Publicité

Une alimentation riche en fibres aide à contrôler le diabète de type 2

7 bons conseils prouvés scientifiquement pour prévenir l’AVCCHICAGOUne équipe de chercheurs américains et chinois ont découvert que consommer des fibres alimentaires aidait à stabiliser la glycémie lors de diabète grâce à un effet sur les bactéries intestinales (microbiome). En plus d’un effet positif sur la glycémie, ce régime riche en fibres a mené à une plus grande perte de poids et à un meilleur contrôle du taux de lipide dans le sang. Le diabète touche environ 422 millions de personnes à travers le monde, selon les derniers chiffres de l’OMS. La grande majorité, environ 90%, souffre de diabète de type 2. Ce dernier se développe lorsque le pancréas produit trop peu d’insuline, une hormone qui aide le glucose à entrer dans les cellules pour l’utiliser comme énergie, ou lorsque le corps n’utilise pas correctement l’insuline. Récemment des chercheurs scandinaves ont proposé de classer le diabète en 5 types ou formes, comme Creapharma en a parlé

Etude en détail 

Cette étude sino-américaine qui a duré 6 ans a été menée par des scientifiques de la Rutgers University à New Brunswick dans le New Jersey (Etats-Unis) ainsi que de la Shanghai Jiao Tong University en Chine. Des personnes souffrant de diabète de type 2 ont été réparties en 2 groupes. Dans le groupe contrôle, les participants ont reçu une formation standard et des recommandations diététiques. Les participants du groupe traitement ont reçu une grande quantité d’aliments riches en différentes fibres alimentaires, il s’agissait notamment de grains entiers, d’aliments traditionnels chinois riches en fibres et de prébiotiques. Ces derniers favorisent une croissance d’acide gras à courte chaîne au niveau des bactéries intestinales (microbiote). Les deux groupes ont pris le médicament acarbose pour aider à contrôler la glycémie. La quantité de calories ingérée était la même dans les 2 groupes.

Résultats

Après 12 semaines, les participants du groupe traitement (fibres) avaient une plus grande réduction de la glycémie que le groupe contrôle. Déjà après 28 jours, 89% des patients du groupe traitement ont réussi à contrôler leur glycémie contre seulement 50% du groupe contrôle. Leur glycémie à jeun a également diminué plus rapidement et ils ont perdu plus de poids.

Plus de bactéries bénéfiques pour l’organisme

Dans l’intestin, de nombreuses bactéries décomposent les hydrates de carbone, comme les fibres alimentaires, et produisent des acides gras à chaîne courte qui nourrissent nos cellules intestinales, réduisent l’inflammation et aident à contrôler l’appétit. Une pénurie d’acides gras à chaîne courte a été associée au diabète de type 2 et à d’autres maladies. Étonnamment, sur les 141 souches de bactéries intestinales productrices d’acides gras à chaîne courte identifiées, seulement 15 sont favorisées en consommant plus de fibres et sont donc susceptibles d’être les principaux moteurs d’une meilleure santé. Soutenus par le régime riche en fibres, ils sont devenus les souches dominantes dans l’intestin après avoir augmenté les taux d’acides gras à chaîne courte butyrate et d’acétate. Ces acides ont créé un environnement digestif légèrement acide qui a réduit les populations de bactéries nuisibles et conduit à une production accrue d’insuline et à un meilleur contrôle de la glycémie. Au niveau physiologique, les acides gras à chaîne courte sont liés à une augmentation de la production de protéines comme le GLP-1 qui a pour fonction de stimuler la production d’insulines. Autrement dit, la consommation de fibres alimentaires semble avoir la capacité de modifier la composition des bactéries intestinales (microbiote) en augmentant la proportion de bactéries bénéfiques pour l’organisme.

L’auteur principal de l’étude, le Prof. Liping Zhao de l’Université Rutgers à New Brunswick explique dans un communiqué de l’étude : “Notre étude jette les bases et ouvre la possibilité que les fibres alimentaires ciblant ce groupe de bactéries intestinales pourraient éventuellement devenir une partie importante de votre alimentation et de votre traitement.”

Cette étude a été publiée le 8 mars 2018 dans la prestigieuse revue scientifique Science (DOI : 10.1126/science.aao5774).

Conseils pratiques

Un bon moyen d’augmenter sa consommation de fibres est de manger régulièrement des fruits et légumes ainsi que de privilégier toujours des aliments complets. C’est-à-dire manger du riz complet au lieu du riz blanc, du pain complet au lieu du blanc ou des pâtes complètes au lieu de blanches. Lire notre article complet sur les fibres alimentaires

La consommation de fibres aide à bien vieillir

Le 12 mars 2018. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Sources : communiqué de presse de l’étude, Folha de S.Paulo (édition du 9 mars 2018). Référence étude : Science (DOI : 10.1126/science.aao5774).
Crédits photos : Fotolia.com. Infographie : Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 12.03.2018