Faux-poivrier



Résumé

Plante médicinale originaire du Brésil avec un effet anti-inflammatoire, cicatrisant et antimicrobien. Le faux-poivrier est utilisé principalement en cas de mycoses vaginales (candidoses).


Noms

Nom français : faux-poivrier, aroeira, “poivre rose”
Nom scientifique: Schinus terebinthifolius Raddi, 1820
Nom anglais : Brazilian peppertree, aroeira
Nom allemand : Brasilianische Pfefferbaum
Nom italien : pepe nero
Nom portugais : aroeira
Nom espagnol : aroeira, pimentero brasileño

Famille

Anacardiaceae

Constituants

Schinol, terpènes, flavonoïdes (avec des effets antibiotiques), tanins, phénols.

Parties utilisées

– Ecorce (de la tige), baies (fruits)

Effets

– Antimicrobien, anti-inflammatoire, antiseptique topique

Indications

– Plaies
Mycoses vaginales (vaginite, candidose)
Hémorroïdes
– Stomatite
– Infections de la peau par la bactérie MRSA (selon une étude américaine publiée en février 2017 dans la revue spécialisée Scientific Reports par l’Université Emory)

Effets secondaires

Risques possibles de réactions allergiques.
Des études ont aussi montré qu’une ingestion excessive du faux-poivrier pouvait mener à des effets toxiques.

Contre-indication

Grossesse et allaitement. Notamment par manque d’études scientifiques montrant que l’utilisation du faux-poivrier pendant la grossesse et l’allaitement est sûre.

Interactions

Aucune connue

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Décoction (1 gr à base d’écorce sèche, 150 ml d’eau – faire un bain de siège 3 à 4 fois par jour)

– Gel vaginal (contre les mycoses)

– Ovules vaginales (contre les mycoses)

– Extrait alcoolique

Où pousse le faux-poivrier ?

Le faux-poivrier est originaire du Brésil et continue à pousser à l’état sauvage dans ce pays du nord au sud (notamment dans la forêt atlantique, le Cerrado et la Pampa) ainsi que dans d’autres pays d’Amérique du sud comme l’Argentine ou le Paraguay. Cet arbre a aussi été introduit dans d’autres régions et notamment en Floride (Etats-Unis) ou en Afrique, notamment à Madagascar.
On considère souvent cet arbre comme une “mauvaise herbe” à cause de son côté envahissant.
On le trouve notamment sur les bords des rivières, des ruisseaux et plaines humides, mais pousse aussi  dans les sols secs et pauvres.
Cet arbre a souvent une hauteur comprise entre 5 et 10 m.

Les fruits ou baies restent parfois jusqu’à 30 jours sur l’arbre sans tomber, nourrissant notamment les oiseaux.

Quand récolter le faux-poivrier ?

Ne jamais retirer l’écorce de toute la circonférence de l’arbre.


Remarques

– L’écorce du faux-poivrier est connu dans la médecine populaire brésilienne pour traiter les ulcères, les problèmes respiratoires, les blessures, les rhumatismes, la goutte, la diarrhée, les problèmes de peau et l’arthrite. Pendant des centaines d’années, des soigneurs traditionnels de l’Amazonie ont utilisé le faux-poivrier pour traiter des infections de la peau et des tissus mous.
Les fruits sont utilisés en cuisine comme piment, un peu comme le poivre noir.

– Une étude clinique publiée en 2003 dans la Revue Brésilienne de Gynécologie et Obstétrique (Revista Brasileira de Ginecologia e Obstetrícia), réalisée sur 48 femmes, a montré que le gel vaginal à base de faux-poivrier est efficace et sûr pour traiter les vaginoses bactériennes. En plus de présenter des effets potentiels bénéfiques sur la flore vaginale, à cause d’une augmentation des lactobacilles.

– Au Brésil cette plante est l’une des rares plantes médicinales remboursée par le système unique de santé SUS (équivalent en France de la Sécurité Sociale), indiquée surtout lors de mycoses par Candida.

News sur cette plante:
– Une plante traditionnelle du Brésil pour lutter contre une forme grave de résistance aux antibiotiques
– 5 plantes médicinales aux propriétés anti-inflammatoires

Sources :  Emory University, notre page sur cette plante dans la version brésilienne du site
Photos (référence) : Fotolia.com. Emory University

Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 13.10.2017

Thèmes

Lire aussi :