Publicité

12 questions fréquentes sur les poux et lentes

Les poux de tête sont des insectes qui vivent sur la peau et se nourrissent par piqûres du sang du cuir chevelu humain. On dit que les poux sont hématophages, c’est-à-dire des “mangeurs de sang”. Les poux sont sans conséquences graves sur la santé, mais apprendre que votre enfant a des poux peut être une expérience stressante pour toute la famille. Découvrez ci-dessous 12 questions fréquentes sur les poux.

Publicité

QUESTIONS GENERALES SUR LES POUX ET LENTES (1 à 5)

1. Qu’est-ce qu’un pou ?
Un pou est un insecte, pour être précis un ectoparasite, qui vit sur la peau et se nourrit par piqûres du sang du cuir chevelu humain. Un pou mesure souvent 3 mm (voir photo ci-dessous à droite), soit environ la taille d’un grain de sésame. Le pou qui provoque la pédiculose du cuir chevelu chez l’être humain porte le nom de Pediculus humanus capitis. Les poux femelles pondent des œufs. Une lente est l’œuf d’une femelle pou. Au total, un pou donne naissance pendant sa vie à environ 100 lentes. Celles-ci éclosent au bout de 7 à 10 jours. Les lentes (viables) sont capables de survivre 6 jours en dehors de leur milieu. Les poux sont capables de survivre entre 1,5 et 2 jours en dehors de leur milieu (cheveux).

Lente à gauche et pou à droite (crédit photo : Adobe Stock)

2. Qu’est-ce qu’une lente ?
Une lente est l’œuf d’une femelle pou. Un pou donne naissance à 8 à 10 lentes par jour durant environ 10 jours, sa période féconde. Au total, un pou donne naissance pendant sa vie à environ 100 lentes. Celles-ci éclosent au bout de 7 à 10 jours. Les lentes (viables) sont capables de survivre 6 jours en dehors de leur milieu.

3. Est-ce qu’avoir des poux provient d’un manque d’hygiène ou de moyen financier ?
Non. Les poux sont souvent stigmatisés par la société, mais le manque d’hygiène n’est pas en cause. Avoir des poux n’est pas un signe de mauvaise hygiène ou quelque chose que vous avez mal fait. Cela peut vraiment arriver à n’importe qui1. En effet, les poux préfèrent en général un environnement sec, fin, non gras et propre. Les cheveux des enfants remplissent souvent ces conditions et sont, de facto, les personnes les plus touchées. Pour certains spécialistes, si les enfants sont exclus de l’école et des activités, cela perpétue la croyance que les poux sont nuisibles. Lire aussi la question 12 qui aborde la question du retour à l’école, avec quelques différences entre pays.

4. Comment est-ce qu’on attrape des poux ?
La plupart des transmissions des poux se font par contact direct. Chez les enfants, la transmission s’effectue de tête à tête lorsqu’ils sont ensemble, par exemple lorsqu’ils jouent pendant un long moment (ex. sport d’équipe). Les poux peuvent également se propager en partageant certains vêtements, comme des chapeaux, des casquettes ou des écharpes ainsi que des objets comme des brosses à cheveux. Il faut savoir que les poux ne peuvent pas sauter. Il est important de noter que les poux ne peuvent pas survivre plus de 24 heures (certaines sources parlent de 48h) sur un cuir chevelu humain.

5. Quel groupe d’âge a davantage de poux ?
Les poux de tête touchent surtout les enfants, souvent âgés de 5 à 11 ans. Les poux semblent être davantage présents chez les filles, selon une étude menée en Iran publiée en 20092 Sur 850 écoliers, les filles avaient un taux d’infestation de 13,5% contre seulement 0,7% chez les garçons. C’est la longueur des cheveux qui jouerait un rôle.

QUESTIONS SUR LES SYMPTÔMES ET DIAGNOSTIC (6 à 8)

6. Quels sont les principaux symptômes ou signes des poux ?
En général, les poux provoquent de fortes démangeaisons (urticaire, prurit) qui surviennent quelques jours ou semaines après la contamination. Les démangeaisons sont causées par la salive du pou qui met quelques jours avant de disparaître.
On peut aussi parfois observer des plaques rouges suite à ces démangeaisons, celles-ci peuvent mener à des infections. Les plaques rouges sont en fait des petits points rouges, signes des piqûres, entourés d’un halo de couleur rose qui est souvent légèrement saillant. Si l’enfant se gratte, des croûtes peuvent se former. Parfois, la peau du crâne peut prendre une couleur brun bleuâtre (mélanodermie des vagabonds), notamment en l’absence de traitement.

Publicité

7. Combien de temps dure l’infestation ?
Les poux peuvent vivre jusqu’à 30 jours ou plus sur la tête d’une personne infestée s’ils ne sont pas traités. Avec un traitement, on arrive souvent à éliminer les poux en 2 à 3 semaines3, mais parfois il faut répéter le traitement. Par conséquent, l’élimination totale des poux peut durer des semaines. Lire aussi la question 9 qui aborde les traitements contre les poux. Les poux de tête ne peuvent pas transmettre de maladies, mais ils peuvent provoquer des démangeaisons sur votre cuir chevelu.

8. Comment peut-on trouver ou identifier des poux ou des lentes sur la tête ?
Il est très dur de pouvoir distinguer les poux qui ont une couleur souvent trop proche du cheveu. Par contre, il est plus facile d’observer les lentes qui sont de couleur claire (photo ci-dessous). Elles sont en général collées aux cheveux près de la racine.

symptômes poux

De plus, les lentes restent collées même après un passage au peigne ou un bon shampoing, ce qui permet de les distinguer des pellicules, ces dernières partent rapidement au contact d’un peigne normal.
Pour déterminer si vous ou votre enfant avez des poux, il est conseillé d’utiliser un peigne fin et sous une très bonne lumière.
Afin d’être persuadé qu’il s’agit bien de poux, veuillez plutôt vous faire (ou votre enfant) examiner par un spécialiste de la santé (médecin, infirmière, pharmacien) qui a plus d’expérience.

QUESTIONS SUR LES TRAITEMENTS (9 ET 10)

9. Quels sont les traitements recommandés contre les poux ?
On distingue deux types de traitement des poux : les traitements chimiques et les traitements physiques.
A cause de l’augmentation des cas de résistance des produits chimiques contre les poux, le traitement de premier choix des poux est celui à action mécanique ou physique.
– Parmi les traitements chimiques, on peut citer les molécules suivantes : malathion, dermethrine, perméthrine, lindane ou pyréthrine. L’ivermectine en usage externe est parfois utilisée, notamment aux Etats-Unis.
– Parmi les traitements physiques, on peut citer surtout la diméticone, une substance proche du silicone. La diméticone recouvre le pou d’un film occlusif en perturbant sa balance hydrique et obstrue en particulier les orifices ou ouvertures respiratoires du pou, ce qui aboutit à la mort du pou. Il existe d’autres traitements physiques disponibles sur le marché. Découvrez notre dossier complet sur le traitement des poux.

10. Est-ce que les remèdes naturels ou de grand-mère fonctionnent pour tuer les poux et lentes ?
Les remèdes naturels pour tuer les poux manquent souvent d’études scientifiques sérieuses et bien documentées. La renommée Cleveland Clinic, souvent considérée comme le 2ème meilleur hôpital au monde après la Mayo Clinic, expliquait dans un dossier sur les poux publié en mai 2022 qu’il n’y a aucune preuve scientifique que les remèdes de grand-mère (home remedies en anglais) fonctionnent.
En juin 2021, dans une interview exclusive accordée à Creapharma.ch, la Dresse Christina Ruob expliquait que les huiles essentielles n’étaient pas recommandées pour le traitement des infestations par les poux. La pharmacienne et spécialiste des poux recommandent d’utiliser des préparations à base de diméticone (voir question 9 ci-dessus).
Cela dit, pour enlever les lentes vous pouvez utiliser une eau vinaigrée et donc laver les cheveux contenant des lentes avec cette eau. Vous pouvez aussi utiliser du vinaigre non dilué avec de l’eau. En effet, le vinaigre dissout la coque des lentes et s’avère très efficace.

QUESTIONS SUR LA PREVENTION ET LE RETOUR A L’ECOLE (11 ET 12)

11. Comment prévenir les poux, par exemple d’un frère ou sœur qui n’a pas de poux ?
La mesure la plus importante est le contrôle hebdomadaire, avec un peigne à poux, des parents ou du parent de l’enfant atteint de poux, jusqu’à la fin de l’”épidémie”. Il faudra aussi contrôler les cheveux de l’entourage (ex. famille, frères et sœurs). En cas de poux, il s’agira de traiter toute la famille ou foyer4.
Parlez à vos enfants des poux, ne cachez pas certaines informations.
Il existe de nombreux autres conseils utiles de prévention. Selon nous, les principaux sont (ils sont formulés ici pour les parents) :
– Faites tremper les peignes, brosses et barrettes à cheveux de l’enfant dans de l’eau à 60 °C avec du savon
– Attachez les cheveux longs
– Informez votre enfant d’éviter les contacts tête à tête lorsqu’il joue
– N’utilisez pas de sèche-cheveux
– Envoyez votre enfant à l’école (sauf exception en fonction du pays ou juridiction), lisez la question 12 également. A ce sujet, informez l’école, la garderie ou la baby-sitter si votre enfant a des poux.

Publicité

12. Quand est-ce que l’enfant qui a eu des poux peut-il retourner à l’école ou à la crèche ?
– En Suisse, il est en général conseillé de renvoyer votre enfant à l’école, sans risquer de contaminer d’autres enfants, le lendemain du début du premier traitement5.
– Aux Etats-Unis, les directives de l’Académie américaine de pédiatrie recommandent d’informer le parent de l’enfant du diagnostic de poux, mais de ne pas renvoyer l’enfant à la maison ce jour-là ou de l’empêcher d’aller à l’école. Un enfant qui a des poux a probablement été infesté pendant au moins un mois, et des études ont montré que les poux ne sont pas susceptibles de se propager dans les salles de classe6.

Résumé en infographie sur les poux

Poux de tête
Infographie sur les poux (crédit infographie : Creapharma.ch)

Autres ressources sur les poux :
Guide en PDF pour bien préparer sa visite chez le médecin ou pharmacien en cas de poux (pour lecture et impression)
Participez à notre quiz sur les poux
Interview sur les poux pour la rentrée 2021/2022 – Les huiles essentielles sont-elles efficaces ?

Le 26 septembre 2022. Par Xavier Gruffat. Sources primaires et secondaires : Mayo Clinic, Cleveland Clinic, autorités vaudoises (suisses) sur la santé, interview de Creapharma.ch avec la Dresse Christina Ruob (pharmacienne suisse). Relecture (Seheno Harinjato, rédactrice chez Creapharma.ch).Toutes les sources sont mentionnées en bas de notre long dossier sur les poux de tête. Crédits photos : Adobe Stock, Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl).

Notes de bas de page et références :

  1. Article de la Mayo Clinic sur les poux (head lice) datant du 26 septembre 2022, site accédé par Creapharma.ch le 26 septembre 2022 et le lien marchait à cette date
  2. Moradi A, Zahirnia A, Alipour A, Eskandari Z. The Prevalence of Pediculosis capitis in Primary School Students in Bahar, Hamadan Province, Iran. J Res Health Sci. 2009 Jun 28;9(1):45-9. PMID: 23344146. Lien PubMed ici.
  3. Article de la Cleveland Clinic sur les poux, datant du 24 mai 2022, site accédé par Creapharma le 26 septembre 2022 et le lien marchait à cette date
  4. Article de la Mayo Clinic sur les poux (head lice) datant du 26 septembre 2022, site accédé par Creapharma.ch le 26 septembre 2022 et le lien marchait à cette date
  5. Livre ALLÔ DOCTEUR mon enfant est malade ! – 2e édition, édition Médecine & Hygiène, Suisse, 2015. Lien Internet également ici (accédé le 26 septembre 2022)
  6. Article de la Cleveland Clinic sur les poux, datant du 24 mai 2022, site accédé par Creapharma le 26 septembre 2022 et le lien marchait à cette date
Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 27.09.2022
Publicité