Sauge

Résumé

Plante médicinale utilisée en usage interne comme antidiaphorétique (antitranspirant) et en usage externe comme désinfectant contre les affections buccales.

Sauge - Salvia officinalis
Noms

Noms français: Sauge, sauge officinale, herbe sacrée
Nom scientifique: Salvia officinalis L.
Nom anglais: sage, salvia
Nom allemand: Salbei
Nom italien: salvia
Nom portugais: sálvia (salvia)
Nom espagnol: salvia

Famille

Lamiaceae (lamiacées)

Constituants

– Huile essentielle (cinéole, thuyone, camphre, terpènes)
– Tanins
– Flavonoïdes
– Principes amers
– Substances amères

Parties utilisées

– Feuilles, huile essentielle de sauge

​Effets

Usage interne
– Antidiaphorétique (contre la transpiration), en condiment grâce à son fort effet anti-oxydant (en cuisine)

Usage externe
– Antiseptique (antiviral, antibactérien), antiphlogistique (contre l’inflammation)

Indications
Sauge - Antitranspirant

En usage interne (en gouttes, tisanes ou comprimés):
– Transpiration excessive, bouffées de chaleur lors de la ménopause, problèmes de digestion, refroidissement, troubles digestifs et du foie, toux, bronchite, maladie d’Alzheimer (effet possible)

En usage externe (en solution pour gargarisme, bonbons, spray):
– Affections buccales comme les maux de gorge, la gingivite, l’enrouement ou les aphtes

Effets secondaires

Bouffées de chaleur (après une longue application sous forme d’extrait alcoolique), convulsion (pour les extraits alcooliques), hypertension (à haute dose en prise interne comme en tisane). Veuillez lire la notice d’emballage.

Contre-indication

Grossesse, allaitement, épilepsie (en particulier pour les extraits alcooliques à base de sauge, principalement à cause de la thuyone), hypertension, cancer du sein. Veuillez lire la notice d’emballage.

Interactions

Aucune connue (à notre avis).

Noms des préparations

En Suisse, sous forme de gouttes dans *Salvia Wild®, en infusion dans *Sidroga® Sauge Trilobée (il s’agit en fait d’une autre espèce de sauge que celle décrite dans cette fiche mais aux propriétés proches), en spray dans *Valverde® Salvia Spray pharyngé, en pastilles dans *Phytopharma® Sauge, en comprimé dans *Menosan® Salvia (A. Vogel) contre les bouffées de chaleur.

* Attention : les médicaments mentionnés ci-dessus ne se veulent pas représentatifs de l’ensemble des remèdes existants, il s’agit d’un listing en aucun cas exhaustif et à titre purement indicatif. Pour les médicaments, veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à votre spécialiste.

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

Sauge - Tisane de sauge– Tisane de sauge
Pour usage interne ou externe (en gargarisme)

– Teinture de sauge

– Teinture mère

– Décoction

– Gélule

Bain

– Lait à la sauge

– Spray à base de sauge

– Bonbons à base de sauge

– Huile essentielle de sauge (lire ci-dessous sur la question au pharmacien)

Sauge - Plante médicinale

Où pousse cette plante ?

La sauge pousse principalement dans des pays relativement chauds (comme par ex. la région méditerranéenne). On peut la cultiver toutefois sans problème dans d’autres régions françaises que le sud, tout comme en Suisse et en Belgique.
La sauge est originaire de la région méditerranéenne.
La sauge doit être plantée dans un endroit exposé au soleil. La plantation peut se faire au printemps.

Quand récolter cette plante ?

On récolte les feuilles de la sauge en général en été, mais il est souvent possible de les récolter également au milieu du printemps jusqu’au milieu de l’automne. La floraison de la sauge a lieu de mai à juillet.

A lire : ebook “50 plantes médicinales à cultiver dans votre jardin”- vous y trouverez la sauge

Sauge - antiseptique

​Remarques

– Dans son indication pour soigner la transpiration excessive la sauge peut s’avérer très efficace, elle a l’avantage, comparé à d’autres médicaments de synthèse (sels d’aluminium, anticholinérgiques), de n’avoir que très peu d’effets secondaires importants.

– Pour lutter contre les refroidissements et les maux de gorge la sauge peut être un bon complément naturel pour accélérer la guérison notamment sous forme d’huile essentielle.

– La sauge est une plante très aromatique, riche en huile essentielle et utilisée aussi en cuisine.

– Son nom binomial salvia (de salvare) provient du latin et signifie sauver ou guérir, il a été donné par les Romains à l’époque de la Rome antique. En portugais et italien (2 langues avec une forte influence latine) le mot sauver se dit d’ailleurs respectivement salvar et salvare. La sauge était déjà utilisée au Moyen-Âge en médecine populaire. Lire aussi : Salvia fruticosa (Salvia triloba)

Sauge

​Questions & Réponses

(du forum de Creapharma)

La question de l’internaute

“Connaissez-vous l’utilisation que l’on peut faire du “fruit” de la sauge ? Ici, en Crête (Grèce), et actuellement, la sauge est en fleurs, les montagnes en sont couvertes et les tiges portent aussi les fruits verts (des mini “pommes”) que les gens ici mangent comme fruits rafraîchissants, à petite dose parce qu’ils sont tout de même amers et avec un goût très prononcé de sauge. Certains savent qu’ils sont bons pour la santé, mais n’en savent pas plus ! Même dans un petit village, le savoir ancestral de la phytothérapie s’est perdu … ” Par Marie-Claire, Grèce

La réponse du pharmacien (par Van)

vncreapharmaBonjour Marie-Claire,
Merci pour votre question très intéressante et qui a mérité quelques recherches.
Sur le site de Creapharma, nous ne mentionnons pas le fruit de la sauge, car nous avons retenu les plantes et les parties de plantes ayant des effets thérapeutiques reconnus.
Or, en ce qui concerne la sauge, on en utilise essentiellement les feuilles, qui une fois séchées peuvent être utilisées dans des tisanes. On récolte également l’huile essentielle de sauge à des fins thérapeutiques intéressantes : sur les troubles digestifs, comme anti-inflammatoire (lors de maux de gorge, par exemple) et comme sudoripare.
Dans les différents ouvrages de référence à ma disposition, on ne parle pas des fruits de cette plantes. On peut imaginer que les fruits contiennent également les substances ayant des effets médicinaux, tels les flavonoïdes, les diterpènes, les triterpènes, les acides phénoliques, le camphre et les thuyones.
Comme vous le savez sûrement déjà, les thuyones sont des substances neurotoxiques et sont absolument contre-indiquées chez les personnes épileptiques. Ainsi, l’huile essentielle de sauge officinale, qui en contient beaucoup ne doit être prescrite que par des thérapeutes. On préférera ainsi la sauge sclarée qui en contient moins.
De plus, la sauge aurait un effet sur les hormones, bénéfiques pour les femmes ménopausées par exemple, mais absolument contre-indiquée chez une femme souffrant d’un cancer hormonodépendant, comme le cancer du sein ou celui de l’utérus.
Pour répondre à votre question, je pense que les fruits de la sauge, tout comme la plante, auraient, dans une moindre mesure, les mêmes effets thérapeutiques ET secondaires. Ainsi, je serais tout de même prudente et n’en consommerais pas trop.

A lire : ebook “50 plantes médicinales à cultiver dans votre jardin”- vous y trouverez la sauge

Sauge - Salvia officinalis Sauge - Plante médicinale

Thèmes