Publicité

Covid-19 : quels sont les facteurs de risque de développer des symptômes graves ?

Les manifestations et le développement de la Covid-19 varient selon le profil et l’état de santé de chaque patient. Ainsi, si certaines personnes ne présentent aucun signe de la maladie, d’autres au contraire développent rapidement des symptômes graves pouvant nécessiter un respirateur artificiel. De manière générale, les personnes âgées ainsi que celles qui sont déjà atteintes de problèmes de santé graves courent un plus grand risque de complications.

L’âge

Les séniors âgés de 85 ans et plus font partie des personnes à risque qui peuvent développer des symptômes graves de la Covid-19 et la gravité de la maladie semble augmenter avec l’âge. Aux États-Unis, près de 80% des décès concernent les plus de 65 ans. Si ces derniers sont atteints d’autres maladies, les risques sont encore plus élevés. Il est ainsi conseillé de suivre rigoureusement toutes les prescriptions des médecins et de prévoir un plan de soins où figurent toutes les informations médicales nécessaires ainsi que les personnes à contacter pour une meilleure prise en charge en cas d’urgence. Il faut noter que les personnes âgées sont aussi susceptibles de souffrir de la maladie d’Alzheimer et peuvent de ce fait oublier plus facilement les précautions à prendre et le traitement à suivre, d’où l’importance d’établir un plan de soin et un petit support pratique qui leur rappelle au quotidien les gestes barrières.

Covid-19 : quels sont les facteurs de risque de développer des symptômes graves ?

Les maladies pulmonaires

Les personnes atteintes de maladies pulmonaires comme l’asthme, le cancer du poumon, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ou la fibrose pulmonaire présentent un risque accru de développer des symptômes plus graves de la Covid-19. Il convient ainsi de ne jamais négliger le traitement d’entretien destiné à maîtriser ces maladies ou à en prévenir la réapparition. Bien qu’il existe des médicaments pouvant affaiblir le système immunitaire, les professionnels de santé recommandent de ne pas les arrêter s’ils sont nécessaires. Il vaut mieux en parler avec son médecin traitant ou d’autres fournisseurs de soins en cas de doute. De même, il est prudent de se prémunir de toute situation pouvant déclencher ou aggraver l’asthme tel que l’exposition à des allergènes ou à certaines odeurs, le tabagisme et le stress. Pour ce qui est du tabac en particulier, il fragilise le système immunitaire tout en augmentant le risque de complications graves de la Covid-19 chez les personnes qui développent déjà une maladie pulmonaire.

Même si les maladies pulmonaires sont considérées comme des facteurs de risque, une étude publiée dans le Journal of Allergy & Clinical Immunology (DOI : 10.1016/j.jaip.2020.06.008) le 06 juillet 2020 révèle cependant que les personnes atteintes d’une maladie respiratoire chronique ne courent pas toujours le risque de présenter une forme grave ou de mourir à cause du coronavirus. La vigilance reste toutefois de mise puisque selon les chercheurs, des études plus profondes sont encore nécessaires pour confirmer ces résultats.

Les maladies cardiaques

Covid-19 : quels sont les facteurs de risque de développer des symptômes graves ?

Les maladies cardiaques telles que l’hypertension pulmonaire, l’insuffisance cardiaque, la cardiomyopathie, la coronaropathie, c’est-à-dire la maladie de l’artère coronaire, peuvent aussi augmenter le risque de développer des symptômes graves de la Covid-19. Les personnes concernées par ces problèmes de santé doivent prendre leurs médicaments selon les prescriptions de leur médecin. En effet, une tension artérielle non maîtrisée peut par exemple aggraver les symptômes. Une revue systématique de la littérature, axée sur la Covid-19 et ses effets cardiovasculaires, publiée en mars 2021 sur Cochrane Database of Systematic Reviews (DOI : 10.1002/14651858.CD013879) indique que les comorbidités cardiométaboliques sont courantes chez les personnes hospitalisées pour une infection de la Covid-19, et que les complications cardiovasculaires sont fréquentes. Une autre étude réalisée en 2020 et publiée en avril 2021 dans les Annales de cardiologie et d’angeiologie (Paris) (DOI : 10.1016/j.ancard.2020.11.004) montre aussi que les complications cardiovasculaires sont fréquentes atteignant 20% des patients de la Covid-19.  Ce chiffre s’élève à 43% pour les patients qui sont admis en réanimation.

Le diabète et l’obésité

Le diabète constitue l’un des facteurs de risque d’apparition de symptômes graves de la Covid-19. Il en est de même pour l’obésité qui comme le diabète tend à réduire l’efficacité du système immunitaire de l’organisme. Par ailleurs, le diabète augmente le risque d’infections, ce qui peut mener rapidement à une complication de la maladie. Il est donc conseillé aux diabétiques de continuer à prendre leurs médicaments afin de mieux contrôler la glycémie et prévenir ainsi les risques d’infections. Les personnes en surpoids peuvent aussi essayer d’adopter une alimentation plus saine et faire des exercices pour perdre du poids et renforcer leur système immunitaire. En Chine, sur 44’672 patients infectés, le taux de mortalité est 2,3%, avec 7,3% de personnes diabétiques et 6% de personnes hypertendues. En Italie, 35% des personnes décédées sont des diabétiques1. En France, fin avril 2021, 50% des personnes en réanimation ont un surpoids2. Les diabétiques présentant un indice de masse corporelle élevé ont ainsi besoin de faire plus attention, car ils présentent un facteur de risque plus important de développer des symptômes graves de la Covid-19.

Le cancer et les maladies du sang

Covid-19 : quels sont les facteurs de risque de développer des symptômes graves ?

Les personnes atteintes de cancer ont un risque plus élevé d’avoir des symptômes graves, mais ce risque peut varier selon le type de cancer et le type de traitements suivi par le patient. Les chiffres issus d’une base de données chinoise montrent que le risque de faire des complications respiratoires sévères imposant une prise en charge en réanimation était plus élevé chez les patients atteints de cancers3. Par ailleurs, les maladies comme l’anémie falciforme ou drépanocytose, qui se manifeste par la déformation ou la dégradation des globules rouges, font partie des problèmes de santé qui augmentent le risque de symptômes graves de la Covid-19. L’atteinte des globules rouges empêche la bonne circulation de l’oxygène dans le corps et peut rapidement mener à des difficultés à respirer. Les maladies du sang affectent ainsi la capacité des globules rouges à transporter l’oxygène et favorisent l’apparition de symptômes graves.

Références & Sources :
– Journal of Allergy & Clinical Immunology (DOI : 10.1016/j.jaip.2020.06.008)
– Cochrane Database of Systematic Reviews (DOI : 10.1002/14651858.CD013879)
– Annales de cardiologie et d’angeiologie (Paris) (DOI : 10.1016/j.ancard.2020.11.004)
– The Chinese Center for Disease Control and Prevention
– Lancet Oncol 2020;21:335–7.) DOI : 10.1016/S1470-2045(20)30096-6

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Seheno Harinjato (rédactrice chez Creapharma.ch, responsable des infographies)

Date de dernière mise à jour du dossier :
07.05.2021

Crédits photos :
Creapharma.ch, Adobe Stock, © 2021 Pixabay

Crédit infographie : 
Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch)

Notes de bas de page et références :

  1. Wu Z, McGoogan JM. Characteristics of and important lessons from the coronavirus disease 2019 (COVID-19) outbreak in China: summary of a report of 72 314 cases from the Chinese Center for Disease Control and Prevention. JAMA 2020. doi:10.1001/jama.2020.2648.)
  2. Journal de France 2
  3. ] Liang W, Guan W, Chen R, Wang W, Li J, Xu K, et al. Cancer patients in SARS-CoV-2 infection: a nationwide analysis in China. Lancet Oncol 2020;21:335–7.) DOI : 10.1016/S1470-2045(20)30096-6
Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 07.05.2021

Publicité