Vers intestinaux

Résumé sur les vers intestinaux

Vers intestinaux définitionLes vers intestinaux sont des parasites intestinaux, profitant du corps humain pour se nourrir et se reproduire. En général, ils ne sont pas dangereux, mais plutôt gênants, pouvant causer toutes sortes de symptômes désagréables, comme les maux de ventre, les démangeaisons, etc.
Toutefois les vers ralentissent la croissance des enfants, les affaiblissent et peuvent conduire à des anémies dangereuses.
Les vers intestinaux peuvent être transmis dans l’entourage proche: famille, école, surtout chez les petits enfants qui ont une grande tendance à tout mettre à la bouche. Selon le type de vers, la contamination, les symptômes ainsi que le diagnostic sont différents, raison pour laquelle, nous traiterons dans ce dossier, chaque type de vers dans chaque sous-dossier.

Même si la plupart des vers ne sont pas dangereux en soi, il convient de les éliminer lors d’une infestation, pour éviter leur propagation dans l’entourage proche. Il faut donc casser la chaîne de transmission.

Les médicaments utilisés sont très efficaces, mais il faut souvent en reprendre dans la semaine qui suit. La compliance (bonne prise médicamenteuse) est importante, pour, à nouveau, casser la chaîne de transmission des vers intestinaux.

De plus, il est aussi possible de prévenir la contamination par les vers intestinaux en faisant attention à une bonne hygiène de vie que ce soit le lavage des mains avant de passer à table ou la consommation de viandes de porc ou de bœuf ou même de légumes souillés. Même si la plupart des vers intestinaux ont disparu de nos contrées occidentales, grâce à l’hygiène essentiellement, il ne faut pas oublier d’être prudent lorsque l’on part en vacances dans les pays tropicaux et subtropicaux, notamment.

Définition des vers intestinaux – Qu’est-ce que les vers intestinaux ?

définition vers intestinaux Les vers intestinaux sont des des parasites du tube digestif. Ils sont scientifiquement appelés helmintes. Il en existe 6 sortes principaux, divisés en deux catégories: les vers ronds ou nématodes et les vers plats ou cestodes.
Les vers ronds sont les ascaris, les ankylostomes et les trichocéphales.
Les vers plats sont les taenias ou vers solitaires du cochon (taenia armé) ou du bœuf (taenia inerme). Une autre sorte de vers plat est appelée botricéphales ou taenia du poisson.

Oxyures

Les oxyures sont de petits vers ronds, qui provoquent l’oxyurose. Leur longueur varie de 2 à 12 mm (taille des femmelles). Les mâles, plus petits, mesurent entre 2 à 5 mm. Leur développement se fait dans l’intestin grêle et le gros intestin, mais la femelle se déplace à la surface du corps pour pondre ses œufs (près de 10’000 œufs), la nuit, sur l’anus, causant les démangeaisons nocturnes.

Les représentants des oxyures sont

– les enterobius vermicularis

– les oxyuris vermicularis

Ascaris

Les ascaris sont de grands vers ronds blancs. Leur longueur varie de 15 à 40 cm. En général, les femelles mesurent entre 20 et 40 cm. Les mâles sont plus petits et peuvent mesurer de 15 à 25 cm. Les ascaris ressemblent à des vers de terre, de par leur forme.

Les ascaris se développent dans l’intestin grêle. Notons que les ascaris, arrivent par la nourriture et se retrouvent donc dans l’intestin. Cependant, les larves quittent l’intestin et passent dans le foie, les poumons, les bronches et le pharynx pour revenir à l’intestin où il y a développement de l’ascaris adulte. La femelle ascaris, très productive, pond jusqu’à 200’000 œufs par jour.

Les représentants des ascaris sont les ascaris lumbricoides

Ankylostomes

Les ankylostomes sont des petits vers ronds dont la taille varie de 7 à 18 mm. C’est la taille de la femelle ankylostome. Quant au mâle ankylostome, sa taille, toujours plus petite, varie de 5 à 11 mm. Les ankylostomes existent surtout dans les pays tropicaux et subtropicaux. Autrefois, on le trouvaient également dans les pays industrialisés, dans les mines et les tunnels. Les mesures d’hygiène les ont faits disparaître.

Les représentants des ankylostomes sont:

-les ancylostoma duodenal (ver des mines, des tunnels)

-les necator americanus (ancylostome, hookworm)

Trichocéphales

Les trichocéphales sont des vers ronds mesurant de 30 à 50 mm. La femelle pouvant mesurer de 35 à 50 mm, tandis que le trichocéphale mâle, de 30 à 45 mm. Les trichocéphales sont des vers qui se trouvent dans le côlon humain.La contamination se fait par voie buccale.

Taenia inerme – Taenia armé

Les taenias sont des vers plats, appelés aussi ver solitaire. En effet, contrairement aux autres vers intestinaux, le taenia adulte se trouve seul dans les intestins humains (développement du ver adulte). Le taenia est caractéristique de par sa longueur impressionnante, pouvant mesurer jusqu’à 10 mètres. Il existe deux types de taenia, dépendant de l’hôte intermédiaire: le bœuf: taenia inerme ou saginata, ainsi que le taenia du porc, appelé taenia solium ou taenia armé).

Le taenia s’accroche grâce à ses ventouses, à l’intestin humain, tandis que sa partie inférieure, contenant les œufs, est segmentée et se détache par disques. Ces tronçons, caractéristiques du ver solitaire, sont éliminés dans les selles.

Botriocéphales

Les botriocéphales sont le deuxième type de vers plats. On l’appelle le taenia du poisson, car le poisson mange son hôte intermédiaire (un crustacé). Le poisson est alors mangé par l’homme. Son cycle de reproduction est donc très proche de celui du taenia. Ce parasite peut également mesurer de 2 à 10 mètres. Son élimination est également très facile.

Épidémiologie

Environ un milliard de personnes dans le monde sont infectées par des vers intestinaux. Dans les pays en développement, ce sont surtout les enfants qui sont contaminés, par manque de latrines et d’eau salubre. [source: ATS, 13 février 2014]

Causes

Les vers intestinaux sont tous différents de par leur forme et moyen de contamination.

Oxyures

Les oxyures sont présents dans les légumes et les fruits non lavés, ainsi que sur les objets souillés. Leur consommation provoque une contamination par les oxyures.

Comme les enfants ont tendance à tout mettre à leur bouche, ils sont les principales victimes des oxyures. Il y a ensuite une auto-contamination, car les oxyures provoquent de fortes démangeaisons à l’anus (où la femelle pond les œufs). Les œufs se retrouvent sous les ongles, ainsi que dans les sous-vêtements et la literie, où ils attendent d’être mis à la bouche pour une nouvelle infestation.

Ascaris

La contamination par les ascaris se fait par la consommation d’eau souillée (même si l’eau est potable, elle peut être contaminée), ainsi que par la consommation de légumes mal lavés, crus.

Ankylostomes

Les ankylostomes sont transmis à l’homme par contact. En marchant pied, nu, les ankylostomes passent à travers la peau, rejoignent la circulation sanguine jusqu’aux poumons. Des poumons, les ankylostomes passent par les alvéoles et rejoignent le système digestif par le pharynx.

La femelle ankylostome pond jusqu’à 10’000 œufs par jour. Ces derniers sont expulsés par les selles. Le développement des œufs se fait facilement à l’extérieur du corps humain.

Les milieux favorables au développement des ankylostomes sont le climat tropical et subtropical, ainsi que dans les mines et les tunnels. Dans le cas des mines et des tunnels, les mesures prophylactiques d’hygiène ont enrayé ce parasite des pays occidentaux.

Trichocéphales

Les trichocéphales sont transmis à l’homme par voie buccale, par l’ingestion de fruits et de légumes crus souillés ou par des doigts malpropres. La transmission se fait par les œufs de trichocéphales.

Les œufs une fois arrivés dans l’intestin grêle libèrent une larve qui se développera dans le colon.

Taenia inerme – Taenia armé

Une fois les œufs de taenia éliminés dans les selles, ils peuvent se retrouver dans leurs hôtes intermédiaires que sont le bœuf et le cochon. Ils suivent un cycle qui les amènera à se fixer dans les muscles de ces animaux.

La contamination par le taenia chez l’homme résulte de la consommation de viande crue ou mal cuite de ces animaux. Nous pouvons alors penser au steak tartare ou encore à des spécialités de différents pays utilisant de la viande crue de porc (nems au Vietnam, en Chine). Il est important de ne pas confondre avec les nems désignant les rouleaux de printemps, qui sont bien cuits !

Botriocéphales

Une infestation par botriocéphales se fait par l’ingestion de viande de poisson crue ou mal cuite. Ainsi, la nourriture japonaise peut en être la source.

Personnes à risque

Le mode de transmission des vers intestinaux diffère suivant l’espèce. Ainsi les personnes à risque seront différentes.

Oxyures

Les personnes les plus touchées par les oxyures sont les enfants. Ces derniers ont tendance à tout mettre en bouche. Or, la contamination se fait lorsque les objets sont souillés: doigts, jouets, nourriture à terre.

La contamination peut aussi se faire sur les fruits et légumes souillés, consommés crus et non pelés.

Ascaris

Toute personne peut être contaminée par les ascaris, lorsqu’elle consomme sans le savoir des légumes souillés ou de l’eau potable contaminée. Il est prudent de bien laver les légumes ou de les peler.

Ankylostomes

Les personnes risquant de souffrir de contamination par ankylostomes sont surtout les personnes vivant dans les pays tropicaux et subtropicaux, où la pluie est abondante. Ce genre de climat favorisant le développement de ce type de ver intestinal. Notons que la transmission se fait à travers la peau, ainsi, il faut que les personnes marchent pieds nus sur un sol infesté. Il est donc conseillé de marcher avec des chaussures, dans ces pays à risque.

Il existe un autre milieu favorable au développement des ankylostomes, comme les tunnels et les mines. Mais les mesures d’hygiène ont permis d’éliminer ce parasite des pays industrialisés.

Trichocéphales

Les personnes à risque sont essentiellement les enfants qui mettent facilement tout à leur bouche, sans s’être lavé les mains.

Taenia inerme – Taenia armé

La contamination par des taenias se faisant par l’ingestion de viande crue ou mal cuite, elle touche surtout les personnes qui consomment ce genre de viande (exemple du steak tartare, du carpacio de bœuf).

Botriocéphales

Les personnes risquant de souffrir de botriocéphalose, sont les personnes ayant consommé de la viande de poisson mal cuite ou crue. Ainsi, les personnes raffolant de mets japonais à base de poissons crus, sont plus exposés à ce risque. Notons que les botriocéphales se retrouvent sur les poissons d’eau douce, comme le saumon, perche, brochet, truite, lotte.

Symptômes

Oxyures

Le symptôme très caractéristique de la contamination par oxyures est la démangeaison au niveau de l’anus, surtout la nuit. Elle s’explique par le fait que la femelle va pondre les œufs au niveau de l’anus, lorsque l’on dort. La femelle frétille et provoque ces fortes démangeaisons.

D’autres symptômes légers peuvent apparaître, comme un manque d’appétit, de l’insomnie et de la nervosité.

Ascaris

Les symptômes, lors d’une infestation d’ascaris sont les suivants: coliques, douleurs au ventre, fièvre. Il est possible de perdre un peu de poids.

Ankylostomes

Une contamination par ankylostomes provoque les symptômes suivants: vomissements, diarrhées, maux de ventre, ainsi qu’une anémie.

De la toux et de la fièvre peuvent apparaître, notamment lors du passage des larves dans les poumons.

Trichocéphales

Les symptômes d’une infestation de trichocéphales n’apparaissent que lorsqu’il y a beaucoup de parasites. Les symptômes suivant peuvent apparaître: maux de ventre, nausées, perte d’appétit, perte de poids, faiblesse, anémie.

Taenia inerme – Taenia armé

Une personne ayant un ver solitaire pourra développer des troubles digestifs comme les douleurs au ventre, une alternance de constipation/diarrhée, une augmentation de l’appétit avec une perte de poids.

Botriocéphales

Lors d’une infestation par botriocéphales, les manifestations sont assez diffuses, allant du maux de ventre au malaise, une augmentation de l’appétit avec une perte de poids.

Diagnostic des vers intestinaux – Comment diagnostiquer les vers intestinaux ?

Oxyures

Le diagnostic des oxyures se fait grâce au symptôme principal de prurit anal, surtout nocturne, ainsi que par le test-tape. Cela consiste à mettre du ruban adhésif au niveau de l’anus et de récupérer ainsi les œufs, voir la femelle, par microscopie. Le test est à faire le matin, avant la toilette, c’est-à-dire, avant que la personne aille à selle et élimine les œufs par défécation. On ne recherche pas les œufs dans les selles-mêmes.

Ascaris

Le diagnostic des ascaris se fait par la détermination des œufs dans les selles, par microscopie. Il est parfois possible de voir des vers adultes.

Ankylostomes

La détermination des œufs d’ankylostomes dans les selles permet le diagnostic d’une infestation par ce type de ver intestinal.

Trichocéphales

Le diagnostic se fait en trouvant les œufs de trichocéphales dans les selles. Un microscope est utilisé pour le diagnostic.

Taenia inerme – Taenia armé

Une contamination par taenia est très caractéristique. Le taenia dissémine ses œufs en perdant ses segments inférieurs. Ces anneaux blanchâtres, sont retrouvés dans les selles.

Botriocéphales

Le diagnostic d’une botriocéphalose se fait par la détermination des œufs dans les selles. Contrairement au taenia du bœuf ou du porc, il est rare de trouver des anneaux dans les selles.

Complications des vers intestinaux – Risques lors des vers intestinaux

Les complications seront différentes selon le type de vers intestinaux. Les oxyures ne sont quasiment pas dangereux, alors que les ankylostomes peuvent provoquer de l’anémie. Voici les principales complications des infestations par des vers intestinaux.

Oxyures

Il n’y a pas de grandes complications suite à une infestation par oxyures. Les démangeaisons peuvent être violentes. Il y a parfois de l’insomnie et un manque d’appétit.

Ascaris

Les symptômes d’une contamination par ascaris sont plus prononcés que lors d’une oxyurose. De plus, il est possible, lors du passage des larves dans les poumons, que cela provoque de la toux chez le patient. Il est également possible que les larves se développent dans les poumons, ce qui est très rare mais grave.

Ankylostomes

La principale complication due à infestation d’ankylostomes est l’anémie. Cela s’explique ainsi: le ver adulte possède deux dents en crochets, grâce auxquelles il s’agrippe à la muqueuse du duodénum. Cela lui permet aussi de se nourrir, en suçant le sang. De plus, à tous les points où il s’accroche, le ver intestinal adulte provoque des saignements, une petite hémorragie continue.

Trichocéphales

Il faut une infestation importante de trichocéphales pour l’apparition des symptômes. Les principales complications sont une anémie, de la faiblesse, résultant du manque d’appétit lors d’une infestation par trichocéphales.

Taenia inerme – Taenia armé

La contamination par des taenias n’est pas dangereuse, car ces vers sont facilement éliminés. Cependant, une certaine faiblesse et une perte de poids, peuvent survenir.

Botriocéphales

La principale complication due à une infestation par botriocéphales, consiste en une anémie. Ce parasite se nourrit de sang provenant de la paroi intestinale.

Soigner les vers intestinaux – Traitement vers intestinaux – Médicaments vers intestinaux

Le traitement des vers intestinaux se fait essentiellement par la prise de médicaments oraux, liquides ou solides (comprimés à avaler ou à croquer). La prise se fait selon le poids du patient, ainsi que selon le type de vers. Le traitement est en général très efficace, mais il est prudent de le renouveler au bout de 2 à 3 semaines, car le médicament anti-helmintique agit contre les vers adultes et non les œufs. Pour cela, demandez précisément la posologie à votre spécialiste (médecin, pharmacien), car la prise médicamenteuse diffère également selon le type de médicament prescrit, conseillé.

Les remèdes utilisés à ce jour contre les vers intestinaux sont:

– le pyrantel

– le mebendazol

– l’albendazol

L’utilisation des anti-helmintiques est intéressante, car leur absorption par le corps est modeste. Ainsi, ils se retrouvent en concentration importante dans les intestins, où se trouvent les vers. Ces médicaments sont non seulement très efficaces, car ils arrivent en grande quantité à leur lieu d’action, mais de plus, ils provoquent très peu d’effets secondaires.

Oxyures

Le traitement des oxyures se fait par la prise orale d’un médicament anti-helmintique (liquide ou en comprimé). Le traitement est très efficace, mais doit se faire en deux fois. En effet, le médicament tue le vers adulte et non les œufs. Il faut donc, pour un traitement complet, le refaire dans la semaine qui suit.

Ascaris

Le traitement, lors d’une ascaridiase, se fait par la prise unique d’un médicament anti-helmintique (anti-vers), liquide ou comprimé. Le dosage se fera selon le poids du patient. Il est recommandé de refaire le traitement dans les 2 à 3 semaines suivantes pour être complet.

Ankylostomes

Le traitement d’une infestation par des ankylostomes se fait par la prise de médicament anti-parasitaire par voie orale. Le dosage se fait selon le poids et l’âge du patient. Il est conseillé de refaire le traitement dans 1 à 2 semaines.

Trichocéphales

Pour traiter une infestation par trichocéphales, le médecin pourra prescrire des médicaments anti-helmintiques par voie orale. Le dosage se fait selon le poids. Ces médicaments peuvent être obtenus en pharmacie, sans ordonnance médicale.

Taenia inerme – Taenia armé

Le traitement des taenias se fait par la prise orale d’un médicament anti-helmintique, à raison de 1 à 2 comprimés 2 fois par jour durant 3 jours. (Mebendazole®)

Botriocéphales

Le traitement d’une contamination par le taenia du poisson se fait par la prise orale de médicament anti-helmintique.

Prévention des vers intestinaux

Des millions d’enfants reçoivent ainsi à titre préventif des médicaments contenant les vermifuges Albendazol ou Mebendazol. Ceux-ci ne sont cependant pas efficaces contre tous les vers.

Nouveau médicament (2014)

L’Oxantel Pamoat, une substance utilisée jusqu’à présent uniquement en médecine vétérinaire, pourrait guérir des millions d’enfants qui souffrent de vers intestinaux dans les pays en développement selon des chercheurs suisses. Cette substance se révèle être plus efficace que le traitement standard, selon une étude de chercheurs suisses.

L’équipe de recherche a traité plus de 450 enfants dans l’île de Pemba en Tanzanie, avec Oxantel Pamoat et avec le traitement standard. Elle est arrivée au meilleur résultat avec une combinaison d’Oxantel et d’Albendazol. Après une seule administration, 31% des enfants étaient complètement débarrassés des vers. Avec l’Albendazol seul, le pourcentage est tombé à 2,6%, et à 11% avec le Mebendazol.

Le nombre de larves de vers présentes dans les selles des enfants a diminué en moyenne de 96% avec l’utilisation combinée. Avec les autres traitements, la diminution n’était que de 45 à 75%. “Nous avons pu montrer que cette substance est clairement plus efficace, ne serait-ce que contre certains vers “, a expliqué le chercheur Benjamin Speich qui a mené ces recherches de l’Institut tropical et de santé publique suisse (SwissTPH) de Bâle en Suisse. Les effets secondaires étaient bénins et comparables avec ceux des traitements standards.

Grâce à leur étude, l’Organisation mondiale de la Santé pourra prochainement élargir ses recommandations à cette substance, et ainsi améliorer la santé de millions d’enfants.

Bons conseils pour soigner les vers intestinaux

Oxyures

Lors de traitement pour une oxyurose, il est important de respecter une bonne hygiène de vie, afin d’éviter une auto-contamination. Il est donc essentiel de se laver les mains régulièrement, surtout après la selle et avant de passer à table. Le nettoyage du dessous de l’ongle est primordial.

Les oxyures pouvant se retrouver dans les sous-vêtements et la literie, il faudrait changer de sous-vêtements deux fois par jour, les laver de suite, à haute température.

Ascaris

Lors d’un traitement contre les ascaris, il est également conseillé de refaire le traitement dans les 2 à 3 semaines qui suivent, afin de les éliminer tous. Il est aussi conseillé de prendre des médicaments pouvant soulager les coliques, les maux de ventre.

Ankylostomes

La prise des médicaments anti-helmintiques, en cas d’infestation par des ankylostomes, se fait en prise unique, sur 3 jours. Il faut veiller à bien prendre les comprimés jusqu’au bout du traitement. Le traitement dépendra du poids du patient. Ainsi, il faudra bien suivre les recommandations du professionnel de la santé qui vous aura conseillé (pharmacien/médecin).

Trichocéphales

Une fois le diagnostic posé, il est conseillé de prendre rapidement son traitement, au dosage prescrit.

Taenia inerme – Taenia armé

Il est important de prendre son traitement de manière adéquate et suivie, afin d’éliminer le taenia efficacement.

Botriocéphales

Le traitement d’une botriococéphalose se fait très facilement. Il faut toutefois bien respecter les dosages prescrits par le médecin.

Bons conseils pour prévenir les vers intestinaux

En connaissant le mode de transmission des différents types de vers intestinaux, il sera possible de se prémunir.

Oxyures

Pour prévenir une infestation par oxyures, il faut respecter une bonne hygiène de vie: toujours se laver les mains avant de passer à table. Il faut régulièrement se laver en dessous des ongles, là où peuvent se loger les oxyures. Lors de contamination de fruits ou de légumes crus, il est essentiel de bien les laver et de les peler, si possible.

Il est plus difficile de prévenir la contamination par oxyures chez les petits enfants qui mettent tout à la bouche.

Ascaris

Pour éviter une contamination par ascaris, il est important de bien laver ses légumes ou de les peler. Il faut aussi éviter de boire une eau contaminée, même si elle est potable.

Ankylostomes

Il est conseillé, lors de vacances dans des zones subtropicales, de porter des chaussures. Ainsi, on limitera la contamination en marchant pieds nus sur un sol infesté – les ankylostomes passant par la peau.

Trichocéphales

Afin d’éviter une infestation par trichocéphales, il est conseillé de bien se laver les mains, ainsi que tout fruit et légumes. La contamination se faisant par l’ingestion de fruits et légumes souillés par des œufs de trichocéphales.

Taenia inerme – Taenia armé

Pour éviter une contamination par taenia, il est déconseillé de consommer de la viande de bœuf ou de porc crue ou mal cuite. Ainsi, il vaut mieux se passer de steak tartare ou de carpaccio de bœuf, ainsi que de steak à cuisson bleue.

Botriocéphales

Pour prévenir la contamination par le taenia du poisson, il est prudent de ne pas consommer de viande de poisson crue ou mal cuite. Il faut donc préférer les sushis aux légumes… ou les plats chauds si possible.

Détails de l'éditeur: Cet article a été modifié le 14.04.2015

Thèmes