Publicité

Accueil » Plantes médicinales » Chicorée

Chicorée

Résumé

Plante médicinale avec un effet tonique amer et cholagogue, utilisée notamment contre les troubles digestifs et consommée surtout sous forme de tisane ou en décoction.

chicoree

Noms

Noms français : chicorée, chicorée amère, chicorée sauvage, “barbe de capucin”
Nom scientifique : Cichorium intybus L.
Nom anglais : Common chicory, Chicory (ex. en fleurs de Bach)
Nom allemand : Gemeine, Gewöhnliche Wegwarte, Wegwarte (Wegwarte signifie “attente au bord du chemin”, illustre bien où on peut trouver la chicorée)
Nom italien : Cicoria comune
Nom portugais : Chicória (almeirão)
Nom espagnol : escarola, achicoria común

Famille

Astéracées

Constituants

Inuline (un glucide proche de l’amidon)
– Vitamines
– Huiles essentielles
– Chicorine
Substances amères (notamment lactones sesquiterpéniques)
Mucilages
Tanins
– Résines
– Corps gras

Parties utilisées

– Racines (rhizome avec racines), parfois feuilles (ses feuilles ressemblent un peu à celles du pissenlit), parfois les fleurs.
Comme le relève Claude Roggen dans son livre paru en 2018 (voir référence en bas de l’article), le curé-herboriste suisse Johann Künzle (1857-1945) recommandait d’utiliser aussi bien la racine que les feuilles et les fleurs de chicorée, il conseillait notamment de cuire la plante entière dans du vin ou vinaigre.

Effets

– Tonique amer, cholagogue, cholérétique, diurétique, dépuratif, laxatif, “nettoyant”.

Indications

– Troubles digestifs ou du foie, flatulence (ballonnements), perte d’appétit, rhumatisme, goutte, diabète (pour calmer la soif), hémorroïdes.

Effets secondaires

Aucun connu.

Contre-indication

Aucune connue.

Interactions

Aucune connue.

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Tisane de chicorée (5 gr ou une cuillère à soupe de racines de chicorée pour 200 ml d’eau. Comme diurétique et contre les troubles digestifs. A boire à petites gorgées avant ou entre les repas, comme le relève le spécialiste suisse des plantes médicinales Claude Roggen – voir Référence ci-dessous)

– Décoction de chicorée

– Sirop de chicorée

– Teinture mère (contre les problèmes de foie ou de rate, 3 fois 30 à 50 gouttes dans un peu d’eau avant les repas, toujours selon Claude Roggen)

– Utilisation en spagyrie et en homéopathie

Chicorée - Plante Médicinale

Où pousse la chicorée ?

La chicorée pousse surtout en Europe, en Asie et en Afrique du Nord. Cette plante est originaire du sud de l’Europe, voire d’Afrique du Nord ou d’Asie. Il s’agit d’une plante vivace, c’est-à-dire qu’elle peut vivre plusieurs années.
La plante peut atteindre une hauteur de 1 m, certaines sources parlent de 1,5 m. On trouve la chicorée en bord des chemins ou dans des remblais.
La floraison, sous forme de fleurs bleues (voir photo ci-dessus), a lieu en Europe de juillet à octobre. Les fleurs sont à récolter en été et les sécher rapidement.
Les racines de chicorée sont récoltées de préférence en août en Europe (ex. Suisse). Les feuilles peuvent être récoltées en Europe en mai et juin.

Remarques

– Au Moyen Âge on considérait la chicorée comme une plante anaphrodisiaque (lire aussi: gattilier, une autre plante considérée comme anaphrodisiaque), c’est-à-dire une plante qui réduit le désir sexuel.

Efficacité scientifique :
– Un hors-série du magazine français Science & Vie sur les plantes médicinales paru en juillet 2020 estimait que l’effet de la racine de chicorée amère contre les troubles digestifs et la perte d’appétit restait à démontrer, par manque d’études scientifiques de qualité publiées. Pour arriver à cette conclusion, la revue S&V se base notamment sur une analyse datant de 2013 de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

– La chicorée est utilisée également en salade.

– En France, surtout dans le nord, et en Belgique la chicorée à base de ses racines torréfiées est parfois utilisée comme produit de substitution au café. L’avantage de la chicorée est de ne pas contenir de caféine.

– Dans la thérapie des fleurs de Bach, la chicorée est connue sous le terme “Chicory”.

Plante médicinale aux effets proches : pissenlit

Sources & Références : 
“Les secrets du druide 2”, Claude Roggen, 2018, éditions bois-carré, Science & Vie.

Ecriture du dossier : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Crédits photos :
Fotolia.com/Adobe Stock, Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl)

Dernière mise à jour : 
08.01.2021

Chicorée - Cichorium intybus L.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 11.03.2021

Publicité