Accueil » Plantes médicinales » Pétasite

Pétasite





Publicité

Résumé

Plante médicinale ayant des effets antiallergique et spasmolytique, utilisée respectivement lors de rhume des foins ou de maux de ventre. En vente principalement sous forme de médicaments prêts à l’emploi.

Noms

Noms français : pétasite, pétasite hybride, pétasite vulgaire, Grand pétasite
Nom scientifique : Petasites hybridus (L.) G.Gaertn., B.Mey. & Scherb., 1801
Nom anglais : Blatterdock, Butterbur (aux Etats-Unis notamment)
Nom allemand : Pestwurz, Rote Pestwurz
Nom italien : cavolaccio
Nom portugais : butterbur

Famille

Asteraceae (Astéracées)

Constituants (principes actifs)

– Sesquiterpènes
Alcaloïdes avec noyau pyrrolizidine
– Pétasine (présente un puissant effet spasmolytique)
– Huiles essentielles
Mucilages
– Choline
Principes amers

Parties utilisées

– Parties souterraines séchées (racines, rhizomes)

Effets

– Spasymolytique, antiallergique, anti-inflammatoire.
Certains principes actifs du pétasite réduisent la constriction des muscles lisses notamment au niveau des poumons et des voies respiratoires supérieures comme au niveau de la membrane nasale.

Indications

Mal de ventre (douleurs avec spasmes), allergie : rhinite allergique (rhume des foins), migraine (en prévention avec une action sur l’intensité, la durée et la fréquence des migraines), mal de tête, toux, bronchite, constipation spastique notamment chez l’enfant (pour cette indication prendre 5 gouttes de teinture mère de pétasite).

Effets secondaires

Hépatotoxicité possible (comme le relève le site suisse de référence sur les médicaments Pharmavista.net une attention particulière doit être prêtée à des signes précoces de lésions hépatiques, tels que fatigue, douleur abdominale haute, perte d’appétit, ictère). Veuillez aussi lire la notice d’emballage à l’achat d’un médicament à base de pétasite.

Contre-indications

Grossesse, allaitement, lors d’insuffisances hépatiques et rénales une utilisation avec précaution et sous contrôle médical s’avère nécessaire, pathologie du foie. Veuillez lire la notice d’emballage à l’achat d’un médicament.

Interactions

Aucune connue (selon nos informations). Veuillez aussi lire la notice d’emballage à l’achat d’un médicament à base de pétasite.

Noms des préparations (en Suisse)

– En Suisse,  il existe plusieurs médicaments prêts à l’emploi contenant de la racine de pétasite associés avec d’autres plantes (par ex. valériane, passiflore, mélisse) dans des préparations pour favoriser la détente nerveuse comme dans *Zeller® Dragées pour la détente nerveuse, *Relaxane® ou dans *Valverde® Détente dragées. Il existe aussi des préparations de racine de pétasite associées avec du séné et de la figue contre la constipation comme dans *Valverde® constipation ou *Zeller figues avec du séné.
– En Suisse, il existe 2 médicaments indiqués contre les symptômes de la rhinite allergique (rhume des foins) à base des  feuilles de pétasite. Ces préparations qui portent les noms de *Tesalin® N et *Zeller rhume des foins sont en vente libre (liste C) depuis 2017.

* Attention : les médicaments mentionnés ci-dessus ne se veulent pas représentatifs de l’ensemble des remèdes existants, il s’agit d’une liste en aucun cas exhaustive. Pour les médicaments, veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à votre spécialiste.

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– *Médicaments prêts à l’emploi : comme des comprimés, dragées, gélules. Il existe aussi des préparations sous forme de tisane, teinture mère ou compresse.

*Il est conseillé d’utiliser des médicaments prêts à l’emploi plutôt que de préparer soi-même des remèdes à base de pétasite, car il peut y avoir (à dosage élevé) des problèmes avec une molécule contenue dans la pétasite (les alcaloïdes à base de pyrrolizidine) pouvant provoquer de graves problèmes hépatiques et mener même à des cancers. Notons que dans les médicaments prêts à l’emploi, toutes ces molécules néfastes ont été enlevées.

Où pousse le pétasite ?

Le pétasite pousse en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.
La vaste majorité de la consommation mondiale de pétasite provient de la récolte à l’état sauvage de la plante dans certains pays de l’Europe de l’est.
Le pétasite pousse surtout dans un sol riche et humide (par ex. le long des cours d’eau comme les ruisseaux), situé dans une ombre partielle.
La tige du pétasite peut atteindre jusqu’à 1 m de hauteur (souvent hauteur comprise entre 15 cm et 150 cm).
On récolte les racines de pétasite au printemps ou à l’automne (septembre ou octobre en Europe). La floraison du pétasite a lieu en Europe de mars à mai.

Remarques

– Attention au risque de toxicité des pyrrolizidines contenus dans le pétasite (lors d’une utilisation en usage interne), à utiliser seulement des préparations contrôlées par les autorités de santé (par ex. en Suisse Swissmedic).

– Les Anciens Grecs utilisaient le pétasite contre l’asthme. Ensuite, au Moyen Âge il était utilisé sous forme de tisane notamment contre la toux et les infections urinaires.
Le terme allemand de cette plante Pestwurz (qui veut dire “racine de la peste”), est une référence à la peste. Au Moyen Âge, cette plante était notamment indiquée contre la peste mais aussi en cas de fièvre.
Le nom de genre Petasites du nom scientifique provient du grec pour petasos et signifie parapluie. En effet, les feuilles font penser à un parapluie.

– Le pétasite est notamment indiqué contre la migraine, une autre plante indiquée contre cette maladie est la grande camomille (feverfew). Le pétasite agit autant lors de migraine chez les adultes ou chez les enfants. L’Académie américaine de neurologie (American Academy of Neurology) recommande le pétatiste en première intention (first-line recommandation) contre la migraine1.

– Plusieurs études cliniques européennes ont montré une efficacité des médicaments à base de pétasite contre la rhinite allergique2.

– Le tussilage (Tussilago farfar) est une plante cousin du pétasite.

Sources & Références :
“Les secrets du druide”, de Claude Roggen, Edition du Bois Carré, 2016 – National Geographic, Pharmavista.net (site Internet suisse de référence sur les médicaments).

Rédaction  :
Xavier Gruffat (pharmacien)

Crédits photos :
Fotolia.com, Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch)

Dernière mise à jour de la page :
18.05.2020

Pétasite - Petasites hybridus

______

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. National Georaphic, Healing Remedies, Tieraona Low Dog, 2014 et 2018
  2. National Georaphic, Healing Remedies, Tieraona Low Dog, 2014 et 2018

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 18.05.2020