Publicité

7 plantes médicinales pour renforcer l’immunité

Le système immunitaire joue un rôle important pour défendre l’organisme contre les maladies et en particulier les maladies infectieuses. Il intervient dans l’ensemble du corps et chasse les bactéries, les virus, les champignons et autres germes. La défense immunitaire de l’organisme doit ainsi agir rapidement afin de prévenir l’entrée des corps étrangers ou les éliminer. Voici 7 plantes médicinales qui permettent de renforcer l’immunité.
Remarque Covid-19 (nouveau coronavirus) : comme les études scientifiques sérieuses mettent des années avant d’être publiées, il est logique qu’il n’existe pour le moment aucune étude crédible impliquant l’une des plantes médicinales ci-dessous et l’impact sur le Covid-19, cela ne veut pas dire que ces plantes médicinales ne peuvent pas avoir un effet positif. Utilisez les plantes en complément et demandez toujours conseil à un médecin en cas de doute ou question.

1. L’astragale
L’astragale (Astragalus membranaceus) est une plante médicinale très utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise. Elle fortifie les défenses naturelles de l’organisme en intensifiant la formation des anticorps. En cas de fatigue, elle a un effet stimulant et tonifiant. Si certaines plantes aident à atténuer les symptômes du refroidissement, l’astragale se distingue par son action préventive et immunostimulante contre les maladies infectieuses comme le rhume ou la grippe. Il faut noter qu’elle n’est pas conseillée en cas de fièvre ou chez une personne déjà malade, car risque de rendre le virus plus résistant et plus fort.

2. L’échinacée
L’échinacée (Echinacea purpurea) fait partie des plantes les plus indiquées pour amplifier le système immunitaire. Elle est originaire d’Amérique du nord et servait depuis longtemps aux Amérindiens à soigner les plaies ou à traiter certaines infections, notamment celles des voies respiratoires. Elle contribue à atténuer les symptômes du rhume et des refroidissements, mais les avis restent encore mitigés quant à sa faculté à prévenir ces maladies.

3. L’aronie
L’aronie (Aronia melanocarpa), avec ses petites baies noires à consommer fraîches, séchées ou encore sous forme de jus, de sirop ou de confitures, est une plante riche en antioxydants et en flavonoïdes. Sa teneur importante en vitamine C et en polyphénols lui permet de stimuler la fonction immunitaire et d’augmenter les défenses de l’organisme.

aronia

4. L’acerola
L’acérola (Malpigbia punicifolia) est connue pour sa concentration importante en vitamine C. Véritable source de vitalité, cette plante aide efficacement à lutter contre les infections comme la grippe, les refroidissements, l’angine ou le rhume. Si elle renforce l’immunité, elle est cependant proscrite en cas de goutte puisqu’elle pourrait favoriser la hausse du taux d’acide urique.

Ginseng5. Le ginseng
Plante médicinale reconnue par l’OMS pour ses effets bénéfiques sur la santé, le ginseng (Panax ginseng) fortifie les défenses immunitaires et permet de lutter contre l’asthénie, un état d’épuisement physique et mental. L’usage de ce remède naturel réduit le risque de développer une infection respiratoire et contribue à atténuer les symptômes du rhume. Qualifiée de plante adaptogène, le ginseng assure une fonction régulatrice et accroît la vitalité ainsi que la résistance de l’organisme face aux agressions extérieures.
Selon une étude sud-coréenne citée par l’agence de presse Keystone-ATS en décembre 2019 mais publiée en 2014 dans le journal Food and Function (DOI : 10.1039/c3fo60481k), le ginseng rouge (le ginseng est dit « rouge » lorsque la racine a été traitée à la vapeur avant d’être séchée) pourrait même avoir un effet positif contre la gueule de bois. Des chercheurs ont administré à un groupe d’hommes de 25 ans d’abord une centaine de millilitres de whisky, puis une solution d’eau avec du ginseng rouge. Un groupe témoin a reçu un placebo inefficace après le whisky. Dans le groupe ginseng, le taux d’alcool dans le sang a diminué beaucoup plus rapidement – et avec lui le risque d’une mauvaise gueule de bois.

6. Le sureau
Antiviral naturel, le sureau (Sambucus nigra) en fleurs fait partie des plantes médicinales reconnues par l’OMS pour traiter le rhume. Elle peut être consommée sous forme de bonbon pour soigner les maux de gorge. Grâce à sa teneur en antioxydants et en acides phénoliques, le sureau est efficace pour renforcer le système immunitaire. Pris au début d’un rhume, il aide à stimuler la transpiration. De même, il diminue l’écoulement en séchant la muqueuse nasale.

Sureau (Sureau noir)

7. Le guaco

Le guaco (Mikania glomerata Spreng.) est une plante médicinale originaire d’Amérique du Sud et utilisée notamment au Brésil, dans ce pays le guaco est l’une des rares plantes médicinales reconnues par les autorités de santé (Ministère de la Santé) comme efficace pour soigner la toux et la bronchite. La plante présente un effet vasoconstricteur au niveau des bronches, indiquée par conséquent pour soigner la toux et la bronchite. Le guaco est surtout consommé sous forme de tisane ou en sirop. Cette plante agirait aussi au niveau du système immunitaire.
Il n’existe selon nos recherches aucune étude sur un effet positif ou négatif contre le Covid-19 (nouveau Coronavirus). Il est toutefois probable que le guaco puisse aider à améliorer la toux associée au Covid-19.

Article mis à jour le 22 mars 2020. Par la rédaction de Creapharma.ch. Supervision scientifique par Xavier Gruffat (pharmacien). Sources : ATS-Keystone.
Références : 
Food and Function (DOI : 10.1039/c3fo60481k)
Crédits photos : Fotolia.com, Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl).

Lire aussi : 5 plantes médicinales anti-inflammatoires

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 22.03.2020