causes

Les principales causes de l’hypotension peuvent être :

–  Une déshydratation (conséquence notamment d’une diarrhée ou d’une gastro-entérite).

–  Une prédisposition (génétique) à avoir une tension basse. Remarque : dans ce cas il ne s’agit pas d’un point toujours négatif, l’effet peut en effet être favorable sur le système cardio-vasculaire.

–  Des blessures graves, une hémorragie interne, une allergie, une morsure de serpent, un infarctus, etc. Dans ces situations, il s’agit d’une urgence médicale.

–  Une grossesse.

– Des problèmes de la glande thyroïde (hypothyroïdie, hyperthyroïdie).

–  Des problèmes hépatiques.

Causes de l’hypotension orthostatique
Passer brusquement d’une position couchée ou assise à debout peut mener à de l’hypotension orthostatique.
Cette hypotension orthostatique peut provenir d’un effet secondaire de médicaments antidépresseurs ou d’antihypertenseurs. D’autres causes peuvent également être à l’origine d’une hypotension orthostatique comme un diabète.


Symptômes

Il est possible de présenter de l’hypotension sans manifester de symptômes apparents. Des symptômes visibles de l’hypotension sont :

–  Fatigue (souvent chronique) avec une certaine faiblesse

–  Vertiges

–  Perte de connaissance (syncope)

–  Nausées

–  Bourdonnements d’oreille

Complications

L’hypotension et en particulier l’hypotension orthostatique augmente le risque de chute, surtout chez la personne âgée.

L’hypotension pourrait aussi augmenter le risque d’AVC, comme le relève un communiqué de l’institution médicale américaine de référence Johns Hopkins Medicine le 31 juillet 2017.

Diagnostic

Hypotension orthostatique
– Cliniquement, une personne souffre d’hypotension orthostatique lorsque la pression artérielle systolique chute d’au moins 20 mmHg  (ex. passant de 120 mmHg à moins de 100 mmHg) pendant la transition de la position couchée à la position debout ou lorsque la tension artérielle diastolique chute d’au moins 10mmHg dans les trois minutes après la station debout.
– Dans une étude publiée le 24 juillet 2017 dans le journal scientifique JAMA Internal Medicine, des chercheurs de l’université Johns Hopkins suggèrent que le test de la présence d’hypotension orthostatique soit effectué dans une minute qui suit le moment où la personne est couchée. Les directives actuelles (2017) recommandent de prendre la mesure trois minutes après qu’une personne se lève, ces directives datent de la fin des années 1990. Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs du Johns Hopkins ont analysé les données de 11’429 personnes souffrant d’hypotension orthostatique.

Traitements

La première chose à faire est d’essayer de soigner la cause de l’hypotension, par exemple si elle est due à la prise de médicaments, essayez de changer de traitement en parlant avec votre médecin, si elle est causée par un diabète, il faudra soigner cette maladie métabolique, etc.

Toutefois, le médecin ou pharmacien peut disposer de médicaments dits vasoconstricteurs ou hypertenseurs comme :

–  La phényléphrine (un sympathomimétique).

–  L’etiléfrine (un hypertenseur/sympathomimétique). En Suisse par exemple dans Effortil®, à prendre sous forme de goutte ou en capsule.

–  Il existe également des médicaments sur ordonnance pour soigner l’hypotension (midodrini dans Gutron®), à prendre sous forme de comprimés par exemple.

Mesures à effectuer si la personne s’est évanouie (syncope)

–  Laisser la personne couchée et lui lever les jambes.

–  En fonction des symptômes et de la rapidité de la reprise de conscience, prenez contact ou non avec un médecin. Choix difficile car parfois il peut s’agir d’une simple syncope avec aucune complication mais dans de rares cas cela peut être le signe d’une maladie plus grave (crise cardiaque, choc, allergie…). Dans le doute il est néanmoins toujours préférable d’appeler un médecin en urgence.

Remèdes naturels

Boire beaucoup de bouillon, si possible passablement salé (on sait que le sel favorise l’hypertension), peut aider à lutter contre l’hypotension.

Bons conseils

–  Buvez beaucoup.

–  Prenez votre temps (10 secondes) pour passer de la position couchée ou assise à debout, surtout si vous souffrez d’hypotension orthostatique. Votre médecin peut aussi vous donner des conseils pour vous lever de façon appropriée.

–  Faites de l’exercice régulièrement pour favoriser la circulation sanguine.

–  Evitez de consommer trop d’alcool et limitez les repas trop copieux, c’est-à-dire mangez des petites portions.

– Arrêtez ou changez la prise de certains médicaments comme les antidépresseurs et sédatifs, car ils pourraient être associés à l’hypotension orthostatique.

News:
Des seniors reçoivent souvent des antihypertenseurs à tort

Sources & Références :
JAMA Internal Medicine (24.07.2017)

Comment traduit-on hypotension dans d’autres langues ?
Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 23.10.2017

Thèmes

Lire aussi :