Châtaignier





Publicité

Résumé

Châtaignier (Castanea sativa)Plante médicinale riche en tanin utilisée principalement contre la diarrhée sous forme de tisane. Les feuilles de châtaigner, consommées en tisane ou infusion, aident aussi à soulager certaines troubles des voies respiratoires comme les bronchites ou le mal de gorge.

Noms

Châtaignier (Castanea sativa)Noms français : châtaignier, châtaignes (graines)
Nom scientifique : Castanea sativa Mill., 1768
Nom anglais : Sweet Chestnut
Nom allemand : Edelkastanie
Nom italien : castagno europeo
Nom portugais : castanheiro, castanheira, castanheiro-bravo, castanheira-portuguesa (Brasil)
Nom espagnol : castaño

Famille

Fagacées

Constituants

– Amidon (dans les châtaignes)
– Sucre (dans les châtaignes)
Tanins (dans les feuilles, ex. ellagitannins hydrolysables dans les fleurs, lire ci-dessous sous Remarques)

Parties utilisées

– Châtaignes ou graines, feuilles, fleurs.

Effets

– Antidiarrhéique, antitussif

Indications

Diarrhée, toux, bronchite, mal de gorge, troubles de la circulation sanguine

Effets secondaires

Aucun connu (à notre avis).

Contre-indication

Aucune connue (à notre avis)

Interactions

Aucune connue (à notre avis)

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Tisane de feuilles de châtaigner (contre la diarrhée et la toux)

Où pousse la châtaigner ?

Le châtaigner pousse en Europe. Il est originaire d’Asie. L’arbre peut atteindre jusqu’à 30 m de hauteur. La floraison a lieu en Europe en général en juin et juillet.

Remarques

– Le châtaigner et notamment la châtaigne est une plante peu utilisée en phytothérapie de nos jours.

– Les trois pays produisant le plus de châtaignes en Europe sont l’Italie, la Turquie et le Portugal (région nord).

– Cette plante est aussi connue sous l’appellation de « pain des pauvres » ou « arbre à pain » dans certaines régions de la Méditerranée, car en période de famine, ses fruits étaient consommés comme des céréales compte tenu de leurs qualités nutritives.

Châtaignier (Castanea sativa)

Viticulture 
Pour la conservation du vin, la fleur de châtaignier semble être une alternative crédible au dioxyde de soufre (S02)1. Des chercheurs de l’Institut Polytechnique de Bragança au Portugal ont mené des recherches concluantes sur la fleur de châtaignier pour conserver le vin de façon plus naturelle, dans un concept de biodynamie. Il faut noter que la fleur de châtaignier présent des propriétés antioxydantes et antimicrobiennes. Les molécules extraites de la fleur de châtaignier sont des ellagitannins hydrolysables. Ces molécules sont aussi utilisées dans la conservation de fromages. Des vins au Portugal sont déjà produits avec de la fleur de châtaignier à la place de dioxyde de soufre. L’utilisation de sulfites comme le dioxyde de soufre pour conserver les vins remonte au 15ème siècle (1487 pour être précis comme premier registre officiel) en Allemagne.

Lire aussi : marron d’Inde

Rédaction de cette fiche : 
Xavier Gruffat (Pharmacien et rédacteur en chef de Creapharma)

Sources & Références : 
Magazine Adega 2020.

Crédits photos :
Creapharma.ch, Adobe Stock, © 2020 Pixabay

Dernière mise à jour : 
22.06.2020

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Notes de bas de page et références :

  1. Magazine Adega, magazine en portugais sur le vin, édition de début 2020

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 22.06.2020