Publicité

Covid-19 : symptômes du variant Omicron (y compris BA.2, BA.4 et BA.5)

Le mal de tête est l’un des symptômes les plus fréquents lors d’une infection par le virus de la Covid-19 SARS-CoV-2 avec le variant Omicron. Le 29 juin 2022, ce variant du virus de la Covid-19 (SARS-CoV-2) circulait à 100% ou presque1 dans de nombreux pays comme la France ou la Suisse. Le variant Omicron est de plus en plus aussi segmenté en sous-variants comme BA.1, BA.2, BA. 4 et BA.5. En juin 2022, deux nouveaux sous-variants Omicron connus sous le nom de BA.4 et BA.5 commencent à s’imposer aux États-Unis et représentent environ 50% des cas. Au Portugal, où plus de 90% de la population est entièrement vaccinée, on apprenait début juin 2022 que le sous-variant Omicron BA.5 représentait environ 90% de tous les nouveaux cas de Covid-19. Le sous-variant BA.5 semble plus contagieux ou transmissible que BA.4.2. Contrairement aux variants Alpha et Delta, qui avaient fini par fléchir, Omicron et ses sous-variants ont dominé les contaminations pendant le premier semestre de l’année 2022, à tel point qu’ils représentent désormais la grande majorité des infections du monde entier.

Publicité

Les symptômes avec le variant Omicron sont souvent différents de ceux observés avec les précédents variants comme Delta ou la souche originale (Wuhan). En plus du mal de tête, trois autres symptômes sont fréquents lors d’infection par Omicron : le rhume ou la sinusite, la fatigue (parfois extrême) et surtout le mal de gorge, ce dernier peut parfois être très fort. La toux ainsi que principalement la perte de goût ou d’odeur semblent moins fréquentes avec Omicron qu’avec les précédents variants du SARS-CoV-2. On sait que beaucoup de personnes complètement vaccinées avec les vaccins à ARN comme ceux de Pfizer ou Moderna contre le coronavirus (Covid-19) avec par exemple 3 ou 4 doses, 2 principales et 1 ou 2 rappels, s’infectent néanmoins par le variant Omicron et développent parfois des symptômes.

Symptôme no 1

Des données du département de la santé de l’État de Washington aux Etats-Unis, publiées en janvier 2022 ont montré à quel point les maux de tête sont fréquents avec Omicron : 65% des patients ont déclaré en avoir un, ce qui en fait le symptôme le plus courant détecté par le département de la santé chez les personnes présentant ce variant3. Notons qu’avec l’arrivée des sous-variants BA.4 et BA.5 à la fin du 1er semestre 2022, le rhume et le mal de gorge (lire ci-dessous) s’avèrent aussi être des symptômes très fréquents d’Omicron.

Pourquoi ce mal de tête ?

Comme Omicron en particulier semble se concentrer davantage sur les voies respiratoires supérieures, les sinus peuvent être inflammés. Cette sinusite (ou rhume) engendre naturellement des maux de tête. Dans ce cas, l’inflammation au niveau des sinus mais aussi généralisée est la cause de maux de tête souvent localisés sur la face (à l’avant). D’autres causes des maux de tête liés à Omicron peuvent être une déshydratation ou encore le stress de souffrir de la Covid-19, comme l’explique une vidéo du Drbeen (pas son vrai nom de médecin).

Comment soigner un mal de tête ?

Il est possible de soigner un mal de tête provoqué par le variant Omicron de la même façon que d’autres maux de têtes d’origine infectieuse. En général, le paracétamol est le meilleur traitement pour ce type de céphalée. Parfois les AINS comme l’ibuprofène ou le naproxène peuvent aussi s’avérer efficaces, surtout lors d’inflammations en particulier au niveau des sinus. N’oubliez pas de beaucoup boire, par exemple une tisane de thym ou simplement de l’eau, une méthode efficace lors de mal de tête. Lors de sinusite ou de rhume, un décongestionnant en spray ou en prise interne peut être utile. Découvrez notre dossier complet sur le rhume

Fièvre

La fièvre est un symptôme assez courant d’une infection symptomatique au variant Omicron surtout pendant les premiers jours des symptômes, comme c’était le cas avec les précédents variants.

Mal de gorge

Une étude publiée dans The Lancet4 le 8 avril 2022 a montré que les maux de gorge étaient bien plus fréquents avec Omicron qu’avec le variant Delta. Certains patients se plaignent d’un très fort mal de gorge, comme une conseillère nationale suisse citée par le média Blick.ch qui explique avoir eu un mal de gorge comme jamais auparavant dans sa vie. Des bonbons ou pastilles contre les maux de gorge vendus en pharmacie en général à base d’un anesthésiant comme la lidocaïne aident à calmer ces maux de gorge. Un simple gargarisme d’eau salée peut aussi soulager les douleurs de façon naturelle. Le mal de gorge continue à être un symptôme fréquent des sous-variants BA.4 et BA.5 d’Omicron5.

Un peu moins de toux ou bronchite

Une étude (DOI : 10.1101/2022.01.19.476898) avec des chercheurs hollandais publiée en pre-print (non revue par des pairs) le 20 janvier 2022 a montré que le variant Omicron se réplique plus rapidement dans les voies respiratoires et présente une aptitude accrue par rapport au variant précoce 614G et au variant Delta. En revanche, Omicron ne s’est pas répliqué de manière productive dans les cellules alvéolaires humaines de type 2, c’est-à-dire au niveau des bronches ou poumons. Autrement dit, le variant Omicron n’a pas tendance à “descendre” dans les poumons. Cette étude a montré au niveau cellulaire qu’Omicron n’utilise pas efficacement le TMPRSS2 (une enzyme) pour entrer ou se propager par la fusion cellule-cellule. Selon la Dre Allison Arwady, commissaire du département de la santé publique de Chicago aux Etats-Unis, la toux peut persister jusqu’à un mois après un test positif pour le virus, même si le patient n’est plus contagieux.

Publicité

Rhume et fatigue

Le variant Omicron, y compris les sous-variants BA.4 et BA.5 mènent aussi souvent à un rhume et à une fatigue6. Une douleur dans le bas du dos semble aussi être un symptôme typique des sous-variants BA.4 et BA.5.

Durée des symptômes

Les symptômes de la Covid-19 durent moins chez les patients infectés par le variant Omicron que son prédécesseur Delta, du moins quand ils sont vaccinés, a montré une étude publiée le 8 avril 2022 dans The Lancet. Selon cette étude les symptômes ont, en moyenne, duré 8,3 jours avec Omicron chez les personnes qui n’avaient pas eu de rappel, contre 9,6 pour Delta. La différence est encore plus marquée en cas de rappel préalable de vaccination : 4,4 jours de symptômes avec Omicron contre 7,7 avec Delta. Il est intéressant de noter qu’une infection symptomatique à Omicron chez les enfants et les adolescents – vaccinés ou non – a entraîné une moyenne de 5 à 6 jours de symptômes et 1 à 2 jours au lit, selon une étude américaine publiée le 11 mars 2022.

Risque d’hospitalisation, différences entre sous-variants Omicron

Un travail de recherche a montré que le sous-variant BA.2 d’Omicron présentait le même risque d’hospitalisation et de développement de formes graves que le sous-variant BA.1, selon le Wall Street Journal. Par contre, le BA.2 semble être environ 1 tiers plus infectieux que BA.1. Tout indique également que les sous-variants BA.4 et BA.5 ont le même risque d’hospitalisation que les autres sous-variants d’Omicron. L’efficacité des vaccins contre BA.4 et BA.5, surtout pour prévenir les cas graves et la mortalité, semble identique qu’avec les sous-variants BA.2, selon des données britanniques7. De plus, la probabilité de souffrir de Covid long (long Covid) avec Omicron est environ 2 fois plus faible qu’avec Delta8.

Lire aussi : Comment soigner le variant Omicron à la maison ?

Article mis à jour le 30 juin 2022. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Relecture (Seheno Harinjato, rédactrice chez Creapharma.ch). Sources : mentionnées dans l’article ou en bas de page, Keystone-ATS, Reuters. Crédit photo : Adobe Stock. Lire cette news en portugais sur notre site pour le Brésil : Dor de cabeça, o principal sintoma da variante Omicron – en italien : Mal di testa, il sintomo principale della variante Omicron

Notes de bas de page et références :

  1. Our World in Data, site rattaché à Oxford
  2. The Wall Street Journal, édition print du 29 juin 2022
  3. 19 janvier 2022, Why Exactly Omicron Causes Headaches, and What You Need to Know About Treating Them, sur le site Yahoo USA
  4. Agence de presse suisse Keystone-ATS, avec notre partenaire Pharmapro.ch qui est client de l’agence. Le 8 avril 2022
  5. Vidéo du médecin américain Dr Bean (n’est pas son nom réel) : BA.4 and BA.5 Long COVID, Severity, and Symptoms, en date du 28 juin 2022
  6. Vidéo du médecin américain Dr Bean (n’est pas son nom réel) : BA.4 and BA.5 Long COVID, Severity, and Symptoms, en date du 28 juin 2022
  7. Vidéo du médecin américain Dr Bean (n’est pas son nom réel) : BA.4 and BA.5 Long COVID, Severity, and Symptoms, en date du 28 juin 2022, étude citée : DOI : 10.1056/NEJMc2206576
  8. Vidéo du médecin américain Dr Bean (n’est pas son nom réel) : BA.4 and BA.5 Long COVID, Severity, and Symptoms, en date du 28 juin 2022
Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 30.06.2022
Publicité