Publicité

Accueil » Plantes médicinales » Hydraste du Canada

Hydraste du Canada

Résumé

L’hydraste du Canada est une plante utilisée en phytothérapie pour son effet anti-infectieux et digestif. La plante est vendue souvent sous forme de teinture ou en gélule.

Publicité

Noms

Noms français : hydraste du Canada, hydrastis, sceau d’or, Hydrastis canadensis
Nom scientifique : Hydrastis canadensis L.
Nom anglais : Goldenseal
Nom allemand : Kanadische Orangenwurzel, Goldsiegelwurzel, Kanadische Gelbwurzel
Nom italien : idraste, sigillo d’oro
Nom portugais : Hydrastis canadensis

Famille

Renonculacées (Ranunculaceae)

Constituants / Principes actifs

Alcaloïdes : hydrastine (représentant 1,5 à 4% du poid sec du rhizome1), canadine (environ 1% du poids sec du rhizome), bebérine (la berbérine a une action anti-microbienne, cette molécule représente jusqu’à 6% du poids sec du rhizome)
– Huile essentielle
– Résine

Parties utilisées

– Rhizomes (en latin : Hydrastis rhizoma) et parfois racines

Hydrastis-racine

Effets

– Anti-infectieux, désinfectant (ex. plaies, muqueuses), antifongique, digestif, tonique, stimulant de l’utérus, vasoconstricteur, antiseptique, augmentation possibles du nombre de globules blancs (effet possible), hémostatique.

Indications

Usages internes
– Certains troubles digestifs comme l’indigestion, diarrhée, écoulements vaginaux comme vaginites, aphtes, maux de gorge, infections des voies respiratoires supérieures, diarrhée, refroidissements, grippe, rhume des foins (rhinite allergique).

Usages externes
– Inflammations de la peau, petites blessures, mycoses des pieds (ex. en pommade).

Effets secondaires

En cas de consommation prolongée, peut provoquer une carence en vitamines B et d’autres effets secondaires (veuillez demander conseil à votre pharmacien). Contractions pendant la grossesse.

Contre-indications

Grossesse, allaitement, hypertension.

Interactions

Interactions possibles avec certains médicaments, demandez conseil à votre pharmacien.

Les patients diabétiques qui prennent l’hydraste du Canada (goldenseal) tout en prenant le médicament sur ordonnance metformine peuvent involontairement saboter leurs efforts pour maintenir un taux de glucose sanguin sain. Cette préoccupation est née d’une étude publiée en novembre 2020 dans la revue Clinical Pharmacology & Therapeutics (DOI : 10.1002/cpt.2107).

Préparations – Sous quelle forme ?

– Teinture d’hydrastis (à utiliser également en gargarisme). La posologie en usage interne de la teinture est d’environ 2 à 4 ml 2 à 3 fois par jour.

– Gélules (capsules) d’hydrastis

– Tisane d’hydrastis (pour préparer des douches vaginales en cas de vaginite). Comptez à 0,5 g à 1 g de rhizome séché.

Crèmes ou pommades à base d’hydrastis

Spray contre l’eczéma à base de souci et d’hydraste du Canada 

Où pousse l’hydrastis ?

L’hydraste du Canada pousse en Amérique du nord, notamment au Canada et dans le nord-est des Etats-Unis (ex. Vermont). La plante est justement originaire d’Amérique du nord.

Quand récolter les rhizomes l’hydrastis ?

Le rhizome d’hydrastis est récolté en automne.

Remarques

– Cette plante médicinale est connue et utilisée surtout en Amérique du nord, notamment aux Etats-Unis dans le Vermont. Les Indiens d’Amérique du nord, en particulier les Cherokee, l’utilisent depuis très longtemps par exemple pour désinfecter les plaies. Les rhizomes d’hydraste du Canada étaient notamment utilisés par les Cherokee contre des maladies de la peau.

– Cette plante est en voie d’extinction dans certaines régions des Etats-Unis, parce qu’il y a quelques années cette plante était très à la mode, ce qui a provoqué une forte demande. Actuellement l’hydrastasis est un peu moins utilisée, à cause de graves effets secondaires en cas de surdose et d’usage prolongé.

– Aux Etats-Unis, l’hydraste du Canada est principalement utilisée en phytothérapie lors de troubles digestifs et notamment au niveau gastro-intestinal.

– L’hydraste du Canada est souvent associé à l’échinacée, un produit naturel très vendu, dans les remèdes à base de plantes médicinales utilisés contre le rhume et d’autres infections des voies respiratoires.

– L’hydraste du Canada appartient à la Pharmacopée Européenne.

Sources & Références :
Sources : 
National Geographic, littérature sur les plantes médicinales, Prevention (magazine américain sur la santé).
Références études :
Clinical Pharmacology & Therapeutics (DOI : 10.1002/cpt.2107).

Crédits photos :
Adobe Stock, Creapharma.ch

Rédaction de cette fiche : 
Xavier Gruffat (Pharmacien et Rédacteur en chef de Creapharma)

Dernière mise à jour : 
26.02.2024

Goldenseal Root-hydraste-canada-Fotolia_61244057_XS

Source photo: Fotolia.com

Références scientifiques et bibliographie :

  1. BEN-ERIK VAN WYK, MICHAEL WINK, Medicinal Plants of the World, Wallingford, CABI, 2017

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 26.02.2024
Publicité