Chardon-Marie

Résumé

Plante médicinale protectrice du foie (hépatoprotectrice) indiquée lors de troubles du foie et de la digestion, se présente souvent sous forme de goutte ou en gélule.

Publicité
chardon-marie - Silybum marianum
Noms

Noms français : Chardon Marie, chardon-Marie, “artichaut sauvage”, “silybe de Marie”, “lait de Notre-Dame”
Nom scientifique : Silybum marianum (L.) Gaertn.
Le terme Silybum signifie houppe en grec.
Nom anglais : Marian thistle, Milk Thistle, St. Mary’s thistle, Our Lady’s Thistle
Nom allemand : Mariendistel, Frauendistel
Nom italien : Cardo mariano
Nom portugais : cardo-mariano

Famille

Asteraceae (Astéracées, Composées)

Constituants

– Flavonoïdes (silymarine, silibiline). On trouve la silymarine notamment dans les akènes.
– Phytostérols
– Huiles grasses
Principes amers

Parties utilisées

– Fruits (sous forme d’extrait sec). Dans certains cas, la plante entière.

Publicité
Effets – Bienfaits

– Hépatoprotecteur (effet principalement dû à la silymarine), draineur hépatique, cholagogue

chardons-marie - en cas de problèmes de foie

Indications

– Problèmes de foie (insuffisance hépatique, atteintes hépatiques, hépatite, cirrhose, cirrhose alcoolique, ictère/jaunisse), alcoolisme, calculs biliaires, dyspepsie, mal de ventre.

Effets secondaires

Risque de vomissement à haute dose.

Contre-indications

Grossesse (surtout à haute dose car risque de vomissement possible).

Interactions

Aucune connue (à notre avis).

Noms des préparations

En Suisse : *Phytopharma® Chardon Marie (43 mg), *Arkocaps® Chardon Marie, *Legalon® 70 (sous forme de gélule à base d’extrait sec de Chardon Marie) en gouttes avec mélange d’autres plantes, *Simepar-Mepha® (à base de silymarine provenant du Chardon Marie et des vitamines du groupe B).

*Attention : les médicaments mentionnés ci-dessus ne se veulent pas représentatifs de l’ensemble des remèdes existants, il s’agit d’un listing en aucun cas exhaustif et à titre purement indicatif. Pour les médicaments, veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à votre spécialiste.

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Gouttes

– Gélule

– Graines (prendre 2 g par jour de graines fraîchement concassée, pour les troubles hépatiques, comme l’indique le spécialiste suisse des plantes médicinales Claude Roggen, voir référence en bas de l’article)

– Décoction

– Teinture. Il faut remarquer que les teintures alcooliques ne sont pas indiquées lors de problèmes de foie.

– Tisane

– Extrait

– Teinture mère

Où pousse le chardon-Marie ?

chardon-marie en cas de problèmes de foieLe chardon-Marie pousse en Europe. Dans cette région l’espèce est souvent protégée, ce qui empêche sa récolte. C’est pourquoi, la plupart des remèdes à base de chardon-Marie (en extraits par exemple) proviennent d’Afrique du nord ou d’Amérique du sud.
Le chardon-Marie est originaire de la région méditerranéenne.
Cette plante pousse bien dans un endroit ensoleillé, sec et bien drainé. Le chardon-Marie se développe aussi dans un sol pauvre. On peut la trouver notamment sur les bords des chemins. La plante ne pousse pas bien au-dessus de 700 m.
Le chardon-Marie atteint une hauteur comprise entre 30 et 150 cm, parfois même 200 cm. La floraison a lieu en Europe entre avril et août. Il s’agit d’une plante bisannuelle.

Remarques

– Le chardon-Marie est une plante intéressante pour soigner certaines intoxications ou excès alimentaires (y.c. alcool), par exemple après une fête ou en cas de mal de ventre à cause d’un problème de foie.
Parlez-en à votre pharmacien pour obtenir le remède le plus approprié à base de cette plante.

Il a été prouvé par de nombreuses études que la silymarine (un constituant du chardon-Marie) aurait un rôle efficace contre les intoxications par divers produits nocifs et dans les troubles du foie.
Le chardon-Marie présenterait une action positive contre les intoxications par l’amanite phalloïde, selon le site allemand aponet.de (site de pharmaciens allemands). Une intoxication par l’amanite phalloïde provoque la mort dans 30 à 50% des cas. Par contre, une personne qui reçoit une perfusion de silibiline (un autre composant du chardon-Marie) aurait, selon plusieurs rapports médicaux, moins de 10% de risque de mourir après une intoxication à l’amanite phalloïde.

– Le chardon-Marie peut notamment être utilisé pour protéger le foie en cas de traitement à base de paracétamol, surtout si la dose est élevée et fréquente comme c’est le cas dans le traitement de l’arthrose.

– Au Moyen Âge, le chardon-Marie était déjà utilisé pour ses propriétés médicinales, notamment dans les régions qui sont actuellement l’Allemagne.

– Le terme Marie, qu’on retrouve dans le nom commun en français mais aussi dans d’autres langues comme l’anglais (St.Mary’s thistle) est une référence à la Vierge Marie.

– Cette plante est cultivée en Europe depuis le temps des Romains, ceux-ci l’utilisaient notamment en légume.

Voir aussi d’autres plantes médicinales pour soigner des problèmes au niveau du foie : la fumeterre, l’artichaut

Sources & Références : 
“Les secrets du druide 2”, Claude Roggen, 2018, éditions bois carré

Rédaction de cette fiche : 
Xavier Gruffat (Pharmacien et Rédacteur en chef de Creapharma)

Crédits photo : 
Fotolia.com, Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl)

Dernière mise à jour de la page : 
03.06.2019

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 03.06.2019