Codéine

Résumé

Sirop codéineMolécule de la famille des opiacés antitussive et analgésique, utilisée respectivement lors de toux sèche ou de douleurs, se présente souvent sous forme de sirop ou en gouttes.


Noms

Nom de la molécule
Codéine, dans les médicaments en général sous forme de sel de codéine : ex. codeini phosphas hemihydricus.

Nom chimique de la codéine: 5R,6S)-7,8-didehydro-4,5-époxy-
3-méthoxy-N-méthylmorphinan-6-ol

Codéine pavotOrigine et aspect chimique
La codéine est un alcaloïde de l’opium (qu’on trouve dans le pavot) de la classe des opiacés qui se distingue de la morphine seulement par la présence d’un groupe méthyl sur le groupe hydroxyl à l’atome C3 du goupe benzyl, ce groupe méthyl a l’avantage par rapport à la morphine de diminuer le first pass effect et ainsi d’augmenter la biodisponibilité par voie orale.

On estime que 10% de la codéine est transformée en morphine par le foie, la codéine peut être ainsi considérée comme une morphine “light”. On peut aussi affirmer que la codéine est une pro-drogue de la morphine.
Remarquons toutefois que pour 1 personne sur 15 la codéine n’a pas d’effet (métaboliseur lent) et au contraire chez 1 personne sur 30 (métaboliseur rapide) la codéine a un effet trop important, car un excès de codéine est transformé en morphine, d’où des effets indésirables.

Dosage et posologie

Dosage :
Variable selon l’indication (toux ou douleur), demandez conseil à votre médecin ou pharmacien pour plus d’information.
Par exemple contre la toux sèche pour un adulte : dose initiale (par voie orale) : 10 à 20 mg de codéine puis chaque 6 heures 10 à 30 mg en dose d’entretien. Contre la douleur pour un adulte : dose intitiale (par voie orale) : 15 à 30 mg de codéine puis chaque 6 heures 15 à 60 mg en dose d’entretien.

Posologie :
En général la codéine se prend pour un adulte chaque 6 heures. Voir aussi sous dosage ci-dessus. Relevons que la posologie peut varier pour chaque personne, demandez conseil à votre médecin.

Effets – indications

Effets :
– Antitussif (notamment par diminution du réflexe tussigène en diminuant l’excitabilité du centre de la toux), analgésique (à dose supérieure que pour son action antitussive)

Toux codéineIndications :
Toux sèche (toux improductive), douleur légère à modérée, extinction de voix, diarrhée

Effets secondaires – contre-indication – interactions

Informations ci-dessous à titre purement indicatif et en résumé, pour les indications complètes veuillez lire la notice d’emballage lors de l’achat d’un médicament à base de codéine

Effets secondaires : constipation, nausée, vomissement, problèmes gastro-intestinaux, euphorie, troubles du sommeil, dépression respiratoire (rare aux doses usuelles mais plus fréquente chez les enfants, aux Etats-Unis la codéine est strictement contre-indiquée chez les enfants), dépendance à la codéine, somnolence, etc.
Pour plus d’informations veuillez lire la notice d’emballage du médicament.

Contre-indication : personnes dépendantes à d’autres opiacés (héroïne, morphine) car risque élevé de dépendance à la codéine, hypersensibilité à la codéine, toux grasse (toux productive), après l’ablation des amygdales la codéine peut entraîner la mort chez certains jeunes enfants porteurs d’une anomalie génétique, insuffisance respiratoire (peu importe le degré, aux Etats-Unis la codéine est strictement contre-indiquée à cause d’un risque élevé de dépression respiratoire, lire news ci-dessous également), asthme, grossesse, allaitement
Au niveau européen, depuis 2015 la codéine pour traiter la toux est contre-indiquée chez les enfants de moins de 12 ans. Patients connus comme étant des métaboliseurs ultrarapides des substrats du CYP2D6.
Pour plus d’informations veuillez lire la notice d’emballage du médicament.

Interactions : possible interaction avec des antidépresseurs comme la fluoxétine, médicaments sédatifs, narcotiques, neuroleptiques, alcool, etc.
Pour plus d’informations veuillez lire la notice d’emballage du médicament.

Sous quelle forme ?

En vente en pharmacie (OTC) ou sur prescription médical (Rx) sous forme de comprimés, sirop, gouttes (solution liquide).

Prise de codéine lors de grossesse et d’allaitement

Codéine grossesse : comme pour tous les médicaments, lors de grossesse il n’est pas conseillé de prendre des médicaments sauf autorisation de votre médecin ou pharmacien. Dans ce cas demandez conseil à un spécialiste et lisez la notice d’emballage. Selon des études la codéine doit seulement être prise en cas de nécessité (par ex. au 3ème trimestre), mais à notre avis jamais pendant le 1er trimestre de la grossesse.

Allaitement et codéine : théoriquement contre-indiqué pendant l’allaitement, demandez conseil à votre pharmacien ou médecin.

Remarques

– En septembre 2016, l’American Academy Pediatrics a renforcé ses avertissements sur la prescription de codéine chez les enfants, à cause d’un rapport montrant des morts et des risques d’effets secondaires grave incluant notamment des troubles respiratoires.

– L’efficacité de la codéine contre la toux n’est pas clairement établie.

– Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) déconseille l’utilisation de codéine lors d’amygdalectomie.

Sources: CBSNews

Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 19.09.2016

Thèmes