Publicité

Panaris

Résumé sur le panaris

Panaris RésuméLe panaris est une infection aiguë touchant en général un doigt de la main et parfois aussi un doigt de pieds.
La cause des panaris est la plupart du temps bactérienne (staphylocoque doré surtout). Certains facteurs comme une plaie ou une écharde favorisent son développement.
Le panaris peut s’avérer très douloureux et nécessite souvent l’intervention d’un médecin, en général pour enlever le pus. Certaines sources médicales classifient le panaris en 3 stades (1er, 2ème et 3ème) et d’autres les classent en deux types, le panaris superficiel et le panaris profond.
Dans certains cas, en particulier dans les phases avancées, le panaris peut mener à des complications et présenter un risque de sepsis (septicémie).

Publicité

Le traitement va dépendre du stade du panaris, il peut aller d’une simple désinfection par voie locale à un traitement plus généralisé (par prise d’antibiotiques) jusqu’à une petite opération chirurgicale pour éliminer le pus.
Les principaux conseils de prévention consistent à éviter de se ronger les ongles et à bien désinfecter les instruments de manucure.

Résumé sous forme d’infographie : 

Définition

Un panaris est une inflammation aiguë provoquée en général par une bactérie de type staphylocoque (doré surtout) ou streptocoque au niveau du pourtour d’un ongle d’un doigt de la main ou plus rarement d’un orteil. Le panaris peut toucher toutes les parties molles du doigt, peu importe l’étendue ou la profondeur. Le panaris est un abcès de la pulpe du doigt. Souvent un seul doigt ou orteil est touché. 

Les panaris surviennent en général lorsque la peau est détrempée (forte humidité) ou lorsqu’on se ronge trop les ongles. Le panaris est une forme d’abcès. Du pus se forme en général sous l’ongle. Lire davantage sous Causes ci-dessous

Autres noms :
Le panaris (en latin : panaricium) porte aussi le nom dans le langage courant de mal blanc. En langage médical on parle aussi de panaris péri-unguéal, pour bien montrer sa localisation (panaris du pourtour de l’ongle). 

Causes

Le panaris est en général provoqué par l’infection au niveau des doigts ou des orteils par une bactérie de type staphylocoque (le plus souvent le staphylocoque doré ou S. aureus) ou streptocoque. Certaines conditions, comme un environnement humide, peuvent favoriser le développement de cette bactérie.

Entrée bactérienne, contamination : 
Les moyens d’entrée dans le doigt et notamment dans le pourtour de l’ongle des bactéries peuvent être favorisés par une petite blessure (y compris un ongle coupé trop court), une piqûre, une écharde, une morsure ou une blessure (plaie). Une manipulation de la peau autour d’un ongle ou la pose d’un ongle artificiel peuvent favoriser aussi une entrée bactérienne au niveau du pourtour de l’ongle. 
Un ongle incarné, souvent provoqué par un ongle coupé trop court, est une autre cause de panaris. Dans un ongle incarné, comme son nom l’indique l’ongle pousse et rentre dans la chair qui l’entoure. 

Symptômes

On peut classer les panaris en différents stades, de 1 à 3 :

Panaris symptomes

1er stade :
Il s’agit de l’inflammation avec 3 signes classiques: rougeur, chaleur et œdème.
Dans cette phase le patient ne souffre pas de fièvre. Il y a surtout une douleur au toucher, c’est une douleur qui ne perturbe pas le sommeil car elle n’est pas continue.
Ce stade est réversible mais peut aussi évoluer vers le stade 2.

2ème stade :

panaris symptome stade 2

(photo: wikipedia.org, photo panaris)

Dans ce stade plus grave, on parle aussi de “stade de collection”, les symptômes sont les mêmes qu’au stade 1, c’est-à-dire des signes de l’inflammation, mais avec des symptômes bien plus prononcés. On ressent de fortes douleurs et de façon pulsatile (selon le rythme du pouls), on a l’impression que cela “tape dans le doigt”, il s’agit de véritables douleurs lancinantes. La douleur est également nocturne, ce qui peut mener à des troubles du sommeil.
D’autres symptômes peuvent apparaître comme des ganglions enflés ainsi qu’une fièvre.

Dans ce stade on peut voir aussi le pus s’accumuler autour de l’ongle du doigt. Il sera important de soigner le panaris en général par une petite opération chirurgicale, afin d’enlever le pus. Cela permettra d’éviter des complications et un passage au 3ème stade, avec des risques bien plus importants pour la santé.

3ème stade (panaris profond) – complication du panaris :
Dans ce stade grave, l’inflammation se développe dans d’autres régions du corps, en général proche de la zone touchée par le panaris et davantage en profondeur mais aussi dans d’autres régions. On peut observer par exemple que la bactérie se répand au niveau des articulations avec un risque d’arthrite, au niveau des tendons, au niveau osseux (risque d’ostéite), etc. La main peut aussi être entièrement touchée (phlegmon) avec une atteinte notamment de la gaine du tendon fléchisseur.
Dans des cas graves, les germes (bactéries) peuvent atteindre la circulation sanguine, on parle alors de sepsis (septicémie), des poussées de fièvre peuvent être un signe de cette infection généralisée.

Dans les stades 2 et 3, il faudra toujours consulter un médecin.

Certaines sources médicales distinguent le panaris en 2 phases, le panaris superficiel et profond.
En cas de panaris superficiel, il s’agit comme son nom l’indique plutôt du pourtour de l’ongle qui est touché. Cela représente plutôt le stade 1 et 2 décrit ci-dessus.
En cas de panaris profond, qui caractérise plutôt le stade 3 mentionné ci-dessus, les zones touchées sont surtout osseuses, les articulations ou encore les tendons.

Apparition des symptômes : 
Le panaris du pourtour de l’ongle apparaît quelques jours (2 à 5 jours) après l’événement traumatisant ou contaminant (ex. blessure, piqûre, ongle incarné, manipulation peau autour de l’ongle)1.

Traitements

Le traitement va varier en fonction du stade du panaris, classé de 1 à 3 (lire ci-dessus sous Symptômes pour davantage d’information).

Traitement du stade 1 :
Dans ce stade peu avancé, on effectuera plutôt un traitement par voie locale, sous forme d’antiseptiques. Le but étant d’éviter de passer au stade 2.
Le lavage régulier du doigt à l’eau et au savon est très important. 

Dakin ou eau chaude
Dès les premiers signes de la maladie, il est recommandé de tremper son doigt ou orteil dans un bain : 
– Le patient peut par exemple tremper son doit dans un bain de Dakin (en bain de doigt). Ce bain est préparé en pharmacie. Dans le Dakin on trouve un dérivé chloré (hypochlorate) qui agit comme un désinfectant très efficace.
La thérapie proposée par le médecin pourrait typiquement être de 3 à 5 bains de 10 minutes par jour (pendant lequel on fait tremper le doigt).
– Il existe aussi des bains désinfectants, idéals lors de panaris dans les orteils (en Suisse Hibiscrub®, Lubex®, Der-Med®). Il s’agira de laisser tremper son orteil  pendant une dizaine de minutes. 
– Certaines sources comme la revue française Prescrire2, connue pour son indépendance envers l’industrie pharmaceutique, conseille de tremper le doigt dans un bain d’eau chaude pendant 10 à 15 minutes 3 à 4 fois par jour. Pour cette revue n’y a pas d’avantage démontré à remplacer l’eau par d’autres liquides tels que du sérum physiologique ou un antiseptique, ni à appliquer localement un antibiotique antistaphylococcique (ex. acide fusidique). 

Crèmes ou pommades : 
Entre les bains, vous pouvez aussi utiliser une pommade ou un onguent à base de sulfobituminate d’ammonium, par exemple en Suisse dans Ichtholan® 10% (également avec des concentrations de 20 et 50%). Appliquer cette pommade sur le panaris et l’entourer d’un pansement, à renouveler chaque jour.

Traitement du stade 2 :
En plus de continuer le traitement par voie locale mentionné dans le stade 1. Dans le 2ème stade des panaris, il est possible d’utiliser dans anti-inflammatoires contre la douleur et la fièvre. Il faudra toutefois se rendre chez le médecin pour effectuer une petite opération chirurgicale afin d’enlever le pus.
Le médecin prescrira parfois des antibiotiques par voie orale, surtout chez des patients à risque accru de complications infectieuses (chez les personnes souffrant de diabète ou d’immunodépression). La cloxacilline (en France dans Orbenine® ou autres marques), une pénicilline, est l’antibiotique de premier choix3, à prendre en général pendant 7 jours. L’antibiotique  floxacilline, une pénicilline résistante à la pénicillinase, est également un traitement de premier choix lors de risques de complications infectieuses. L’association et acide clavulanique est utilisé en 2ème choix. En cas d’allergie aux pénicillines le médecin peut prescrire des macrolides comme l’azithromycine ou la spiramycine.

Après le traitement (opération ou antibiotique) le panaris disparaît en général en quelques jours.

Traitement du stade 3 :
Dans ce stade avancé et potentiellement grave, le médecin vous proposera le traitement approprié, cela peut être une opération chirurgicale (incision de l’abcès) et la prise d’antibiotiques par voie générale. Le but de la chirurgie est d’évacuer le pus ainsi que les tissus nécrosés.

Antidouleurs :
Contre la douleur provoquée par un panaris, le paracétamol peut être suffisant. A cause d’une aggravation possible de l’infection, il faut éviter les anti-inflammatoire (stéroïdiens ou non) comme l’ibuprofène

Bons conseils & Prévention

– Soulevez régulièrement la peau qui borde l’ongle du doigt, car souvent le doigt rentre dans la peau. C’est ce qui peut provoquer une infection et aboutir parfois à un panaris.

– Ne coupez pas vos ongles trop courts. 

– Evitez de vous ronger trop les peaux du pourtour des ongles et les ongles eux-mêmes, car c’est souvent par ces endroits que l’infection véhiculée par des microbes (bactéries) de la salive s’introduit. Comme on l’a vu sous Causes ci-dessus, l’ongle incarné peut mener à un panaris. 

– Recouvrez bien la plaie provoquée par le panaris pour éviter une surinfection et des complications. Un doigtier imperméable, notamment avant de manipuler des aliments, peut être recommandé.

– Désinfectez tous les instruments de manucure (avec de l’alcool à 70° par exemple).

Bons conseils Prévention des panaris

– Si vous souffrez de panaris, évitez de cuisiner, pour limiter la transmission des germes à d’autres personnes (vos convives).

– Portez des gants dans la pratique de certaines activités pouvant affecter la peau (piqûres, blessures) comme le jardinage.

– Comme pour toutes les blessures il est conseillé de surveiller l’état de la vaccination contre le tétanos.

– Lors de panaris au niveau des pieds, des séances de pédicure peuvent s’avérer utile. 

– Lors de panaris au niveau des pieds, utilisez si possible des chaussures ouvertes (ex. sandales). 

Sources & Références :
The Journal of Hand Surgery (DOI : 10.1016/j.jhsa.2011.11.021), Livre ALLÔ DOCTEUR mon enfant est malade ! – 2e édition, édition Médecine & Hygiène, Suisse, Prescrire.org, Pharmavista.ch.

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Xavier Gruffat (Pharmacien et Rédacteur en chef de Creapharma), Seheno Harinjato (Rédactrice chez Creapharma.ch, responsable infographie).

Crédits photos :
Creapharma.ch, Fotolia.com/Adobe Stock

Crédit infographie : 
Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch) 

Dernière mise à jour du dossier : 
08.04.2021

Comment traduit-on le panaris dans d’autres langues ?
  • Anglais : Whitlow (Paronychia)
  • Allemand : Umlauf (Nagelbettentzündung, Panaritium)
  • Italien : giradito

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. Premiers Choix Prescrire, Panaris bactérien péri-unguéal d’un doigt, 09/2020
  2. Pharmavista.ch, article du 24 mars 2021, accédé par Creapharma.ch le 26 mars 2021, l’article se base notamment sur ce dossier : “Premiers Choix Prescrire, Panaris bactérien péri-unguéal d’un doigt, 09/2020”
  3. Site internet de la revue française Prescrire, une revue reconnue pour son objectivité, site accédé le 17 mars 2021

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 08.04.2021

Publicité