Publicité

Bétaméthasone

La bétaméthasone est une hormone glucocorticoïde de synthèse. Les glucocorticoïdes comme la bétaméthasone ont surtout un effet anti-inflammatoire et immunosuppresseur. Cette molécule est surtout utilisée au niveau local comme en crème ou en injection (ex. infiltration).

Publicité

Noms de la molécule :
Bétaméthasone, Betamethasonum PhEuro.
Remarques : il existe plusieurs sels de la bétaméthasone (ex. betamethasoni acetas, betamethasoni dipropionas)

Molécule (formule chimique) : C22H29FO5

Temps de demi-vie :
6 h

Application locale (vs. sytématique) :
Lors d’application locale au niveau de la peau de la bétaméthasone, seulement entre 2% et 40% est disponible au niveau systémique1.

Effets :
Les effets sont surtout de type anti-inflammatoire et immunosuppresseur.
Les glucocorticoïdes se lient à des récepteurs spécifiques dans les cellules et activent ou inhibent certains gènes. Il s’en suit une modification de la synthèse des protéines. Ces effets mènent également à des variations dans la synthèse de glucides et lipides. Ces changements peuvent être à l’origine de différents effets secondaires (lire ci-dessous) parfois sérieux surtout lors d’un traitement à moyen ou long terme.

Indications :
Les indications de la bétaméthasone sont notamment spécifiques à certaines maladies ou affections dermatologiques :
Eczéma (de différents types et de localisation)
Psoriasis (psoriasis vulgaris, évitez d’appliquer sur le visage et les parties génitales)
Goutte (notamment sous forme injectable)
Coup de soleil
– Réactions allergiques
– Différentes maladies rhumatismales : ex. polyarthrite rhumatoïde, arthrite ou arthrose (en injection dans le genou notamment)
– Lésions de la peau comme la sclérodermie (sous forme d’infiltration locale)
Syndrome du canal carpien
– Prévention du syndrome de détresse respiratoire des nouveau-nés (en usage interne)

Effets secondaires
Les effets secondaires varient en fonction du dosage et de la durée du traitement.

Effets secondaires liés à une utilisation cutanée (ex. crème) :
Irritations locales, atrophie, réactions allergiques. En cas d’application prolongée dans la région des yeux des problèmes oculaires (ex. glaucome, cataracte) peuvent apparaître.
Pour la liste complète des effets secondaires cutanés veuillez lire la notice d’emballage.

Effets secondaires liés à une utilisation intra-articulaire ou intra-laisionaire:
Synovite (post-injection), arthrite infectieuse, troubles au niveau de la capsule articulaire, atrophie de la peau, nécrose grasse sous-cutané. Pour la liste complète des effets secondaires veuillez lire la notice d’emballage.

Effets secondaires liés à une utilisation systémique (usage interne) :
Une thérapie de courte durée (jusqu’à 10 jours) est en général bien tolérée.
Lors d’une prise particulièrement élevée de la bétaméthasone à long terme un syndrome de Cushing peut apparaître. Ce syndrome se caractérise notamment par une prise de poids, un changement de la forme du visage, hypertension, œdème, diabète, dépression et ostéoporose.
Les glucocorticoïdes comme la bétaméthasone peuvent mener à d’autres effets secondaires comme le glaucome, cataracte, nécrose osseuse aseptisé, ralentissement de la cicatrisation, affaiblissement des défenses immunitaires (il s’en suit une augmentation du risque de souffrir de maladies infectieuses), pancréatite, Pseudotumor cerebri, changements dans la formule sanguine. Pour la liste complète des effets secondaires veuillez lire la notice d’emballage.

Contre-indications
Les contre-indications des glucocorticoïdes comme la bétaméthasone en usage interne sont nombreuses, voici une sélection :
– Hypersensibilité
– Ulcères gastro-intestinaux
Ostéoporose sévère
– Diabète
Hypertension sévère
– Infections virales, infections systémiques
– Vaccination avec des vaccins vivants
– Maladies psychiatriques dans l’histoire du patient
– Infections fongiques systémiques
Attention aussi en cas d’insuffisance rénale ou hépatique.
Pour la liste complète, veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.

Les contre-indications de la bétaméthasone en usage interne (cutané) sont notamment :
– Ulcères de la peau
– Maladies infectieuses de la peau

Les contre-indications de la bétaméthasone en usage intra-articulaire sont notamment :
– Infections dans ou autour de l’articulation
– Bactériémie
– Fractures
– Prothèses articulaires

Interactions
Les glucocorticoïdes oraux comme comme la bétaméthasone présentent un potentiel d’interactions. On estime que certains antidiabétiques, hypotenseurs ou médicaments avec un rôle dans la coagulation peuvent mener à des interactions avec les glucocorticoïdes.
Demandez conseil à votre pharmacien ou médecin pour connaître les interactions, notamment en usage local.

Formes galéniques de la bétaméthasone :
La bétaméthasone est disponible (en Suisse notamment) sous forme de comprimés, de médicaments injectables, d’application pour le cuir chevelu, de crème, de lotion, de pommade, de gel, de solution, de patch et de pommade pour les yeux2.

Remarques :
– La bétaméthasone a été autorisée par la FDA américaine en 1965. La bétaméthasone tout comme d’autres glucocorticoïdes comme le dexaméthasone, n’a plus de brevet et peut donc être vendu dans le monde entier comme médicament générique, souvent à des prix bas.

– Il existe plusieurs molécules ou sels à base de bétaméthasone, toutes sont considérées comme des corticoïdes de haute efficacité (en allemand : hochwirksam). Cela signifie qu’il faut les utiliser de façon ciblée et avec une certaine retenue (attention à une thérapie à long terme).

L’absorption au niveau de la peau du bétaméthasone est supérieure chez les enfants que chez les adultes, la prudence est donc de mise.

Alternatives (autres corticoïdes)
Les alternatives à la bétaméthasone en usage local (ex. crème) sont notamment d’autres corticoïdes comme la fluocinonide, l’halcinoïde, la mométasone ou le prednicarbate3.
En injection locale, le dexaméthasone est une alternative à la bétaméthasone.
En usage systémique (ex. en comprimé), le est une alternative crédible à la bétaméthasone.

Sources & Références : 
Sources : 
Pharmawiki.ch, “100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020), Folha de S.Paulo (édition du 20 juin 2020).

Crédits photos :
Fotolia.com/Adobe Stock

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien suisse)

Dernière mise à jour : 
27.06.2020

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. “100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020)
  2. Site suisse Pharmawiki.ch, consulté le 27.06.2020, le site se basait notamment sur le Compendium suisse des médicaments
  3. “100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020)
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 27.06.2020

Publicité