Allergie alimentaire

Définition

Une allergie alimentaire, à la différence d’une intolérance alimentaire, implique le système immunitaire (lire aussi sous Symptômes ci-dessous).

Publicité

Étiquettes 
De plus en plus d’emballages d’aliments ou boissons à travers le monde mentionnent d’éventuels agents allergènes pour aider les patients allergiques aux aliments. Aux Etats-Unis, les fabricants doivent depuis l’année 20104 indiquer sur les emballages si 8 aliments sont présents ou non : arachide (cacahuète), noix (tree nuts), lait, oeufs, poisson, fruits de mer, blé (wheat) et soja.

Allergie au sésame 
En novembre 2018, comme le relève un article du Wall Street Journal, il n’était pas obligatoire d’indiquer sur l’emballage aux Etats-Unis si un aliment ou boisson contenait ou non du sésame. Par contre au Canada et en Europe (UE), le sésame doit être mentionné s’il est présent dans l’aliment ou boisson. L’allergie au sésame peut être particulièrement agressive, comparée à d’autres allergies alimentaires. En 2016, une adolescente allergique est morte dans un avion suite à un choc anaphylactique, car elle avait mangé un sandwich à base de sésame dans un aéroport qui ne mentionnait pas le nom de cet aliment dans l’emballage.

Âge du diagnostic
Certaines formes d’allergie alimentaire comme l’allergie aux cacahuètes sont souvent diagnostiquées dans les premières années de vie et peut persister jusqu’à l’âge adulte.

Epidémiologie

Allergie alimentaire en général 
Selon des estimations publiées en novembre 2018 qui  ont pris en compte plus de 38’000 enfants, environ 5,6 millions d’enfants américains ou 8% des enfants souffrent d’allergie alimentaire. Ces chiffres proviennent de chercheurs du Children’s Hospital of Chicago qui ont publié leur étude le 19 novembre 2018 dans le journal scientifique Pediatrics (DOI : 10.1542/peds.2018-1235). Cette étude a aussi montré qu’un enfant sur 5 (20%) souffrant d’allergie alimentaire s’est rendu aux urgences l’année précédente.
Les allergies alimentaires les plus courantes aux États-Unis sont les arachides – touchant environ 1,6 million d’enfants – suivies des allergies au lait (1,4 million), aux fruits de mer (1 million), aux noix (900’000), aux œufs (600’000), aux poissons (400’000), au blé (400’000) et au soja (400’000). Le sésame (lire ci-dessous) était le neuvième allergène alimentaire le plus courant, touchant environ 150’000 enfants.

Allergie aux cacahuètes 
L’incidence de l’allergie aux cacahuètes est de 2% chez les enfants et de 1% chez les adultes. Aux Etats-Unis, l’allergie aux cacahuètes est la première cause de mort par allergies alimentaires suite à un choc anaphylactique, mais ce taux reste toutefois faible. Au Royaume-Uni, 5 à 8% des enfants britanniques souffrent d’une allergie alimentaire et jusqu’à un enfant sur 55 souffre d’une allergie aux arachides, selon les estimations de la Food Standards Agency.

Allergie au sésame (graines de sésame)
Aux Etats-Unis, environ 300’000 personnes – un peu moins de 1 pour mille de la population américaine – souffre d’allergie au sésame (graines de sésame), selon un article du Wall Street Journal publié en novembre 2018.

Causes

Plusieurs aliments peuvent mener à des allergies alimentaires, les plus courants sont : oeuf, cacahuète (arachide), noisette, lait, poisson, crustacés comme crevettes, soja ou sésames.

Symptômes

Les symptômes de l’allergie alimentaire peuvent varier d’une personne à l’autre et du type d’allergie. Par exemple, certains symptômes typiques de l’allergie à l’arachide, touchant notamment les nouveau-nés, sont de l’urticaire. Cette dernière peut être localisée au niveau de la bouche ou sur le reste du corps.

Publicité

Les symptômes typiques d’une allergie alimentaire sont de la diarrhée ainsi que des nausées et vomissements. Des symptômes respiratoires peuvent aussi apparaître comme une rhinite ou une crise d’asthme.

Complications 
Dans des cas graves mais heureusement rares, le personne allergique peut être souffrir d’un oedème de l’organe laryngé ou d’un choc anaphylactique.

Diagnostic

Des tests spécifiques cutanés ou sanguins peuvent être effectués notamment par un médecin allergologue. Le but est notamment de rechercher des IgE spécifiques à l’allergie alimentaire.

Traitement

Allergie aux cacahuètes 
Selon des recommandations publiées en mars 2018 dans le journal scientifique JAMA (DOI : 10.1001/jama.2018.0449), il faut introduire à un âge précoce (entre 4 et 11 mois de vie) la consommation d’aliments potentiellement allergènes comme les cacahuètes. Avant mars 2018, il était recommandé de consommer des aliments allergènes à un âge plus avancé. La consommation d’aliments allergènes a une fonction préventive et non thérapeutique.
Des études ont montré que les enfants qui consommaient des  cacahuètes entre 4 et 11 mois avaient une prévalence de souffrir d’allergie à l’âge de 5 ans plus basse, en comparaison avec les enfants qui ont consommé des cacahuètes après l’âge de 5 ans.

Désensibilisation
La désensibilisation peut être parfois une méthode efficace, demandez conseil à votre médecin allergologue.

Bons conseils

– Regardez bien sur l’emballage si le produit contient un aliment pouvant provoquer des allergies.

– Lors d’allergie alimentaire grave, il est essentiel de toujours avoir sur soi un stylo d’adrénaline. Les réactions dues à ce genre d’allergie sont très violentes et peuvent provoquer un choc anaphylactique, pouvant entraîner le décès si elles ne sont pas prises en charge rapidement. Il est conseillé de bien connaître le mode d’utilisation de ces stylos d’adrénaline. L’entourage proche devrait aussi le connaître, afin de pouvoir réagir rapidement. De plus, il est important de régulièrement contrôler la date de péremption de son stylo d’adrénaline. Ces derniers ont souvent des dates d’expiration assez courte.

– Si vous allez à une fête avec un enfant ou un membre de la famille qui souffre d’allergies alimentaires, prenez avec vous au moins un plat qui peut être mangé par la personne allergique dans le cas où aucun aliment présent à la fête ne lui conviendrait.

– Faites attention aux allergies croisées. Par exemple, une protéine de cacahuète peut rester présente sur un gâteau ou une surface de travail jusqu’à 5 heures puis provoquer une grave réaction chez une personne allergique aux cacahuètes.

Lire aussi nos autres dossiers : allergies alimentaire, allergies

Sources & Références :
The Wall Street Journal, JAMA (DOI : 10.1001/jama.2018.0449), Pediatrics

Crédits photos & Infographies : 
Fotolia.com, Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch)

Rédaction de l’article : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Date dernière mise à jour de l’article :
28 novembre 2018

Comment traduit-on l’allergie alimentaire dans d’autres langues ?
  • Anglais : food allergy
  • Allemand : Nahrungsmittelallergie
  • Italien : allergia alimentare
  • Portugais : alergia alimentar
  • Espagnol : alergia a los alimentos
Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 28.11.2018