Publicité

Ceftriaxone

La ceftriaxone est un antibiotique de la classe des céphalosporines de troisième génération, il appartient à la famille des bêta-lactamines. La ceftriaxone est indiquée pour le traitement parentéral (en injection) des maladies infectieuses bactériennes avec des agents pathogènes sensibles. Il s’agit d’un antibiotique dit à large spectre (indiqué dans de nombreuses maladies infectieuses). La ceftriaxone est surtout utilisée en milieu hospitalier mais peut aussi être administrée en cabinet médical (ex. contre maladie de Lyme).

Publicité

Noms de la molécule :
Ceftriaxone, ceftriaxonum, ceftriaxonum natricum PhEur, ceftriaxon disodium

Formule de la molécule :
C18H18N8O7S3

Temps de demi-vie et élimination :
Le temps de demi-vie de la ceftriaxone est de 6h à 9h. Son temps de demi-vie est considéré comme long. Il n’y a pas de métabolites actifs. L’élimination est surtout rénale.

Effets :
Les effets de la ceftriaxone sont basés sur l’inhibition de la synthèse de la paroi cellulaire bactérienne par liaison aux protéines de liaison à la pénicilline.

Indications :
– Pour le traitement des maladies infectieuses bactériennes avec des agents pathogènes sensibles (ex. Nesseria gonorrheae ou gonocoque, entérobactéries comme E.coli, Klebisella, Proteus…).
Dans le détail, la ceftriaxone est surtout indiquée lors de maladies suivantes :
Méningite bactérienne
– Infections abdominales
Maladie de Lyme (borréliose)
– Infections multi-résistantes à gram-négatif (surtout suite à des entérobactéries)
Gonorrhée (à cause de risque de résistance, moins utilisée dans les années 2020)
Syphilis (surtout de 2ème choix)
Remarque : la ceftriaxone est surtout indiquée lors de cas de résistance à d’autres antibiotiques (en Suisse ce site donne des indications sur les cas de résistance aux antibiotiques : www.infect.info)

Effets secondaires :
Les effets secondaires les plus courants de la ceftriaxone sont la diarrhée (effet secondaire le plus courant, apparaissant dans 3 à 6% des personnes traitées, encore plus souvent chez les enfants), les nausées/vomissements et les maux de ventre. Des modifications de la numération globulaire sont un effet secondaire fréquent (apparaissant dans 2 à 3% des personnes traitées) menant notamment à une éosinophile, à une thrombopénie et plus rarement à une leucopénie.
L’élévation des enzymes hépatiques et les éruptions cutanées apparaissent aussi de façon fréquente (entre 3% et 5% des personnes traitées). La ceftriaxone peut augmenter le risque de souffrir de calculs biliaires1.
D’autres effets secondaires sont rare comme : mal de tête, diminution des fonctions rénales ou oedème.
Il peut survenir une douleur au point d’injection de l’antibiotique.
Chez les enfants, un effet secondaire fréquent est une pseudo-lithiase vésiculaire (“Sludge”) réversible.

Contre-indications :
– Allergie aux céphalosporines
– Grave réaction allergique à la pénicilline
– Ne pas injecter avec des solutions contenant du calcium

Interactions :
Cyclosporine. Les interactions ne semblent pas fréquentes. Ne pas injecter avec des solutions contenant du calcium.

Sous quelle forme (forme galénique) ?
La ceftriaxone est administrée par voie intraveineuse (i.v.) ou intramusculaire (i.m.). En Suisse, il existe des flacons de 0,5 g, 1,0 et 1,5 gr de substance sèche de la molécule.

Posologie :
La posologie pour un adulte est en i.v. de 1 à 2 g par 12h ou 24h (autant en dose d’initiation que d’entretien). La durée du traitement varie en fonction de la maladie, souvent de 1 à 3 semaines. En général une dose par 24h s’avère suffisant.
Lors de gonorrhée la posologie est de 1 g par jour en i.v. ou i.m. complétée avec 1 g d’azithromycine en prise orale (per os).

Remarques :
– La ceftriaxone a été enregistrée aux Etats-Unis par la FDA en 1981. Il s’agit d’un médicament reconnu par l’OMS. La ceftriaxone est disponible en Suisse depuis 1982 sous le nom de Rocephin®, il existe désormais des médicaments génériques.
– La ceftriaxone est souvent considérée comme la molécule la plus efficace pour éliminer le gonocoque, à l’origine de la gonorrhée. Néanmoins, des chercheurs ont aussi observé des cas de résistance à ce médicament, notamment en Australie.
– La ceftriaxone est un antibiotique toujours très utile au début des années 2020, comme l’expliquait le livre en allemand “100 wichtige Medikamente” publié fin 2019. Ce livre mettait toutefois en garde contre un risque significatif d’effets secondaires (lire ci-dessus).
Alternatives :
– La ceftazidime, également une céphalosporine de 3ème génération, est une alternative efficace à la ceftriaxone. Elle est aussi administrée sous forme parentérale et a aussi une action dite à large spectre. D’autres céphalosporines sont la céfotaxime, la ceftaroline ou le ceftolozane2.

Publicité

Sources & Références : 
Sources : 
Pharmawiki.ch, Compendium.ch, Mayo Clinic.
Références et littérature :
“100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020).

Rédaction : 
Xavier Gruffat (Pharmacien)

Dernière mise à jour : 
30.09.2021

Crédits photos :
Fotolia.com/Adobe Stock – Cette page en portugais: ceftriaxona

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. Livre en anglais : Mayo Clinic on Digestive Health, How to prevent and treat common stomach and gut problems, 4th edition, Sahil Khanna, M.B.B.B.S, 2020, Mayo Clinic
  2. Livre en allemand : Taschenatlas Pharmakologie (Atlas de poche de pharmacologie), Lutz Hein – Jens W. Fischer, 8ème édition (8. Auflage), Thieme, 2020 – Remarque : une édition de ce livre existe aussi en français mais souvent il y a un retard dans les différentes mises à jour (éditions).

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 30.09.2021
Publicité