Curcuma

Résumé

Plante médicinale avec un fort effet antioxydant ayant une action préventive contre le cancer, se présente principalement sous forme de poudre ou de gélule.


Curcuma
Noms

Noms français: curcuma, safran des Indes (safran d’Inde)
Nom scientifique: Curcuma aromatica, Curcuma longa
Nom anglais: turmeric, curcuma
Nom allemand: Curcuma
Nom italien: curcuma
Nom portugais: açafrão-da-terra
Nom espagnol: cúrcuma

Famille

Zingiberaceae (Zingiberacées)

Constituants

– Huile essentielle
– Polyphénols comme la curcumine (avec un effet antioxydant)

Parties utilisées

– Rhizomes et racines séchés


Effets

– Antioxydant, anti-inflammatoire, amer, anticoagulant, cholerétique

Indications

– En prévention du cancer, action antioxydante de la curcumine (un composant du curcuma).
– Contre les rhumatismes grâce à sa forte action anti-inflammatoire, ex. en cas d’arthrose
– Contre l’excès de cholestérol
– Contre l’acidité gastrique, le syndrome du côlon irritable, la “crise de foie”, digestion difficile, les flatulences, la maladie de Crohn
– En dermatologie, en cas d’application locale (par ex. sous forme de cataplasme) le curcuma pourrait aider à soigner le psoriasis ainsi que l’eczémabrûlures légères à modérées (appliqué sous forme de gel de curcumine, permet de diminuer les symptômes et favoriser la cicatrisation, lire davantage ci-dessous sous Remarques)
– Eventuellement protection du foie et prévention de la cirrhose selon une étude parue en 2010, mais effet pour le moment seulement prouvé sur la souris.

Effets secondaires

Troubles gastriques (à forte dose)

Contre-indication

Affections gastro-intestinales comme occlusion des voies biliaires, calculs biliaires

Interactions

Interactions possibles avec des médicaments anticoagulants (qui fluidifient le sang), en effet le curcuma présenterait un effet anticoagulant. Un risque de surdosage avec la prise d’anticoagulants est théoriquement possible, ce qui peut mener à des saignements.
Lors de prise de certains médicaments contre le cancer, des interactions peuvent se dérouler avec le curcuma. La conséquence peut être que les médicaments contre le cancer s’avèrent moins efficaces.
En savoir davantage sur notre dossier spécial sur les interactions

Noms des préparations

En Suisse, en vente sous le nom Curcumasan Capsules (Alpinamed), contient aussi du thé vert et de la vitamine C.

En vente principalement sous forme de poudre en pharmacie, droguerie (herboristerie en France) ou magasins diététiques.

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Poudre de curcuma, à consommer directement en usage interne (par ex. contre la gastrite) ou pour usage externe à préparer sous forme de cataplasme

– Gélule de curcuma (lire ci-dessous sous Remarques pour la posologie en cas d’arthrose). En général à consommer 2 à 3 gr de curcuma par jour avec un équivalent de 60 à 100 mg de curcumine.

– Décoction de curcuma

– Teinture de curcuma

Tisane de curcuma

Où pousse le curcuma ?

Le curcuma est originaire d’Asie et pousse principalement dans ces régions, en particulier l’Inde et la l’Asie du Sud-Est comme l’Indonésie. On retrouve aussi le curcuma en Afrique à Zanzibar, en Tanzanie (photo ci-dessous).
Pour se développer, le curcuma a besoin d’un climat humide et chaud.

Remarques

– Le curcuma est une plante classique des médecines asiatiques (indienne ou chinoise), elle a fait ces dernières années une apparition médiatique en Occident, notamment pour son action antioxydante en prévention du cancer. On estime que l’intérêt en Occident, notamment en Allemagne, pour le curcuma a eu lieu au milieu du 20ème siècle.

– Le curcuma est naturellement utilisé dans la cuisine indienne, il servait à donner une coloration jaune aux plats, actuellement il semble qu’il soit plutôt utilisé comme épice.

– Il faut savoir que c’est la curcumine qui est importante pour les propriétés antioxydantes (contre le cancer) et anti-inflammatoires du curcuma. Les consommateurs peuvent être induits en erreur en achetant de la poudre culinaire : à raison de 3/4 gr par c.à.c.; titré à 5/6% de curcumine, dans ce cas les gens ne peuvent pas ressentir de bienfaits si ce n’est sur la digestion. En effet, pour avoir une action anti-inflammatoire, les doses de curcumines doivent être extrêmement élevées. Demandez conseil à votre pharmacien pour davantage d’information à ce sujet.

– Pour augmenter l’absorption de curcumine qu’on trouve dans le curcuma, il est conseillé de consommer en même temps de la pipérine qu’on trouve dans le poivre noir.

– En cas d’arthrose, il est conseillé de consommer 1 gélule de 500 mg de curcuma 2 fois par jour. Il est aussi recommandé de prendre 4 gr d’huile de poisson chaque jour.

– L’Inde et la Chine sont les deux principaux producteurs de curcuma.

– La curcumine en gel. En effet, une étude publiée en février 2017 dans le journal en libre accès BioDiscovery a montré qu’un gel de curcumine, un principe actif du curcuma (Curcuma aromatica ou Curcuma longa), après des brûlures ou échaudures permettait de réduire la sévérité des blessures, diminuer la douleur et l’inflammation et augmenter la cicatrisation avec justement moins de cicatrices ou même aucune au niveau de la zone affectée. La curcumine agirait en inhibant l’enzyme phosphorylase kinase, impliquée dans l’inflammation. Cette étude a été menée par la Prof. Madalene Heng de la David Geffen School of Medicine rattachée à la renommée Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Lire davantage sur cette étude

Sources : Pharmavista.net, National Geographic, Prevention. Crédits photos : Creapharma.ch, Fotolia.com

Curcuma - Curcuma aromatica, Curcuma longa Curcuma - Plante médicinale
Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 12.04.2017

Thèmes

Lire aussi :