Publicité

5 plantes médicinales aux propriétés anti-inflammatoires

La nature regorge de plantes aux vertus utiles pour l’être humain, d’où le concept de plantes médicinales. Découvrez ci-dessous 5 plantes aux propriétés anti-inflammatoires permettant notamment d’atténuer la douleur. Il faut savoir que l’inflammation est une réponse naturelle de l’organisme face à une agression telles une maladie, une infection ou une blessure et peut se manifester à travers la douleur, la chaleur, la rougeur et le gonflement de la zone agressée. Une inflammation aiguë s’avère souvent très utile pour alerter le corps du danger, mais une inflammation chronique au contraire porte préjudice à l’organisme. Certaines plantes riches en antioxydants (ex. flavonoïdes) peuvent aider à lutter contre l’inflammation chronique.  

Publicité

1. Le gingembre
Gingembre plante médicinale Inde
Le gingembre (Zingiber officinalis) est une plante de la famille des zingibéracées. Cette plante contient des composés aux vertus anti-inflammatoires et antioxydantes comme les gingérols, les paradols et les shogaols. En fait le gingembre contient plus de 100 principes actifs.
C’est pour cette raison qu’elle se montre particulièrement efficace dans l’atténuation des douleurs engendrées par l’arthrite et autres rhumatismes inflammatoires1.
Des études ont montré que le gingembre peut réduire les marqueurs inflammatoires tels que le TNF-α et l’interleukine 1 bêta2.
Pour profiter au mieux des propriétés du gingembre, il est recommandé de le manger frais, par exemple 500 mg à 1’000 mg chaque jour. La consommation quotidienne de gingembre n’engendre pas d’effets secondaires particuliers, mais elle peut entraîner de faibles diarrhées ou sensation de brûlure à l’estomac. Ces symptômes finissent par disparaître quand l’organisme s’y habitue.

2. Le faux-poivrier
Le faux-poivrier ou baie rose (Schinus terebinthifolius) est issu d’un arbre originaire du Pérou. Les Indiens d’Amérique du sud l’utilisaient depuis longtemps pour ses vertus naturelles. Aujourd’hui, elle est réputée pour ses bienfaits musculaires et articulaires. Disponible sous forme d’huile essentielle, le faux-poivrier est destiné surtout à un usage externe. Mélangé avec un peu d’huile végétale, il s’utilise souvent comme huile de massage pour traiter les douleurs liées à l’arthrite et à l’arthrose. Il se montre aussi efficace pour traiter les courbatures et tout autre traumatisme articulaire. L’huile essentielle extraite de cette plante médicinale aide les sportifs à la préparation à l’effort physique. Le faux poivrier est également efficace dans le traitement des crises de goutte et des douleurs dentaires.
Relevons aussi qu’au Brésil cette plante est l’une des rares plantes médicinales remboursée par le système unique de santé appelé SUS (équivalent en France de la Sécurité Sociale), indiquée surtout lors de mycoses par Candida.

3. Le thé vert
Le thé vert (Camellia sinensis) doit ses propriétés anti-inflammatoires à sa richesse en polyphénols et notamment en catéchine avec l’épigallocatéchine-3-gallate (EGCG), une substance au pouvoir antioxydant environ 200 fois plus important que celui de la vitamine E. Plusieurs études ont démontré que le thé vert est un excellent analgésique et anti-inflammatoire. On peut citer une étude publiée en 2016 dans le journal scientifique Anti-Inflammatory & Anti-Allergy Agents in Medicinal Chemistry (DOI : 10.2174/1871523015666160915154443) suggérant l’utilisation du thé vert (et EGCG) chez des patients atteints de maladies inflammatoires.
Le thé vert se montre particulièrement efficace dans le traitement des maladies inflammatoires, notamment dans la diminution et l’arrêt de la rupture de cartilage que ce type de maladie engendre. Pour profiter au mieux des vertus du thé vert, il est conseillé de le laisser infuser entre 3 et 5 minutes. Buvez ce thé une à plusieurs fois par jour. Plus d’informations sur le thé vert

Du thé vert pour la mémoire

4. Le curcuma
Le curcuma (Curcuma aromatica, Curcuma longa) est utilisé depuis longtemps en Inde et en Chine pour traiter les maladies inflammatoires chroniques. Des essais in vitro et menés sur des animaux ont démontré que cette épice était efficace dans le traitement de la pancréatite, de la polyarthrite rhumatoïde ou encore de la colite ulcéreuse. Chez les personnes atteintes d’arthrose, un traitement à base de curcuma permet d’obtenir des effets comparables aux anti-inflammatoires classiques comme l’ibuprofène. Des extraits normalisés de cette plante médicinale permettent aussi de réduire les symptômes de l’intestin irritable et d’améliorer par conséquent le confort des personnes qui en sont atteintes. La consommation de curcuma permet aussi de prévenir l’apparition de maladies inflammatoires du foie et de l’intestin comme l’obstruction du canal biliaire ou l’hépatite.

Bon à savoir :
Le fait de prendre du curcuma avec du poivre noir (qui contient de la pipérine) augmente considérablement la quantité de curcumine que vous absorbez. Le poivre noir peut augmenter l’absorption de la curcumine jusqu’à 2’000%3.

Critique de l’efficacité du curcuma (et curcumine)
– Une étude publiée le 11 janvier 2017 dans le journal scientifique Journal of Medicinal Chemistry (DOI : 10.1021/acs.jmedchem.6b00975) est arrivé à la conclusion en analysant plus de 130 essais cliniques que la curcumine, le principe actif du curcuma, ne menait à aucun résultat positif. Comme le relève un résumé de l’étude (Abstract) aucun essai clinique de curcumine en double aveugle et contrôlé par placebo n’a été couronné de succès. Cette étude de 2017 a passé en revue la chimie médicinale essentielle de la curcumine et apporte la preuve que la curcumine est un composé instable, réactif et non biodisponible et, par conséquent, une piste très improbable en phytothérapie.
– Toutefois, une étude publiée en 2019 (DOI  10.1186/s13063-019-3327-2) s’est montrée favorable à l’utilisation du curcuma lors d’arthrose du genou. Selon cette étude4, la curcumine a montré une efficacité similaire à celle du diclofénac (un anti-inflammatoire “chimique” souvent utilisé), mais a démontré une meilleure tolérance chez les patients atteints d’arthrose du genou. La curcumine peut être une option de traitement alternative chez les patients atteints d’arthrose du genou qui sont intolérants aux effets secondaires des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme le diclofénac ou l’ibuprofène.

Curcuma - Curcuma aromatica, Curcuma longa

5. L’huile d’olive
PrucheL’huile d’olive est riche en oléocanthal, un composé qui possède les mêmes vertus thérapeutiques que l’ibuprofène, un anti-inflammatoire fréquemment utilisé. Quatre cuillères à soupe d’huile d’olive correspondent à environ 10 % à la dose indispensable pour lutter contre la douleur. Sur le long terme, la consommation régulière d’huile d’olive contribue à diminuer les risques de développement de nombreux cancers et notamment de la maladie d’Alzheimer.

Bonus – 5 autres plantes
– La coriandre (Coriandrum sativum), sous forme de fruits ou graines, présente un effet anti-inflammatoire.
– L’huile de coco (Cocos nucifera) présente un effet anti-inflammatoire, indiquée notamment lors de maladies de la peau comme l’acné.
– L’ail est recommandé lors d’inflammations. Les bienfaits de l’ail pour la santé proviennent de ses composés soufrés, tels que l’allicine, le disulfure de diallyle et la S-allylcystéine.
– La cardamome (Elettaria cardamomum) pourrait agir comme anti-inflammatoire notamment en prévention du diabète, contre le pré-diabète. On estime aussi que cette plante antioxydante diminue les marqueurs d’inflammation dans l’organisme.
– Le poivre noir (Piper nigrum) présente un effet anti-inflammatoire à cause de la pipérine.

Article mis à jour le 21 février 2021. Par la rédaction de Creapharma.ch. Supervision scientifique : Xavier Gruffat (pharmacien).
Sources : Prevention, Healthline.com, littérature sur les plantes médicinales, remarque : les références pour les études sont mentionnées dans l’article et en bas de page ci-dessous.
Crédits photos et infographie : Fotolia.com, Creapharma.ch
Lire cet article en portugais du Brésil : 5 plantas medicinais com propriedades anti-inflamatórias

Lire aussi : 10 fruits et légumes aux propriétés anti-inflammatoires

Notes de bas de page et références :

  1. Etude : Ginger on Human Health: A Comprehensive Systematic Review of 109 Randomized Controlled Trials, DOI: 10.3390/nu12010157
  2. Etude : Effect of Ginger Supplementation on Proinflammatory Cytokines in Older Patients with Osteoarthritis: Outcomes of a Randomized Controlled Clinical Trial, DOI: 10.1080/21551197.2016.1206762
  3. Curcumin content of turmeric and curry powders, DOI: 10.1207/s15327914nc5502_2
  4. Shep, D., Khanwelkar, C., Gade, P. et al. Safety and efficacy of curcumin versus diclofenac in knee osteoarthritis: a randomized open-label parallel-arm study. Trials 20214 (2019). https://doi.org/10.1186/s13063-019-3327-2
Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 21.02.2021

Publicité