Mal de dos



Résumé

Mal de dos résuméLe mal de dos est une maladie très fréquente touchant environ 30% de la population. L’OMS estime que 80% de la population mondiale souffre à un moment de sa vie de mal de dos.  Avec une société occidentale qui travaille toujours plus dans les services, et donc la plupart du temps devant un ordinateur, le mal de dos provoqué par une position assise souvent peu adaptée est devenu une véritable épidémie. D’autres métiers que ceux de bureau sont potentiellement néfastes pour le dos comme coiffeur, dentiste, déménageur, etc.


Cette maladie rhumatologique est souvent la première cause d’une visite médicale.

On distingue les maux de dos aigus des maux de dos chroniques (qui durent plus de 6 mois). Dans la majorité des cas le mal de dos n’est pas une maladie grave. La plupart des maux de dos aigus se résolvent en 4 à 6 semaines.

Mal de dos colonne vertébrale

Il est souvent difficile d’identifier la cause exacte du mal de dos, notamment car la structure du dos est complexe. Les causes du mal de dos sont multiples comme une mauvaise posture, une hernie discale avec parfois une origine bactérienne, un surpoids, une sciatique, etc.

L’hernie discale est souvent responsable de maux de dos chroniques, affectant notamment la région lombaire (bas du dos).


Les principaux symptômes du mal de dos sont assez évidents avec surtout des douleurs, celles-ci peuvent se manifester au niveau cervical, thoracique ou lombaire (la plupart du temps). Le bas du dos (région des lombaires) est souvent l’endroit le plus douloureux, car c’est à ce niveau que le dos dois supporter le plus de poids.

Le diagnostic exact du mal de dos est souvent difficile à poser, le médecin devra procéder en général à des examens détaillés pour identifier clairement la cause.

Mal de dos massage

Le traitement classique du mal de dos repose sur l’utilisation de médicaments, des sessions de physiothérapie ou dans certains cas avancés ou particuliers une chirurgie.
Il existe aussi de nombreuses méthodes de traitements dites alternatives pour soigner ces douleurs dorsales comme l’acupuncture ou différents massages.

Les principales mesures de thérapie et prévention des maux de dos consistent à changer certaines habitudes de vie ou de travail (ex. avoir une bonne posture, travailler en partie debout) et faire des exercices de musculation au niveau de la colonne vertébrale.

Définition

Le mal dos (maux de dos), aussi appelé dorsalgie, est une affection douloureuse qui touche principalement la région lombaire (bas du dos), on parle alors plus précisément de lombalgie, mais le mal de dos peut également concerner les régions cervicales (haut du dos) et thoraciques (milieu du dos).

Au sens strict il ne s’agit pas d’une maladie mais d’un symptôme provenant du système locomoteur avec des origines nerveuses, musculaires, cartilagineuses, de problème de disque vertébral ou d’ostéoarthrite (arthrose).

On distingue les maux de dos aigus (qui durent moins de 6 mois) des maux de dos chroniques (plus de 6 mois). Ces derniers, plus rares, nécessitent absolument une consultation médicale. Il faut noter que certaines sources parlent de maux de dos chroniques s’ils durent plus de 3 mois.

Les maux de dos sont rarement très graves et se soignent souvent après quelques jours par des médicaments ou des massages. Dans certains cas toutefois les maux de dos ont des conséquences plus graves pour le patient.

Le mal de dos est une source importante de reclassement professionnel et d’arrêt de travail. Dans ces cas on n’arrive pas bien à soigner le mal de dos et cela engendre une certaine frustration et colère du patient, pensant que le personnel médical est incapable. Le mal de dos est en fait une maladie complexe dont on ignore encore toutes les causes et qui nécessitera dans le futur passablement de travail de recherche pour mettre au point des nouveaux traitements.

Epidémiologie

– Il s’agit d’une des affections les plus fréquentes, on estime que dans le monde 80% des personnes ont souffert au moins une fois dans leur vie de mal de dos.

– Selon certaines enquêtes on estime que c’est la première cause de consultation médicale.

Causes

Bien qu’on ignore souvent l’origine exacte des maux de dos, voici des causes du mal de dos :

–  Des problèmes musculaires (par ex. contracture musculaire).

–  Une mauvaise position ou posture.

–  Des faux mouvements.

–  Des malformations du dos, par exemple d’origine héréditaire: lordose cervicale, scoliose, etc.

mal de dos et stress

–  Des problèmes psychologiques comme le stress ou un choc psychologique.

–  De l’ostéoporose (au niveau osseux).

–  L’arthrose (au niveau du cartilage).

–  L’arthrite (ex. polyarthrite rhumatoïde).

–  La grossesse (à cause de la prise de poids).

–  Des lésions d’un disque intervertébral comme en cas d’hernie discale.

–  Une fracture, un accident.

–  Des métastases (en cas de cancer).

–  Une tuberculose.

–  Des irrégularités dans la composition de la colonne vertébrale.

–  La présence de bactéries (en particulier P. acnes) dans le noyau du disque intervertébral. Selon une étude danoise parue en 2013, pourrait être la cause d’une hernie discale.

Personnes à risque

Bien que les maux de dos peuvent toucher n’importe quel individu et de tous les âges, certains groupes ont plus de risques de développer cette maladie.

–  Les personnes qui effectuent des travaux physiques (très) fatiguant ou qui manipulent des charges lourdes.

–  L’âge : en général les personnes âgées ont plus de risques de souffrir d’un mal de dos, car naturellement les éléments de la colonne vertébrale (os, cartilage) vieillissent et la douleur peut se manifester de ce fait plus facilement.

Mal de dos tabagisme

–  Le tabagisme. Une étude publiée dans la revue American Journal of Medicine a montré que les fumeurs, surtout les jeunes, sont plus susceptibles de développer des douleurs lombaires. Bien que les causes ne soient pas encore véritablement connues on suppose que chez un fumeur il y a une diminution du flux sanguin au niveau de la colonne vertébrale, ainsi que des risques d’ostéoporose et une augmentation de substances circulantes qui provoquent des douleurs chez le fumeur.

–  Les femmes peuvent naturellement présenter davantage de douleurs dans le dos à cause des hormones féminines, surtout l’oestrogène. De plus, après la ménopause, le risque de développer de l’ostéoporose augmente, comme on l’a vu sous causes maux de dos, cette maladie aggrave le mal de dos.

–  Les personnes obèses ont davantage de risques, car la colonne est soumise à plus de contraintes et peut de ce fait être abîmée. De la même façon les personnes très sédentaires qui font donc peu d’exercices auront une musculature faible et pourront souffrir davantage de maux de dos.

–  La sédentarité: les personnes sédentaires sont plus susceptibles de souffrir de maux de dos, notamment car leur musculature du dos n’est pas très développée.

–  Le stress : les personnes très anxieuses et stressées souffrent davantage de maux de dos. Le stress provoque la libération d’hormones, ce qui augmentent la perception de la douleur et peuvent provoquer une tension musculaire. Cette tension provoque une diminution de la circulation sanguine, et par conséquent certains résidus acides ne sont pas correctement éliminés. Cette accumulation provoque des douleurs.

Symptômes

Les symptômes du mal de dos sont en général :

–  Douleur dans la colonne vertébrale.

–  Douleur persistante après une longue station debout ou assise.

–  Raideur dans la colonne vertébrale.

–  Douleur persistante après avoir porté des charges ou objets.

–  Flexibilité du dos réduite.

–  Incapacité de maintenir la colonne droite.

–  Douleur persistante après avoir porté des charges ou objets.

–  Sensation de craquement en cas de “tour de rein”.

Dans certains cas le mal de dos peut irradier dans d’autres endroits que le dos comme les cuisses ou les jambes. Dans ce cas, la cause la plus fréquente peut être la compression d’un nerf et le mal de dos peut être associé à une hernie discale ou à une sciatique.

Aigus ou chroniques
Les symptômes des maux de dos peuvent être aigus ou chroniques (supérieurs à 6 mois). Les douleurs chroniques sont plus rares mais nécessitent dans ce cas une consultation médicale.

La plupart des maux de dos disparaissent naturellement après quelques semaines.

Lire aussi nos dossiers sur la sciatique et l’hernie discale

Diagnostic

Mal de dos diagnosticNormalement le diagnostic du mal de dos est effectué par le médecin sans réaliser des examens spécifiques. Toutefois, le spécialiste de la santé peut examiner le patient et vérifier s’il n’y a pas des irrégularités sur la colonne. En cas de suspicion d’une maladie plus grave, des examens sanguins et urinaires peuvent être effectués pour prouver ou non si d’autres facteurs peuvent causer ce mal de dos (ex. une infection).

Parfois le médecin doit utiliser des outils de diagnostic, notamment en cas de fortes douleurs ou de douleurs chroniques. Il utilisera des rayons-X pour bien visualiser la colonne vertébrale et voir s’il y a par exemple des variations de structure osseuse comme des fractures, des dislocations, des hernies (hernie discale), etc.

Le médecin peut aussi utiliser la résonance magnétique nucléaire ou la tomographie pour analyser la structure des tendons, muscles, nerfs, ligaments ou encore disques vertébraux.

La numérisation osseuse permet au médecin de voir s’il y a une tumeur et prévenir des métastases ou des fractures liées à l’ostéoporose. De plus l’électromyographie est un examen des nerfs utilisé parfois par le médecin qui permet de montrer la compression du nerf par exemple suite à une hernie discale ou à d’autres facteurs.

Complications

Le risque pour les personnes souffrant de mal de dos peut être un reclassement professionnel voire un arrêt de travail. Pour le patient cela peut engendrer un sentiment de frustration, d’une part pour avoir cessé son activité professionnelle et d’autre part parfois pour ne plus arriver à faire des tâches quotidiennes.

Les patients chroniques du mal de dos peuvent aussi présenter des modifications de la posture (au niveau du dos), une dégénérescence au niveau des disques vertébraux ou encore de la fibromyalgie.

Traitements

Le traitement du mal de dos aigu est variable en fonction de la cause. Le médecin pourrait toutefois prescrire ces médicaments :

– Des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : par exemple à base de diclofénac, d’ibuprofène, d’acide acétylsalicylique, etc.

A utiliser sous forme de comprimés, de crème, de pommade, de patch, etc.

N’hésitez pas à utiliser des comprimés et une crème en même temps, cela permet de calmer plus rapidement la douleur.

mal de dos crème

Si la prise orale (comprimés) d’AINS provoque des brûlures d’estomac, demandez à votre médecin qu’il vous prescrive un médicament anti-acide (comme à base d’oméprazole) ou qu’il réduise la dose de votre médicament.

–  Du paracétamol, à prendre surtout contre la douleur ou en cas d’arthrose sous forme de comprimés.
Néanmoins, selon une étude australienne publiée en juillet 2014 dans la revue scientifique de référence The Lancet, la prise de paracétamol contre une lombalgie aiguë ne serait pas plus efficace qu’un placebo.

–  Des antidouleurs plus forts que les AINS, comme des dérivés des corticoïdes en prise orale, en patch ou sous forme injectable.

–  Des myorelaxants. Ceux-ci sont parfois utilisés par les médecins, surtout lors de douleurs cervicales (torticolis). En Suisse il s’agit de médicaments vendus sur ordonnance à base de tizanidine ou de tolpérisone. Attention ces médicaments ont souvent un effet somnifère, il faudra ainsi éviter de conduire un véhicule.

–  Certains antidépresseurs peuvent être utilisés contre les maux de dos, comme les tricycliques (par ex. l’amitryptiline).

Physiothérapie et exercices contre les maux de dos

Le kinésithérapeute ou physiothérapeute peut pratiquer une variété de techniques et de traitements chez les patients souffrant de douleurs dorsales, comme la chaleur, le froid, les techniques de relaxation musculaire et la stimulation électrique. Certains exercices aident également contre les symptômes, car ils renforcent les muscles, augmentent la flexibilité et la régulation de la posture.

Un traitement relativement nouveau est l’impulsion de radiofréquence, cette technique peut mener à des bons résultats en cas de maux de dos.

Maux de dos et chirurgie

Dans certains cas, le patient peut nécessiter une chirurgie, par exemple lors de compression du nerf ou de problèmes anatomiques. Les types de chirurgie sont par ex.:

– Fusionner les vertèbres pour éliminer la douleur, ce qui peut être effectué grâce à des broches métalliques.

– Ablation partielle d’un disque intervertébral, en particulier dans les cas de compression d’un nerf.

– Suppression d’une partie d’une vertèbre, également en cas de compression des structures molles de la colonne vertébrale.

Compléments thérapeutiques

Au début de l’inflammation ou de la douleur provoqué par les maux de dos vous pouvez utiliser des compresses froides. Par contre après avoir réduit l’inflammation par exemple avec des AINS (voir ci-dessus), vous pouvez utiliser des compresses chaudes ou prendre des bains chauds, la chaleur exerce un effet favorable en cas de mal de dos.

Maux de dos chroniques

Pour les maux de dos chroniques, prière de consulter un médecin. Il dispose de différents traitements et adaptera la thérapie en fonction de la cause.

Remèdes naturels

Les plantes médicinales suivantes ont su montrer une efficacité pour soigner ou apaiser les maux de dos :

–  L’arnica, à prendre sous forme de pommade.


–  Le poivre de Cayenne, à prendre sous forme de pommade ou d’emplâtre (semble très efficace sous cette forme).

–  Le saule, grâce à un composant anti-inflammatoire, à prendre sous forme de comprimé ou en gélule

–  L’harpagophytum, à prendre sous forme de comprimé.

Remède naturels (remèdes de grand-mère)

– Cataplasme de gingembre

Bons conseils

–  N’hésitez pas à adopter différentes “médecines” en cas de mal de dos pour compléter la thérapie classique ou la thérapie par les plantes (phytothérapie). Vous pouvez par exemple consulter un ostéopathe, faire des massages, du yoga, du stretching ou encore pratiquer de l’acupuncture (utile en cas de douleurs).

–  Evitez de rester trop longtemps au lit et couché, parlez-en à votre médecin. Mais s’il dit de quitter le lit faites-le ! Car rester trop longtemps en position couchée, si ce n’est pas nécessaire, peut aggraver le mal de dos. Il est important de rapidement refaire un peu d’exercice.

–  Effectuez des mouvements correctement. De l’exercice physique mal exécuté peut aggraver les symptômes. Si possible, faites appel à un professionnel pour vous conseiller.

–  Consultez toujours un médecin en cas de maux de dos. Cette affection peut être bénigne, mais dans certains cas le mal de dos peut être le symptôme d’une maladie grave (ex. cancer).

–  En cas de maux de dos, évitez de porter des charges trop lourdes ou de faire des efforts importants.

Froid et chaud en cas de mal de dos

–  Appliquez du froid pour apaiser les douleurs. Le froid permet de réduire l’inflammation et agit comme un anesthésiant au niveau local. Utilisez des poches froides (cold pack), en vente en pharmacie. Il est conseillé d’utiliser du froid au début de l’inflammation et des douleurs. Appliquez par exemple pendant 15 minutes chaque 3 heures. Evitez d’appliquer le froid directement sur la peau, utilisez par exemple une petite poche en tissu pour éviter un contact direct entre la peau et la poche gelée.

–  Quelques jours après le début de l’inflammation et notamment du mal de dos, il est possible d’utiliser du chaud pour améliorer les symptômes comme les douleurs, le chaud améliore la circulation sanguine. Utilisez des poches chaudes (hot pack) en vente en pharmacie. Appliquez pendant 15 à 20 minutes plusieurs fois par jour et évitez d’appliquer des poches trop chaudes. Il est possible aussi de continuer à appliquer du froid, en alternant avec le chaud par exemple.

Prévention

–  Portez des objets en vous tenant droit et pliez toujours les genoux lorsque vous soulevez une charge.

–  Essayez de changer souvent de position lorsque vous effectuez un travail ou une tâche par exemple au bureau. Maintenir toujours la même position n’est pas bon pour le dos. Il est également conseillé de se lever régulièrement.

–  Dormez sur un bon matelas et un bon sommier (dur de préférence).

–  Portez des chaussures qui vous permettent de vous sentir à l’aise. Les chaussures doivent également bien tenir les pieds.

–  Evitez de devenir trop obèse ou en surpoids

–  Faites régulièrement du sport (de préférence la marche, le vélo, le Nordic Walking, la gym aquatique ou la natation), on considère que le sport est le meilleur “médicament” en cas de maux de dos. En effet la pratique de sport ou d’exercice renforce la musculature et permet d’exercer un fort effet préventif pour cette affection.

–  Vous pouvez porter une ceinture lombaire, cela permet d’améliorer le mal de dos.

–  Effectuez des étirements (streching), si possible faite ces exercices d’étirements pendant 15 minutes par jour.

Crédits photo: Fotolia.com, Creapharma.ch (infographie notamment)

Comment traduit-on le mal de dos dans les autres langues ?
Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 31.03.2017

Thèmes

Lire aussi :