Publicité

Manger des noix semble favoriser la perte de poids (étude)

Perdre du poids est toujours important, même si on en reprend plus tard (étude)LOS ANGELES / LYONEn nutrition, la plupart des études récentes désignent le sucre comme le grand responsable de l’épidémie mondiale d’obésité et de l’apparition de maladies métaboliques comme le diabète. Un article très intéressant du New York Times publié le 17 septembre 2017 a notamment montré que le taux d’obésité au Brésil en 1980 était de 7% contre 18% en 2015 avec pour origine principale une augmentation de la consommation des aliments transformés riches en sucre (biscuits, sodas). La graisse, montrée du doigt surtout depuis les années 1950, semble être revenue en grâce ces dernières années. Une étude récente sur les noix suit cette logique. En effet, des chercheurs de l’Université Loma Linda (en anglais Loma Linda University School of Public Health) située dans la région de Los Angeles aux Etats-Unis ont découvert que les personnes qui consomment régulièrement des noix, un aliment riche en graisse, sont plus susceptibles de perdre du poids et voient leurs risques liés à l’obésité et au surpoids diminuer. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) basé à Lyon en France a aussi participé à cette étude.

Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques ont analysé les données concernant l’alimentation et le style de vie de plus de 373’000 personnes âgées entre 25 et 70 ans provenant de 10 pays européens.

Dr Joan Sabaté de l’Université Loma Linda, qui a mené ces recherches, explique que beaucoup de personnes ont historiquement estimé que les noix, riches en graisse et énergie, ne sont pas un bon choix pour les personnes qui veulent maigrir. Mais ces résultats viennent contredire cette idée reçue.

Noix bons conseils nutrition

Dans cette étude qui a duré 5 ans, le Dr Sabaté et le Dr Heinz Freisling du CIRC à Lyon ont découvert que les participants ont gagné en moyenne 2,1 kg pendant la durée de l’étude. Néanmoins, les participants qui ont mangé des noix ont moins pris de poids que ceux ne mangeant pas cet aliment et avaient 5% en moins de risque de devenir en surpoids ou obèse. L’équipe de scientifiques a analysé les informations des habitudes alimentaires et l’indice de masse corporel (IMC) de 373’293 participants, travaillant sur des données récoltées par l’European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition.

« Pour moi, cela confirme que les noix ne sont pas un aliment qui mène à l’obésité », explique le Dr Sabaté dans un communiqué de presse de l’étude.

Les deux chercheurs ont déjà travaillé sur les noix et ont découvert qu’elles étaient associées positivement à plusieurs bénéfices pour la santé, comme un vieillissement en bonne santé et l’amélioration de la mémorisation chez les seniors. Néanmoins, cette étude est la première qui a investigué le lien entre les noix et la prise de poids à grande échelle. Les cacahuètes, qui techniquement sont des arachides, ont été incluses dans cette étude tout comme les amandes, noisettes, pistaches et certaines noix (walnuts en anglais).

Mettez des noix au centre de votre assiette 

Le Dr Sabété recommande à la population de manger des noix plus souvent en rappelant leur force énergétique, leurs bonnes graisses, vitamines, minéraux et molécules de phytothérapie. Il conclut le communiqué : « Mangez des noix pendant le repas, mettez-les au centre de votre assiette pour remplacer les produits d’origine animale, les noix favorisent fortement la satiété. »

Cette étude a été publiée online le 21 juillet 2017 dans le journal scientifique European Journal of Nutrition.

Etude de 2016, noix bonnes pour la santé

En 2016 une équipe de scientifiques européens avaient analysé les études en cours à cette époque et avaient montré que les personnes mangeant au moins 20 gr de noix par jour présentaient un risque inférieur de souffrir de maladies cardiaques, de cancer et d’autres maladies comme le diabète. Cette étude de 2016 menée par des chercheurs de l’Imperial College à Londres et par l’institution norvégienne Norwegian University of Science and Technology a été publiée le 5 décembre 2016 dans la revue scientifique BMC Medicine.

Le 21 septembre 2017. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Sources : European Journal of Nutrition, The New York Times (édition du 17 septembre 2017, accédé online), communiqué de presse de l’étude. Référence étude principale de 2017 : Freisling, H., Noh, H., Slimani, N. et al. Eur J Nutr (2017). https://doi.org/10.1007/s00394-017-1513-0
Crédits photos : Fotolia.com

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 21.09.2017

Publicité