Syndrome de fatigue chronique

Définition

fatigue définitionLe syndrome de fatigue chronique (SFC) est aussi connu sous le nom d’encéphalomyélite myalgique (EM), un terme préféré par la plupart des patients comme l’a affirmé la Prof. Maureen R. Hanson de la Cornell University aux Etats-Unis dans une interview accordée à Creapharma en 2016, car ce terme montre les symptômes de douleur et d’une fonction cérébrale anormale vécue par la plupart des victimes de la maladie. On parle de syndrome de fatigue chronique lorsque la fatigue dure plus de 6 mois.
Selon une étude parue en février 2015 dans la revue Sciences Advances, le syndrome de la fatigue chronique est une maladie biologique et non psychologique. Il est possible d’identifier cette maladie grâce à des marqueurs (notamment les cytokines) dans le sang.
Les chercheurs ont testé les niveaux de 51 marqueurs du système immunitaire dans le plasma de 298 malades et de 348 personnes en bonne santé. Ils ont découvert que le sang des patients atteints de la maladie depuis trois ans ou moins comportait des niveaux plus élevés de molécules nommées cytokines. En revanche, le sang des patients ayant contracté la maladie depuis plus de trois ans ne présentait pas ce niveau de cytokines. “Le lien semble inhabituellement fort avec une cytokine appelée ‘interferon gamma’, liée à une fatigue qui suit beaucoup d’infections virales”, selon l’étude.

Selon la Columbia University, jusqu’à 90% des personnes atteintes du SFC souffrent aussi du syndrome de l’intestin irritable.

Inscrivez-vous à notre newsletter spéciale sur la fatigue et le SFC

Epidémiologie

Aux Etats-Unis, de 1 à 4 millions de personnes souffrent du SFC/EM, soit un peu plus de 1% de la population si on retient le chiffre de 4 millions. Une étude publiée en 2015 par le National Academy of Medicine estime que de 836’000 à 2,5 millions d’Américains souffrent du SFC/EM.

Les femmes américaines sont 2 à 4 fois plus touchées que les hommes, on ignore pourquoi il y’a une telle différence entre hommes et femmes. Certaines sources comme le magazine américain Prevention estime qu’il y a 2 femmes pour 1 homme touché par le SFC/EM.

Aux Etats-Unis, on estime que 90% des personnes souffrant du SFC/EM ne sont pas diagnostiquées.

Apparition de la maladie par classe d’âge
La maladie apparaît surtout pendant 2 tranches d’âges : chez les adolescents âgés de 15 à 20 ans et chez les adultes âgées de 30 à 35 ans.

Durée de la maladie
La maladie perdure la plupart du temps pendant des décennies.
Le Prof. Jose Montoya de l’Université de Stanford (Californie), grand spécialiste du SFC, relevait dans un communiqué de  presse de son université en juillet 2017 que certains patients peuvent être guéris (rémission) pendant les premières années, mais rarement si la maladie persiste pendant plus de 5 ans.

Causes

Les causes ne sont pas clairement connues et les traitements ne sont pas spécifiques.

– Le microbiome (flore intestinale) pourrait être une cause en tout cas partielle du SFC. Selon une étude réalisée par la Columbia University, le SFC pourrait être associé à un déséquilibre du microbiome.  Les scientifiques américains ont remarqué que des niveaux de certaines bactéries intestinales – Faecalibacterium, Roseburia, Dorea, Coprococcus, Clostridium, Ruminococcus et Coprobacillus – étaient fortement associées au SFC. Cette étude a été publiée online dans la revue scientifique Microbiome le 26 avril 2017
Lire davantage sous Symptômes ci-dessous

– Certains spécialistes estiment que le syndrome de fatigue chronique pourrait provenir de virus, du stress, de problèmes du système immunitaire ou encore de troubles hormonaux. Certains pensent que ce syndrome proviendrait de différents facteurs.

– Le syndrome de Cushing peut provoquer un syndrome de fatigue chronique. Le syndrome de Cushing est une affection peu fréquente caractérisée par une production excessive de l’hormone cortisol. Cette surproduction provient d’une tumeur bénigne localisée sur la glande surrénale.

– Le syndrome de Sjögren, une maladie auto-immune touchant en grande partie les femmes. Un sondage réalisé aux Etats-Unis en 2016 par la Sjögren’s Syndrome Foundation et Harris Interactive, qui a pris en compte presque 3’000 patients comptant 96% de femmes, a montré que 80% des patients atteints du syndrome de Sjögren souffraient aussi de fatigue chronique presque chaque semaine ou plus fréquemment. Environ la moitié des patients atteints du syndrome de Sjögren avec une sécheresse oculaire sévère (présente chez 53% des patients atteints du syndrome de Sjögren dans le sondage mentionné ci-dessus) souffraient de fatigue chronique sévère.

Au niveau cellulaire
Une étude publiée en 2017 a montré que des changements dans la chimie du cerveau – observés sur les niveaux de micro-ARN (ou miARN) – étaient observés 24 h après avoir pédalé sur un vélo d’appartement pendant 25 minutes chez des patients souffrant du SFC. Les micro-ARN (en anglais miRNAs) ont notamment comme fonction d’allumer ou d’éteindre la production de protéines dans les cellules. Cette étude réalisée notamment par le Georgetown University Medical Center a été publiée le 10 novembre 2017 dans le journal scientifique Scientific Reports (DOI : 10.1038/s41598-017-15383-9). Les micro-ARN pourraient agir comme une signature de la maladie.

Facteurs de risque

Certains facteurs de risque sont :

  • l’âge, on sait que les personnes dans la quarantaine ou la cinquantaine sont plus touchées par ce syndrome
  • le sexe, la maladie est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes
  • le stress, souffrir de stress augmente le risque

Symptômes

mal de tête fatigueLe syndrome de fatigue chronique se caractérise notamment par une fatigue extrême, des maux de tête (d’un nouveau type, différent que d’habitude), des difficultés de concentration et des douleurs musculaires.
Le patient peut parfois ressentir des symptômes de type gastro-intestinaux. Des chercheurs de la Cornell University ont réussi à identifier des marqueurs biologiques du SFC dans les bactéries intestinales. La composition bactérienne intestinale, ou microbiome, des participants souffrant du syndrome de fatigue chronique (SFS) était différente en comparaison des participants à l’étude en bonne santé. Les scientifiques ont notamment observé une diminution du nombre d’espèces bactériennes. Cette étude a été publiée le 23 juin 2016 dans la revue spécialisée Microbiome. Lire davantage

D’autres symptômes du syndrome de fatigue chronique sont des pertes et troubles de mémoire notamment à court terme, des maux de gorge, une augmentation du volume des nodules lymphatiques, des douleurs articulaires sans des signes inflammatoires, un sommeil qui n’est pas réparateur ou encore un état d’épuisement qui dure plus de 24 heures après un exercice physique ou mental.

Il faut savoir que les symptômes peuvent varier d’un individu à l’autre.

Inscrivez-vous à notre newsletter spéciale sur la fatigue et le SFC

Diagnostic

Comme le relève la Mayo Clinic dans un livre paru en 2016 (A to Z Health Guide), il n’existe pas de test de diagnostic spécifique pour le syndrome de fatigue chronique. Le patient et le médecin devront donc éventuellement effectuer plusieurs tests différents.
Le diagnostic n’est pas toujours évident, car il faut exclure d’autres maladies avec des symptômes parfois proches comme l’anémie ou l’hypothyroïdie. D’autres maladies menant à de la fatigue comme la mononucléose ou la maladie de Lyme doivent être exclues.

Les scientifiques comme ceux de l’Université de Stanford (Californie) essayent toutefois de développer toujours plus des tests de diagnostic permettant notamment d’identifier des biomarqueurs et notamment les cytokines.

Traitements

Il existe différents traitements pour soigner le syndrome de fatigue chronique comme :

Médicaments
– Il s’agit notamment de certains antidépresseurs pour améliorer le sommeil et lutter contre la douleur.

– L’utilisation d’antiviraux, d’anti-inflammatoires et de médicaments agissant sur le système immunitaire mène parfois à des améliorations symptomatiques du SFC.

Psychothérapie
– Même si la piste psychologique est écartée par certains scientifiques (lire sous Définition ci-dessus), une psychothérapie pourrait aider à soigner ce syndrome

Exercice physique
– La pratique d’exercice physique peut améliorer les symptômes, une étude publiée en 2016 par l’Université de Californie à San Diego a notamment montré l’effet anti-inflammatoire de l’exercice physique.

Dans notre article découvrez d’autres pistes de traitements : Syndrome de fatigue chronique, la piste infectieuse se confirme

Plantes médicinales

– Le ginseng, comme mesure complémentaire.

– L’ail (à consommer 2 gousses d’ail par jour), pour lutter contre les infections, notamment les virus. Ces derniers sont une cause possible du SFC.

– L’astragale, pour son effet immunostimulant.

Bons conseils & Prévention

Certains bons conseils peuvent aider en cas de syndrome du fatigue chronique comme :

– Essayez de vous relaxer quand vous pouvez et apprenez à bien gérer le stress. La pratique de méditation ou de yoga peuvent aider à lutter contre le stress.

– Essayez de bien dormir, découvrez tous nos conseils pour bien dormir. Il s’agira notamment de limiter le café et l’alcool.

– Buvez beaucoup d’eau, si possible 8 verres par jour (sauf contre-indication médicale). Une déshydratation associée au SFC peut mener notamment à des symptômes comme le vertige mais aussi augmenter la fatigue.

– La prise de coenzyme Q10 pourrait aider en cas du SFC.

A lire aussi nos bons conseils dans notre dossier complet sur la fatigue

Actualités sur le syndrome de fatigue chronique

Inscrivez-vous à notre newsletter spéciale sur la fatigue et le SFC

Sources & Références :
Mayo Clinic, Cornell University, Etude publiée dans le journal scientifique Microbiome (lien vers étude, le lien fonctionnait le 27 avril 2017), Ecole de Médecine de l’Université de Stanford (communiqué de presse du 31 juillet 2017), Sjögren’s Syndrome Foundation, National Academy of Medicine, Scientific Reports (DOI : 10.1038/s41598-017-15383-9), Prevention (magazine américain sur la santé).

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Xavier Gruffat (Pharmacien et Rédacteur en chef de Creapharma), Seheno Harinjato (Rédactrice chez Creapharma.ch, responsable des infographies).

Crédits photos & Infographies :
Fotolia.com, Pharmanetis Sàrl (infographie).

Comment traduit-on le syndrome de fatigue chronique dans d’autres langues ?
Lire aussi :




Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 30.10.2018