Accueil » Plantes médicinales » Aloe vera

Aloe vera





Publicité

Résumé

Plante médicinale anti-inflammatoire et désinfectante utilisée lors de plaies ou de brûlures, se présente souvent sous forme de gel ou de pommade.

Aloe vera
Noms

Noms français : aloe vera, aloès, aloé des barbades, vahona (nom malgache), aloès du Cap
Nom scientifique : Aloe vera (L.) Burm.f., Aloe barbadensis Mill.
Nom anglais : aloe, Barbados aloe
Nom allemand : Aloe
Nom italien : aloe
Nom espagnol : aloé
Nom portugais : aloebabosa (nom donné au Brésil)
Nom arabe : الألوة فيرا

Famille

Liliaceae (Liliacées)

Constituants

– Mucilages
– Polysaccharides
– Anthraquinones
– Aloine
– Acides aminés
Vitamines (E, C)
Saponines

Parties utilisées

– Feuilles (gel dans les feuilles, appelé aussi suc des feuilles)

Effets

Usage interne (sirop, liquide)
– Laxatif (stimulant du gros intestin), emménagogue.

Usage externe (pommade, gel)
– Anti-inflammatoire, hydratant, antiseptique, antifongique, désinfectant, cicatrisant, adoucissant, anti-âge.

Indications

En usage interne :
– Constipation occasionnelle (utilisation à court terme), vomissement, diabète type 2 (lire aussi sous Remarques ci-dessous), syndrome du côlon irritable, asthme.

En usage externe :
– Brûlures de la peau (du premier degré, parfois du 2ème), petites plaies et blessures, coups de soleil, allergie au soleil, inflammations, coupures, aphtes, peau sèche, démangeaisons et irritations de la peau, zona, soin des cheveux, psoriasis, cancer de la peau (post-opération, en complément), herpès génital, gelure (lire davantage sur notre dossier complet dans la partie Plantes médicinales), ampoules, eczéma (y compris dermatite atopique), cors et durillons, herpès génital (effet possible), comme anti-âge.

Effets secondaires

Risque possible mais rare de développer une allergie (comme toutes les plantes). En usage interne (ex. en jus), risque de colite, de diarrhées, de douleurs abdominales et d’hypokaliémie. Attention à un effet photosensibilisant après une exposition au soleil.
Veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.

Contre-indications

En usage interne : grossesse, enfants, femmes qui allaitent, insuffisance rénale, maladie du foie, personnes souffrant d’urémie. Veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.

Interactions

Aucune connue (à notre avis).

Sous quelle forme ?

– Gel d’aloé – Gel d’aloé composé contre l’acné

– Pommade

– Crème solaire

– Lotion corporelle (ex. en Suisse dans Phytomed Aloe Vera Lotion Corporelle, lotion indiquée notamment lors de peau sensible et sèche)

– Solution

– Bain de bouche (contre les aphtes)

Teinture (y compris en teinture-mère)

Où pousse l’aloé ?

L’aloé pousse dans des pays chauds en extérieur mais peut également pousser à l’intérieur en pot dans le monde entier. Idéal pour avoir son remède naturel maison à portée de main en cas de petites brûlures.
L’aloé est probablement originaire d’Afrique.
L’aloé pousse dans un sol bien drainé et exposé au soleil.
L’aloé peut atteindre environ 60 cm de hauteur, dans certains cas même 5 m de haut.
Elle est cultivée dans de nombreux pays, comme sur les Îles Canaries (Espagne).

Quand récolter l’aloé ?

Vous pouvez couper la feuille d’aloé toute l’année pour en extraire un gel. L’aloé est une plante vivace. Cette plante se cultive facilement en appartement, ce qui permet de s’en servir pour soigner des maux du quotidien (brûlures, blessures). C’est l’une des plantes d’intérieure les plus populaires dans le monde.

Remarques

– Il s’agit d’une plante très utilisée en cosmétique notamment comme hydratant et comme après-soleil.

Efficacité lors de troubles dermatologiques
Dans un hors-série datant de juillet 2020 du magazine français Science & Vie paru sur les plantes médicinales, qui a étudié l’efficacité de 77 plantes médicinales, l’aloé vera était considéré comme une plante à l’efficacité probable lors troubles dermatologiques (ex. brûlures, une étude de 2007 – DOI : 10.1016/j.burns.2006.10.384 – a montré une diminution de la durée de cicatrisation de presque 9 jours) et comme anti-âge. Pour arriver à cette conclusion, le magazine français s’est basé sur plusieurs études publiées notamment entre 2007 (celle mentionnée ci-dessus) et 2012.

– Le gel d’aloé vera contient environ 99% d’eau. Le reste est à base des acides-aminés, des vitamines (A, C et E) et d’autres nutriments. L’aloé présenté une fonction clairement hydratante.

– Dans le commerce on trouve des gel à base de cette plante, mais il faut savoir que le gel d’aloé vera est encore plus efficace s’il est utilisé frais comme dans ce remède.

– Il est intéressant de remarquer que plus de 90% de l’aloé vendu dans le monde pour usage interne (jus et gel buvable) ne contient pas la partie laxative de la plante (latex retiré). [Source, un Internaute canadien nommé Claude qui nous a envoyé cette remarque en novembre 2008]

– Une légende raconte que la Reine Cléopâtre utilisait de l’aloé vera, ce qui lui donnait toute sa beauté. Ce qui est sûr c’est que les Anciens Égyptiens utilisaient déjà l’aloé vera.

– On estime qu’il existe plus de 200 espèces d’aloès dans le monde.

– Au Brésil, l’aloé est une plante médicinale remboursée par le système de santé national, appelé Système de Santé Universel (ou SUS en portugais). Lire davantage à ce sujet

Indication contre le diabète
Selon une étude de juin 2016, l’aloé vera en prise orale serait efficace contre le diabète, en tout cas en partie, en abaissant le taux de glycémie. Pour arriver à ces conclusions les chercheurs ont effectué une méta-analyse, une étude d’études. Ils ont observé une diminution de la glycémie à jeun et  de l’hémoglobine glyquée (HbA1c), deux marqueurs du diabète, chez des personnes prenant de l’aloé vera sous forme orale. Cette méta-analyse a porté sur 283 participants. Dans le détail la prise d’aloé vera a mené en moyenne à une diminution de la glycémie à jeun de 46.6 mg/dL (0,466 g/L) et du HbA1c de 1%. Cette étude a été réalisée notamment par le département de pharmacie de l’University of the Pacific en Californie aux Etats-Unis et publiée le 17 juin 2016 dans la revue spécialisée The Journal of Alternative and Complementary Medicine.

Lire aussi : préparation d’un gel d’aloé – teinture d’aloé

Sources & Références : 
The Journal of Alternative and Complementary Medicine, Science & Vie, Littérature sur les plantes médicinales, Prevention (magazine américain sur la santé).

Ecriture du dossier : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Dernière mise à jour du dossier : 
06.10.2020

Crédits photos :
Adobe Stock/Fotolia.com, Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch)

Coup de soleil aloe vera

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 06.10.2020