Ail

Résumé

Plante médicinale utilisée notamment contre l’athérosclérose et l’hypertension ainsi qu’en prévention du cancer. L’ail se présente souvent sous forme de gélules ou de comprimés standardisés. Il est recommandé de consommer tous les jours une gousse d’ail.

Ail contre l'herpès labial
Noms

Noms français: ail, ail blanc, ail cultivé.
Sous Remarques ci-dessous, lire plus d’informations sur l’ail noir
Nom scientifique: Allium sativum L.
Il existe plusieurs variétés d’ail.
Nom anglais: garlic
Nom allemand: Knoblauch
Nom italien: aglio
Nom portugais: alho
Nom espagnol: ajo
Nom arabe: توم

Famille

Liliaceae (Liliacées)
Remarque: dans la même famille que l’ail on retrouve aussi l’oignon.

Constituants

– Huiles volatiles sulfureés (alliine, allicine), lire aussi sous Remarques ci-dessous
– Soufre
Sélénium
Vitamines A, C

Parties utilisées

– Bulbe, gousse

Effets

– Antibactérien, antibiotique, antimycosique, cardioprotecteur, hypolipémiant (baisse le taux du mauvais cholestérol : le LDL et augmente le bon : le HDL), hypotenseur (dilatation des vaisseaux), inhibiteur de l’agrégation plaquettaire, expectorant, antitumoral.

L’ail agit comme antibactérien contre différentes souches menant à la diarrhée comme contre : Salmonella, Escherchia coli, Entamoeba histolytica et Giardia lamblia.

Indications

En usage interne (comprimé, capsule, gélule, sirop, gousse) :
– Hypertension, cholestérol (athérosclérose), prévention de troubles cardiaques, problèmes gastro-intestinaux, piqûres d’insectes (en prévention grâce à l’effet répulsif de l’ail), bronchite, toux, maux de gorge, calculs urinaires (en condiment), cancer du côlon, cancer de l’estomac, cancer du poumon, diarrhée (grâce à son effet antibactérien, lire sous Effets ci-dessus).

troubles érectiles- hypertensionAttention, l’hypertension et les problèmes de cholestérol sont des maladies graves, l’ail peut être une mesure complémentaire mais n’est pas un traitement de premier choix, demandez conseil à un médecin.

En usage externe :
– Verrues, inflammation de l’oreille (otite), oxyures, herpès labial, mycoses.

Effets secondaires

Mauvaise haleine, à haute dose possibles effets gastro-intestinaux.

Contre-indication

Aucune connue (à notre avis)

Interactions

Possible interaction avec la warfarine (molécule anti-coagulante), même si aucun cas n’a été à notre avis décrit, l’ail pourrait augmenter l’effet de la warfarine et mener à d’éventuels saignements. Interaction possible avec certains médicaments contre le diabète (possibilité de développer une hypoglycémie).

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Comprimé (contre l’hypertension et le cholestérol)

ail - antibiotique

– Gélule d’ail ou capsule d’ail (contre l’hypertension et le cholestérol)

– Sirop d’ail (contre la toux)

– Gousse d’ail (contre les maux de gorge) – Gousse d’ail (contre l’herpès labial)
Egalement à consommer directement sous forme de gousse d’ail dans l’alimentation (lire sous remarques).

– Pommade à l’ail (contre les verrues)

– Huile d’ail (contre les verrues et les mycoses)

– Lait à l’ail (contre la toux sèche)

– Remède contre les refroidissements

– Macération

calculs urinaires ail
Où pousse l’ail ?

L’ail pousse dans de très nombreux endroits du monde (Europe, Amériques, Asie). L’ail est probablement originaire d’Europe et notamment de la Méditerranée.
Il faut savoir que l’ail blanc ne pousse pas à l’état sauvage, de ce fait il doit être cultivé. On estime que l’ail a été cultivé pour la première fois il y a plus de 7’000 ans.

Quand récolter l’ail ?

L’ail fleurit au mois de juin. La récolte de l’ail s’effectue en Europe et Amérique du nord principalement en juillet et une partie du mois d’août.

ail-culture-fotolia-2016

A lire : ebook de Creapharma “50 plantes médicinales à cultiver dans votre jardin”– vous y trouverez l’ail avec davantage d’informations concernant la culture de cette plante.

Remarques

– Un effet désagréable de l’ail peut être le dégagement d’une mauvaise odeur, celle-ci ressort parfois par la transpiration, le nez ou par la bouche, malheureusement les médicaments à base d’ail qui prétendent ne pas produire d’odeur sont inefficaces. En effet, c’est la molécule responsable de l’efficacité de l’ail qui provoque l’odeur typique de cette plante.
Contre la mauvaise haleine vous pouvez mâcher une graine de café ou du persil. Découvrez notre page spéciale avec des plantes médicinales comme la menthe poivrée ou le persil pour lutter contre l’halitose.

Ail noir (voir photo ci-dessous)
– Il existe aussi l’ail noir, de l’ail blanc ou cultivé (Allium sativum L.) chauffé à haute température. L’avantage de l’ail noir est qu’il ne mène pas à la mauvaise haleine comme c’est le cas avec l’ail blanc. Selon quelques études publiées notamment en 2015 l’ail noir aurait des propriétés médicinales proches de l’ail blanc, mais davantage de recherches sont nécessaires pour mieux comprendre ses propriétés. On obtient l’ail noir en chauffant des bulbes d’ail blanc à haute température pendant des semaines ou mois. Comme il est chauffé, à la différence de l’ail blanc, l’ail noir ne contient plus d’allicine. Par contre l’ail noir contient de la S-Allyl cysteine (SAC), le SAC qui est un antioxydant se retrouve aussi dans l’ail blanc.
L’ail noir est notamment utilisé en Asie.

ail-noir-fotolia-2016

– L’ail est une plante très étudiée, d’après la majorité des études cliniques cette plante apporterait une réelle efficacité contre les maladies cardiovasculaires et notamment en prévention de l’hypertension et les problèmes de cholestérol. On peut considérer l’ail comme un “super-aliment”.

Sirop d'ail– L’allicine est une substance importante de l’ail, avec des effets antioxydants avec notamment un effet préventif sur le cancer. L’allicine est un composé organo-sulfuré.
Pour un effet préventif sur la santé, il est conseillé de manger une gousse d’ail chaque jour, si possible cru (par ex. en salade) ou si cuisiné il ne faut pas dépasser une température de cuisson de plus de 60°C, pour éviter une perte de ses propriétés. Si l’ail est consommé cru, il est recommandé de le couper finement, puis d’attendre 5 à 10 minutes avant sa consommation, car pendant cette période on observe une libération maximum de l’allicine.

Selon une étude chinoise, consommer tous les jours de l’ail diminue de 44% le risque de cancer du poumon. Parmi les fumeurs, ce risque était réduit de 30%. L’étude a porté sur 6’000 personnes et a été réalisée par le Centre de Contrôle et Prévention de la Province du Jiangsu, en Chine.

L’allicine a une action immunostimulante avec une activité notamment sur les macrophages. L’allicine favorise l’apoptose (mort cellulaire programmée), ce qui prévient le développement des cellules tumorales.

– Pendant la 1ère Guerre Mondiale, on utilisait l’ail en usage externe pour soigner certaines blessures de guerre.

canneberge– En 1858 en France, le chimiste et microbiologiste Louis Pasteur a été le premier scientifique à documenter la capacité qu’a l’ail d’inhiber la croissance bactérienne. Pour arriver à ces conclusions, Louis Pasteur a placé des gousses d’ail dans une boîte de Petri remplie de bactéries. Quelques jours plus tard, il a observé des zones sans bactérie autour de chaque gousse. Cette recherche marquait le début de milliers d’études publiées par la suite sur l’ail, l’une des plantes médicinales les plus étudiées au monde.
Il faut toutefois relever que l’ail n’a pas d’effets bactéricides aussi puissants que les antibiotiques chimiques (médicaments antibiotiques). L’ail est comme la pénicilline un antibiotique dit à large spectre, c’est-à-dire qu’il agit contre de nombreuses bactéries provoquant des maladies. En cette période marquée par une augmentation du nombre de bactéries résistantes aux médicaments antibiotiques, l’ail pourrait devenir un jour une alternative aux antibiotiques (chimiques).

– Dans la médecine traditionnelle chinoise, l’ail était notamment utilisé au début de notre ère contre les problèmes digestifs.

–  Au Moyen Âge, l’ail était cultivé dans les jardins de plantes médicinales des monastères. L’ail était utilisé à cette époque notamment contre différents troubles digestifs.

A lire : ebook de Creapharma “50 plantes médicinales à cultiver dans votre jardin”– vous y trouverez l’ail avec davantage d’informations sur la culture de cette plante (conseils d’un jardinier)

Sources (références) : National Geographic, The Wall Street Journal (édition du 21 juin 2016)

ail - Antibactérien
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 27.06.2016

Thèmes