Publicité

Sel et hypertension : 7 informations à connaître

L’une des recommandations les plus récurrentes pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle, mais aussi pour les personnes désireuses d’adopter une alimentation saine, est d’éviter l’excès de sel. La consommation excessive de sel peut favoriser une pression artérielle élevée et augmenter le risque de maladies cardiovasculaires. Cependant, chaque individu réagit de manière différente au sodium, élément du sel avec le chlore (NaCl), et l’effet inverse n’est pas à exclure. Autrement dit, parfois la tension artérielle peut augmenter à cause d’une baisse de la consommation de sel. Le lien entre le sel et la tension artérielle demeure ainsi assez complexe. Voici 7 informations intéressantes que vous devez connaître pour mieux comprendre la relation entre le sel et la tension artérielle.

Publicité

1. La plupart des personnes souffrant d’hypertension sont sensibles au sel

Quel lien entre le sel et la tension artérielle ?  7 informations intéressantes à connaître

Selon un article de la Harvard Heart Letter1, environ un tiers des personnes en bonne santé et près de 60 % des personnes souffrant d’hypertension sont sensibles au sel. Ces dernières réagissent donc fortement au sodium alimentaire. C’est pour cela que dans la majorité des cas, la tension artérielle augmente avec la hausse de la consommation de sel.

2. Il existe une sensibilité inversée

Il existe toutefois des exceptions, car toujours selon la Harvard Heart Letter, environ une personne sur dix présente ce que l’on appelle une sensibilité « inversée » au sel. Autrement dit, pour ces personnes la tension artérielle augmente lorsqu’elles consomment moins de sel. Il n’existe malheureusement pas de méthode simple pour déterminer qui est sensible ou insensible au sel, et de nombreuses personnes se situent quelque part entre ces deux extrêmes.

3. L’excès de sodium entraîne une rétention supplémentaire de liquide dans l’organisme

L’effet du sel sur l’hypertension s’explique par le fait qu’en cas d’excès de sodium, le corps réagit en retenant l’eau afin de diluer cet excédent. Par conséquent, la quantité de liquide qui se trouve dans les vaisseaux sanguins augmente (concept chimique d’osmose). Ainsi, la pression à l’intérieur des vaisseaux sanguins augmente aussi et oblige le cœur à travailler plus dur. De plus, l’excès de sodium nuit essentiellement aux effets bénéfiques de deux types de médicaments contre la tension artérielle, à savoir les diurétiques et les vasodilatateurs. Pourtant, les diurétiques aident à évacuer l’excès de liquide et de sodium de l’organisme tandis que les vasodilatateurs détendent les parois des vaisseaux sanguins selon un dossier publié par l’American Heart Association2. Un régime riche en sel entraîne donc une rétention supplémentaire de liquide dans l’organisme ainsi que le remplissage des artères dilatées.

4. La génétique influence la sensibilité au sel

Les variations génétiques jouent un rôle dans la sensibilité au sel, affectant ainsi le risque de maladie cardiaque. Une étude publiée dans le journal Current hypertension reports (DOI : 10.1007/s11906-010-0167-6) a tenté de déterminer les gènes impliqués dans la sensibilité au sel. En effet, à ce jour, on connaît 18 variantes génétiques associées à la sensibilité au sel et à la pression artérielle. Dans un article publié en ligne en février 2024 sur Good Clinical Practice Network3, le Dr Williams et ses collègues ont découvert qu’un variant qui code pour une protéine appelée striatine entraînait une sensibilité au sel par deux mécanismes distincts qui diffèrent selon le sexe. Chez les hommes, la variante de la striatine entraîne des problèmes de circulation sanguine dans les reins. Mais chez les femmes, la variante provoque une augmentation inappropriée de l’hormone aldostérone. Sécrétée par les glandes surrénales, l’aldostérone aide les reins à réguler l’eau, le sodium et le potassium.

5. Nécessité possible d’un traitement plus ciblé

Les résultats de cette étude pourraient avoir des implications pour le traitement de l’hypertension artérielle. Les hommes présentant la variante de la striatine répondraient mieux aux médicaments contre la tension artérielle connus sous le nom d’inhibiteurs de l’ECA et de bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine, tandis que les femmes bénéficieraient davantage des médicaments qui ciblent l’aldostérone et agissent comme diurétiques, appelés antagonistes des récepteurs des minéralocorticoïdes. Selon les chercheurs, l’administration du « mauvais » médicament, c’est-à-dire d’un médicament différent de celui que les résultats génétiques suggèrent comme étant le meilleur pourrait être préjudiciable. Par ailleurs, il est possible que cette influence de la génétique explique en partie la difficulté pour certaines personnes de trouver le meilleur médicament contre la tension artérielle. En général, si un médicament ne fonctionne pas, il est habituel d’essayer d’autres médicaments de différentes classes jusqu’à ce qu’une combinaison fonctionne. Les gènes de sensibilité au sel peuvent également expliquer pourquoi certaines personnes ont une tension artérielle basse malgré une alimentation riche en sel.

Publicité

6. Le danger n’est pas de consommer du sel, mais trop de sel

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis recommande aux adultes en bonne santé de consommer moins de 2300 milligrammes (2,3 g) de sodium par jour. À titre de référence, cela équivaut à environ une cuillère à café de sel de table, car en plus du sodium dans le sel il y a aussi le chlore. En manger plus de manière exceptionnelle, en une journée, ne représente pas un danger pour la santé, mais dépasser systématiquement cette quantité recommandée peut avoir un impact néfaste. L’OMS recommande aux adultes de ne pas consommer plus de 5 g de sel par jour. Pour les enfants, la recommandation est encore plus faible : 2 g de sel par jour. En moyenne, l’organisme a besoin d’environ 1500 mg de sodium par jour. En consommer moins peut entraîner une hypotension artérielle et des déséquilibres électrolytiques. Parmi les principaux signes de carence en sodium figurent les vertiges, le mal de tête, le manque d’énergie, la fatigue musculaire et la nausée. Mais en général, une trop faible quantité de sodium ne représente pas un grand problème comparé à l’excès.

7. Comment éliminer le sel de l’organisme ?

Si vous avez ingéré trop de sel, voici 3 conseils pour éliminer l’excès de sodium :
– Transpirez. Votre corps élimine naturellement le sodium par la sueur. C’est pourquoi la sueur a un goût un peu salé. Une séance de sport qui vous permet de transpirer ou une séance dans un sauna aide à éliminer l’excès de sodium une goutte à la fois.
– Hydratez-vous. Votre corps élimine également l’excès de sel par les reins et l’urine. Boire suffisamment d’eau peut aider à faire avancer ce processus.
– Mangez des aliments riches en potassium. Le potassium agit pour limiter certains effets du sodium dans l’organisme. Une étude publiée dans The New England Journal of Medicine (DOI : 10.1056/NEJMoa2109794) suggère que la limitation de l’apport en sodium et l’augmentation de l’apport en potassium (K) permettraient d’améliorer fortement la santé du cœur et des vaisseaux sanguins. Les aliments riches en potassium comprennent les avocats, les bananes, les pommes de terre, les épinards, les tomates et les oranges.

Sel et hypertension : 7 informations à connaître

Références & Sources :
Harvard Heart Letter (édition de février 2024), American Heart Association, Journal Current hypertension reports (DOI : 10.1007/s11906-010-0167-6), Good Clinical Practice Network, Food and Drug Administration (FDA), The New England Journal of Medicine (DOI : 10.1056/NEJMoa2109794), OMS.

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Seheno Harinjato (Rédactrice chez Creapharma.ch, responsable des infographies). Supervision par : Xavier Gruffat (Pharmacien).

Date de dernière mise à jour du dossier :
13.03.2024

Crédits photos :
Creapharma.ch, Adobe Stock, © 2024 Pixabay

Crédit infographie : 
Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch)

Références scientifiques et bibliographie :

  1. Dietary salt and blood pressure: A complex connection, consulté le 04 mars 2024 et le lien marchait à cette date
  2. Types of Heart Medications, consulté le 07 mars 2024 et le lien marchait à cette date
  3. Antagoniste MR et STRIATIN, consulté le 07 mars 2024 et le lien marchait à cette date
Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 13.03.2024
Publicité