Premiers secours

Urgences : numéros de téléphone et résumé des gestes de premier secours

No d’urgence aux USA et au Canada : 911

Bon Conseil : imprimez cette page et mettez-là dans votre porte monnaie ou dans votre voiture, un jour vous sauverez peut-être des vies !

Numéros à appeler en cas d’urgence en Suisse

Numéros d'urgence en Suisse

– 144 Ambulance, premiers secours, appel en cas d’urgence vitale

– 117 Police

– 118 Pompier

– 1414 Rega

– 1415 Air-Glacier

– 143 Aide téléphonique pour personnes en difficulté psychologique “La main tendue”

– 147 Ligne d’aide aux enfants et aux jeunes

– 145 Intoxications (avec médicaments, produits toxiques,…), appel d’urgence

– 0848 133 133 Numéro des médecins et médecins dentistes (centrale téléphonique) de garde pour le canton de Vaud
>> leur site Internet : www.svmed.ch

urgences - premiers secoursRemarque sur le déroulement de l’appel
à chaque téléphone n’oubliez pas de donner votre nom, votre adresse (où vous vous trouvez avec le blessé), éventuellement votre numéro de téléphone, donner une brève description de l’état du blessé (homme ou femme, jeune, adulte, son état,…), combien de blessé, quand cela s’est-il produit et comment si possible.

Si il s’agit d’une intoxication : quantité, nom du poison, quand fut la prise,…

Gardez votre calme malgré le stress, c’est un atout pour le blessé !

Numéros à appeler en cas d’urgence en France

Numéros d'urgence en France

– 15 : Urgences médicales (SAMU)

– 18 : Pompiers

– 17 : Police

– 112 : Numéro d’urgence européen qui réoriente vers les différentes urgences (médecine, police,…)

urgences - premiers secoursRemarque sur le déroulement de l’appel
à chaque téléphone n’oubliez pas de donner votre nom, votre adresse (où vous vous trouvez avec le blessé), éventuellement votre numéro de téléphone, donner une brève description de l’état du blessé (homme ou femme, jeune, adulte, son état : inconscient, …), combien de blessé, quand cela s’est-il produit et comment si possible.

Si il s’agit d’une intoxication : quantité, nom du poison, quand fut la prise,…

Gardez votre calme malgré le stress, c’est un atout pour le blessé !

Numéro à appeler en cas d’urgence en Europe

Numéro d'urgence en Europe

112 : Numéro non spécifique d’urgence valable dans toute l’Europe, les standardistes réorientent vers l’urgence désirée (médecine, police, feu,…)

urgences - premiers secoursRemarque sur le déroulement de l’appel
à chaque téléphone n’oubliez pas de donner votre nom, votre adresse (où vous vous trouvez avec le blessé), éventuellement votre numéro de téléphone, donner une brève description de l’état du blessé (homme ou femme, jeune, adulte, son état,…), combien de blessé, quand cela s’est-il produit et comment si possible.

Si il s’agit d’une intoxication : quantité, nom du poison, quand fut la prise,…

Gardez votre calme malgré le stress, c’est un atout pour le blessé !

Résumé des gestes d’urgence en cas d’accident, selon la méthode ABC

Attention ! : après avoir protégé le blessé et vous-même du danger (par exemple du milieu d’une route) appeler immédiatement les secours (voir numéros de téléphone ci-dessus) puis commencer les premiers secours listés ci-dessous.

Premiers secours selon le schéma ABC (provient de l’anglais, moyen mnémotechnique pour mémoriser l’ordre des premiers soins à apporter en cas d’accident)

A (for airways) = dégager les voies respiratoires

A_respiration

– Placer la tête légèrement en arrière (voir schéma)
– Fermer la mâchoire selon le geste décrit sur l’image ci-dessus
– Libérer la bouche et les voies respiratoires de substances (chewing-gum,…) ou objets (dentiers,…) qui peuvent bloquer la respiration
– S’interroger : respire-t-il ou la respiration est-elle perceptible ?
Il faut observer, écouter et sentir pour pouvoir répondre correctement à cette question.

– Si oui (il respire) : placer le blessé en position latérale (photo) et sous surveillance. A bien surveiller le patient jusqu’à arrivée des secours (contrôler s’il saigne, son état de conscience, lui parler,…).

laterale1

– Si non : passer au point B

B (for breathing) = faire repartir la respiration

B_respiration

– Faire 2 insufflations dans la bouche

– Des signes de vie sont-ils perceptibles ? C’est-à-dire la respiration est-elle à nouveau présente.

Si oui : placer le blessé en position latérale (photo) et sous surveillance. A bien surveiller le patient jusqu’à arrivée des secours (contrôler s’il saigne et son état de conscience régulièrement, lui parler,…)

laterale1

Si non : passer au point C

C (for cardiac) : mesurer la présence de rhytme cardiaque

C_circlulation

Vérifier s’il y a un rhythme cardiaque, selon schéma ci-dessus à l’artère carotidienne

Si oui : faire une respiration ou des insufflations, sans massage cardiaque

Si non : effectuer la CPR ou réanimation cardiaque

CPR ou réanimation cardiaque
Remarque importante ! : il est conseillé d’effectuer le massage cardiaque même si on doute un peu de ses capacités, selon une experte monitrice samaritaine de Suisse, il a été observé que la chance de survie est plus grande !

Si vous êtes seul

B_respirationFaire
2 insufflations rapidement
seul_massage_CPRPuis directement 30 fois un massage cardiaque, l’endroit dumassage est en bas du sternum, avec le coudes en extension tendus et un rhytme adéquat,
cela nécessite un entraînement préalable

Idéalement 2 cycles (1 cycle = 2 insufflations et 30 massages cardiaques) par minute (rhytme rapide si seul)

Contrôler si les signes de vie spontanées sont perceptibles après 1 minute, puis après : chaque 5 minutes.

Si vous êtes deux

B_respirationFaire
2 insufflation puis…
deux_massageCPRdirectement 30 fois un massage cardiaque (endroit du
massage en bas du sternum avec les coudes en extension tendus,
nécessite un entraînement préalable).

Contrôler si les signes de vie spontanés sont perceptibles après 1 minute, puis après : chaque 5 minutes.

Attention, lire aussi l’article ci-dessous, très intéressant

Faites ces massage et la respiration jusqu’à l’observation de signes de vie du blessé ou l’arrivée des secours. Soyez patient, la vie d’une personne est entre vos mains !

Remarque : lorsqu’un blessé ne respire pas, cela signifie qu’il a un problème cardiaque et qu’il faut alors entreprendre un massage cardiaque. En fait la respiration et l’état du coeur sont liés !

Premiers secours

Le massage cardiaque est plus efficace sans bouche-à-bouche

deux_massageCPRWASHINGTON – Lors de la survenue d’une crise cardiaque en dehors d’une structure médicale, le massage réalisé par un témoin est plus efficace sans bouche-à-bouche associé, selon une étude publiée mercredi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).

L’étude a été réalisée dans le cadre d’un programme lancé dans l’Arizona en 2005. Environ 300’000 personnes sont victimes chaque année aux Etats-Unis d’un arrêt cardiaque survenu en dehors d’un centre hospitalier.

“Ce programme comprenait des changements dans les soins prodigués par des passants et des personnels de services d’urgence médicale à partir d’observations et de données montrant qu’il est préférable de limiter les interruptions (nécessaires pour pratiquer un bouche-à-bouche, ndlr), lors des compressions thoraciques”, écrivent les auteurs de l’étude.

Campagne d’information

Une campagne d’information a ainsi été lancée visant à encourager les massages cardiaques sans bouche-à-bouche ni bouche-à-nez, ce qui est plus facile à enseigner, à apprendre et à mémoriser.

L’étude a été réalisée entre janvier 2005 et décembre 2009 auprès de 4415 personnes d’au moins 18 ans ayant été victimes d’une crise cardiaque en dehors d’un hôpital. Parmi ces personnes, 2900 (65,6%) n’ont bénéficié d’aucune intervention lors de leur arrêt cardiaque, 666 (15,1%) ont eu une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) conventionnelle –c’est à dire avec ventilation artificielle– et 849 (19,2%) uniquement un massage cardiaque.

Le taux de survie à la sortie de l’hôpital a été de 5,2% pour ceux n’ayant pas bénéficié d’une RCP, de 7,8% chez ceux ayant eu une RCP conventionnelle et de 13,3% pour ceux à qui on a uniquement prodigué un massage cardiaque externe.

Taux de survie fortement accru

Le taux annuel d’interventions de secouristes profanes prodiguant l’une des deux techniques de RCP (avec ou sans bouche-à-bouche) a fortement augmenté en Arizona, passant de 28,2% en 2005 à 39,9% en 2009. Et parmi les patients ayant bénéficié d’une RCP, la proportion de ceux qui ont seulement reçu des massages cardiaques est passée de 19,6% en 2005 à 75,9% en 2009.

Dans l’ensemble, toujours selon cette étude, le taux de survie des victimes de crises cardiaques s’est fortement accru sur la même période, passant de 3,7% en 2005 à 9,8% en 2009.

Des analyses supplémentaires ont révélé que la compression thoracique seule effectuée par un témoin était liée à une augmentation d’environ 60% des chances de survie d’une personne victime d’arrêt cardiaque hors hôpital comparé aux personnes ayant reçu un bouche-à-bouche ou qui n’ont bénéficié d’aucun geste de réanimation cardio-pulmonaire.

Source: ATS, octobre 2010

Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 29.06.2015

Thèmes