Anticorps monoclonal

Un anticorps monoclonal est une protéine, une glycoprotéine pour être précis, pouvant se lier spécifiquement et avec une grande affinité à une structure cible moléculaire dans l’organisme.

Les anticorps monoclonaux sont utilisés sous forme de médicaments dits biologiques surtout contre le cancer et des maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus. Ils peuvent aussi être utilisés à des fins de diagnostic (ex. test de grossesse, ELISA). Parfois les anticorps sont utilisés contre des maladives virales (ex. coronavirus).
La société Regeneron a développé des anticorps monoclonaux pour lutter contre le virus de la Covid-19, début octobre 2020 il s’agissait d’un traitement expérimental. Le 2 octobre 2020 le président des Etats-Unis Donald Trump avait reçu une injection de Regeneron, comme l’ont informé les grands médias américains (CNN, The New York Times).

Anticorps
Un anticorps est une protéine produite par les cellules de défense (système immunitaire) pour se défendre contre les envahisseurs comme les virus, bactéries ou cellules cancéreuses. Les anticorps sont des éléments essentiels du système de défense humain. Autrement dit, on les trouve naturellement dans l’organisme.

Monoclonal
Un anticorps est dit monoclonal lorsqu’il est synthétisé (fabriqué) en laboratoire à partir de cellules vivantes. On parle de monoclonal, car ces anticorps sont produits par un clone de cellules spécialisées du système immunitaire.

Histoire des anticorps de synthèse
Les premiers anticorps provenant de souris en tant que substances étrangères chez l’être humain ont souvent déclenché une réponse immunitaire et des allergies, comme le rappelle le site suisse Pharmawiki.ch. Depuis, des anticorps chimériques, humanisés et humains, nettement moins immunogènes, ont été développés.

Médicaments 
Les anticorps thérapeutiques sont généralement immunoglobulines de type G (IgG).
Exemples d’anticorps monoclonaux disponibles sur le marché : 
– adalimumab (Humira®, indiqué notamment contre la polyarthrite rhumatoïde, en 2019 considéré comme l’un des médicaments qui génèrent le plus de chiffre d’affaires au niveau mondial)
– belimumab (Benlysta®, indiqué notamment contre le lupus)
– sarilumab (KEVZARA® indiqué notamment contre la polyarthrite rhumatoïde)
– rituximabe (MabThera®, indiqué notamment lors de leucémie ou lymphome)
– ipilimumab (Yervoy®, checkpoint inhibitors, indiqué contre des cas de cancers particuliers comme le mélanome)
– nivolumab (Opdivo®, checkpoint inhibitors, indiqué contre des cas de cancers particuliers)
– pembrolizumab (Keytruda®, checkpoint inhibitors, indiqué contre des cas de cancers particuliers)
– atezolizumab (Tecentriq®, checkpoint inhibitors, indiqué contre des cas de cancers particuliers)
– erenumab (Aimovig™, indiqué notamment contre la migraine)
– tocilizumab (Actemra®, indiqué notamment contre la polyarthrite rhumatoïde – anticorps parfois utilisé contre le Covid-19, pour lutter contre la tempête de cytokine)

Origines des noms des molécules. Comme on peut le constater, chaque molécule qui est un anticorps monoclonal se termine par – mab. Mab signifie en anglais monoclonal antibody (anticorps monoclonal).

Effets
Les effets varient d’un anticorps à l’autre.
Par exemple dans le cancer, l’anticorps monoclonal rituximabe se lie à des récepteurs sur la surface de cellules cancéreuses. Cette fixation attire ensuite des natural killers (tueuses naturelles) du propre système immunitaire. Il s’en suit une destruction des cellules cancéreuses par exemple par explosion cellulaire. Les cellules saines ne sont pas touchées, c’est pourquoi on parle de traitement très spécifique.

Indications des anticorps monoclonaux
Liste non exhaustive 
Cancer (tumeurs solides, lymphomes, leucémie)
Polyarthrite rhumatoïde et d’autres maladies rhumatologiques
Psoriasis
– Maladies inflammatoires intestinales
Ostéoporose
Sclérose en plaques
– Dégénérescence maculaire
Asthme
– Urticaire
Hypercholestérolémie
– Maladies infectieuses virales comme la Covid-19 (traitement expérimental en octobre 2020)
Dermatite atopique
Migraine

Sous quelle forme ?
Les médicaments contenant des anticorps monoclonaux sont administrés sous forme injectable comme par exemple en intraveineuse (en piqûres).

Biologiques (et pas générique)
Lorsqu’un anticorps monoclonal perd son brevet, les copies ne sont pas appelées des génériques ou médicaments génériques mais des biologiques ou médicaments biologiques.

Lire aussi : immunothérapie

Sources & Références :
Pharmawiki.ch, Revista Saúde, Journal of Leukocyte Biology, Prevention, Folha de S.Paulo, The New York Times, The Wall Street Journal, Le Figaro, Veja, CNN (TV).

Dernière mise à jour : 
03.10.2020

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 03.10.2020