Publicité

Vaccination contre la Covid-19 : la thrombose peut être évitée par un traitement rapide

VIENNE – Un syndrome rare a été observé chez des personnes ayant été vaccinées contre la Covid-19. Il s’agit d’une thrombose à des endroits inhabituels du corps, associée à un faible taux de thrombocytes (plaquettes sanguines) et à un trouble de la coagulation. Dans le jargon médical, ce syndrome est appelé TTIV ou thrombocytopénie thrombotique immunitaire induite par le vaccin. Les médecins du Department of Medicine I of MedUni Vienna et Vienna General Hospital (division d’hématologie et d’hémastaseologie) en Autriche ont traité avec succès un cas aigu de ce syndrome. Les résultats ont été publiés le 17 mai 2021 dans le Journal of Thrombosis and Haemostasis (DOI : 10.1111/jth.15346).

Publicité

Réponse immunitaire défectueuse

Le TTIV est très probablement dû à une réponse immunitaire défectueuse, par laquelle des anticorps activant les thrombocytes sont produits, entraînant une thrombocytopénie (faible nombre de plaquettes) et une thrombose. Le taux de mortalité dans le TTIV est élevé (40-50 %) et le syndrome nécessite un traitement immédiat et approprié. Cependant, les recommandations actuelles ne sont qu’empiriques et reposent sur des données in-vitro.

Cette équipe de médecins dirigée par le spécialiste de la coagulation Paul Knöbl, a traité avec succès une patiente de 62 ans souffrant de thrombocytopénie thrombotique immunitaire induite par le vaccin (TTIV). La patiente a été admise dans le service avec une faible numération plaquettaire et un faible taux de fibrinogène. Le fibrinogène est une protéine qui joue un rôle majeur dans la coagulation du sang. Le prof. Knöbl rapporte qu’en dehors de ce fait, ses valeurs de D-dimères, qui indiquent une thrombose, étaient très élevées et un test ELISA a donné un résultat clairement positif pour les anticorps anti-héparine-PF4 – tous les signes d’une thrombose naissante.

Vaccination contre la Covid-19 : la thrombose peut être évitée par un traitement rapide

Efficacité d’un diagnostic rapide et d’un traitement immédiat

Les médecins ont agi rapidement, et la patiente a réagi immédiatement au traitement par une forte dose de concentrés d’immunoglobulines intraveineuses, de cortisone et d’anticoagulants spécifiques, de sorte que la thrombose a pu être évitée. Les concentrés d’immunoglobulines contiennent des anticorps qui peuvent bloquer la réponse immunitaire mal orientée. Les préparations habituelles à base d’héparine ne doivent pas être utilisées pour empêcher la coagulation, car elles peuvent déclencher une thrombose ou l’aggraver.

Grâce à ce cas, les médecins ont pu décrire, pour la première fois, l’efficacité d’une stratégie de traitement potentiellement salvatrice pour la thrombose induite par le vaccin. D’une part, les résultats confirment les recommandations actuelles en matière de traitement, mais ils montrent aussi qu’un diagnostic rapide et l’instauration immédiate d’un traitement sont nécessaires pour prévenir une thrombose potentiellement mortelle. Cette expérience pourrait être d’une grande aide dans le traitement d’autres patients présentant des conditions similaires.

Selon l’étude, le vaccin était celui d’AstraZeneca (ChAdOx1).

Références & Sources :
Journal of Thrombosis and Haemostasis (DOI : 10.1111/jth.15346)

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Seheno Harinjato (rédactrice chez Creapharma.ch, responsable des infographies). Supervision scientifique : Xavier Gruffat (pharmacien).

Date de dernière mise à jour du dossier :
21.05.2021

Crédits photos :
Creapharma.ch, Adobe Stock, © 2021 Pixabay

Crédit infographie : 
Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch)

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 31.05.2021

Publicité