Arthrose

Définition

Définition de l'arthroseL’arthrose est un trouble articulaire non inflammatoire dégénératif touchant le cartilage, ce dernier devient abîmé et des douleurs apparaissent.
A un stade avancé d’arthrose la surface du cartilage articulaire finit par disparaître. Il s’en suit souvent un développement ou une prolifération de l’os sous le cartilage.


Localisation de l’arthrose
L’arthrose apparaît en général au niveau du genou (on parle de gonarthrose), de la hanche (coxarthrose) ou des doigts (polyarthrose digitale) mais peut également survenir dans toutes les articulations comme dans les vertèbres (spondylarthrose).

Il s’agit d’une maladie qui ne peut pas être guérie, mais grâce à certains traitements on peut fortement ralentir la maladie et en apaiser les symptômes comme la douleur. De ce fait, on parle d’un traitement surtout symptomatique.

Douleur augmentée avec l’activité
L’arthrose a une origine mécanique dont la douleur est augmentée par l’activité, on considère qu’au repos la douleur est au contraire apaisée.

On utilise aussi, surtout au Canada, le terme d’ostéoarthrite (provenant de l’anglais américain, osteoarthritis) pour qualifier l’arthrose.

Epidémiologie

L’arthrose est la maladie touchant les articulations la plus fréquente.

– Dans le monde, on estime qu’environ 250 millions de personnes souffrent d’arthrose du genou.

– Aux Etats-Unis, 27 millions de personnes souffrent d’arthrose.

– En Suisse, près de 900’000 personnes sont atteints d’arthrose.

– Au Royaume-Uni, 8 millions de personnes sont touchées par l’arthrose.

Âge de l’arthrose
dépression conseilL’arthrose se développe souvent dès l’âge de 40 à 50 ans avec l’apparition des premiers symptômes, dès 60 ans la maladie devient encore plus fréquente.
L’arthrose touche davantage les femmes que les hommes, comme la plupart des maladies rhumatismales. Avant 45 ans les hommes sont néanmoins plus touchés que les femmes.
Au niveau mondial, 9,6% des hommes et 18% des femmes âgés de plus de 60 ans souffrent d’arthrose.

Causes

Bien que l’arthrose n’ait pas une cause unique, certaines causes ou facteurs de risques favorisent l’arthrose, comme par exemple :

Causes de l'arthrose

– L’âge, ce facteur semble jouer un rôle très important dans le développement de l’arthrose. Dès 55 à 60 ans, de nombreuses personnes commencent à avoir des problèmes d’arthrose. Lire aussi ci-dessus sous épidémiologie

– Un problème héréditaire (cause génétique).

– Une mise à contribution excessive des articulations, notamment lors de sport de compétition, d’entraînements intensifs (football, tennis, ski, etc.) ou d’un travail contraignant physiquement.

Causes de l'arthrose

Il est intéressant de relever que le sport intensif, basket ou football par exemple, pratiqué dès l’enfance, expose à un risque accru d’arthrose de la hanche. Un développement anormal de la cuisse provoquant des déformations est en cause, selon une étude de l’Université de Berne en Suisse publiée en juillet 2011.

– Le surpoids et l’obésité (mise à rude épreuve des articulations à cause du poids, surtout celles du genou et des hanches).

– Une blessure.

– Une opération (par exemple une opération du genou).

– Une inflammation (maladie inflammatoire par exemple au niveau du genou).

– Des maladies métaboliques comme le diabète.

– La goutte.

Remarques : le climat (humidité, pression, température) peut influencer (en bien ou en mal) les douleurs de l’arthrose mais ne sont en général pas une cause directe de cette maladie.

Personne à risque

Les personnes plus à risque de souffrir d’arthrose sont :

– Les personnes âgées de plus de 60 ans, les premiers symptômes peuvent déjà commencer vers l’âge de 40-50 ans.

– Les personnes obèses, le risque est particulièrement élevé de souffrir d’arthrose de la hanche ou des genoux. En effet le poids important du corps augmente le risque.

Personne à risque de l'arthrose

– Les sportifs, surtout certains sportifs de compétition comme les footballeurs.

Symptômes

L’arthrose se caractérise par une douleur au niveau articulaire augmentée par la mise en mouvement, la douleur peut être plus intense le soir et le lendemain.

Arthrose infographie

Ces symptômes sont typiques par ex. pour l’arthrose du genou ou de la hanche.

Souvent l’articulation prend aussi du volume avec la formation d’une enflure. Les symptômes diminuent en général d’intensité avec la mise au repos. L’articulation peut aussi devenir plus rigide.

Le matin au réveil, l’articulation est souvent rigide, avec un peu d’exercice elle devient plus flexible.

En cas d’activité (exercice), l’articulation peut faire un bruit de craquement, ce n’est toutefois pas grave et ne devrait pas vous empêcher à vous mettre en mouvement.

Arthrose de la hanche

Un symptôme particulier de l’arthrose de la hanche est une douleur après la conduite d’un véhicule ou la montée d’escalier ainsi que lors de tâches ménagères, la douleur peut même irradier au niveau du genou.

Arthrose des doigts

Arthrose des doigts

Au niveau de l’arthrose des doigts, celle-ci se caractérise par une douleur lors de tâches avec les doigts (par ex. dévisser un flacon).

Arthrose dans la nuque

L’arthrose dans la nuque peut mener à des maux de tête, des douleurs nerveuses dans le bras peuvent également être présentes.

L’arthrose, à la différence de la polyarthrite rhumatoïde, peut toucher une seule articulation, surtout lors de blessure.

L’arthrose est une maladie qui évolue par poussée ou crise, signe de la destruction du cartilage, et en général se développe sur de nombreuses années. C’est pourquoi on parle de maladie chronique.

Diagnostic

Pour diagnostiquer une arthrose, le médecin (généraliste ou rhumatologue) utilisera en général un questionnaire détaillé sous forme d’interrogatoire afin d’identifier les symptômes et exclure d’autres maladies, il pratiquera aussi une anamnèse.

Le médecin pourra éventuellement effectuer des radiographies (rayons X) ainsi que des examens plus approfondis dans certains cas.

Traitements

Il existe différents traitements pour soigner l’arthrose.

Avant d’entreprendre un traitement et en particulier médicamenteux, parlez-en avec votre médecin.

On sait que changer son mode de vie comme faire davantage d’exercice ou perdre du poids sont des méthodes très efficaces pour une bonne prise en charge de l’arthrose.

Lors de crise ou de poussée d’arthrose, la personne devra être au repos.

Principaux traitements pour soigner l’arthrose :

Médicaments arthrose

– Traitements physiques (physiothérapie, ostéopathie, ergothérapie)

– Traitements médicamenteux (soins de la douleur et reconstitution éventuelle du cartilage)

– Aide orthopédique (prothèse)

– Opération (prothèse). Dans certains cas graves, une opération peut être proposée par le médecin, en particulier lors d’arthrose de la hanche et du genou. Le médecin posera alors une ou deux prothèses. On parle de hanche artificielle ou prothèse(s) de la hanche (dans le cas de genou, de prothèse du genou).

Ces opérations sont très sûres et ont été une énorme avancée médicale pendant la deuxième partie du 20ème siècle.

Traitements médicamenteux en cas d’arthrose

Contre la douleur :

Traitements médicamenteux en cas d'arthroseParacétamol, pour un adulte le dosage conseillé est de 4 gr par jour en prise quotidienne (le paracétamol agit pendant environ 4 heures, à prendre chaque 4 heures par ex. à 8 h, 12h, 16 h, etc.), contre-indiqué chez les personnes souffrant de problèmes hépatiques (foie). Le paracétamol n’exerce pas ou peu d’effet anti-inflammatoire mais aurait un pouvoir analgésique et antipyrétique en cas d’arthrose. Pour certains médecins, il s’agit du traitement de premier choix. L’efficacité du paracétamol est contre l’arthrose est toutefois remise en question (lire ci-dessous).
Remise en question de l’efficacité du paracétamol contre l’arthrose
Selon une vaste méta-analyse (étude d’études) publiée en mars 2016 dans la revue médicale britannique The Lancet portant sur l’analyse des données de plus de 58’000 patients souffrant d’arthrose, le paracétamol s’est montré inefficace au sens clinique du terme pour réduire les douleurs ou augmenter les fonctions physiques chez des patients souffrant d’arthrose du genou ou de la hanche.
Dans un communiqué de presse, les scientifiques déconseillent l’utilisation du paracétamol pour lutter contre la douleur en cas d’arthrose. Sur une courte période, ce travail de recherche a montré que le médicament le plus efficace pour soulager la douleur était le diclofénac avec une prise de 150mg/jour. Une utilisation à long terme du diclofénac et d’autres anti-inflammatoires non stéroïdien (AINS) est en général déconseillée par les médecins, à cause du risque accru de souffrir de troubles cardiaques (infarctus du myocarde par ex.), d’AVC ou d’ulcères.
Lire étude en entier

Cortisone et ses dérivés : lorsque les douleurs sont trop importantes et qu’une inflammation est néanmoins présente, le médecin prescrit parfois de la cortisone ou l’un de ses dérivés. Souvent des injections de cortisone sont effectuées mais il est également possible de les prendre en comprimés.

– Des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’acide acétylsalicilique, l’ibuprofène, le dexibuprofène, le celecoxib ou le diclofénac (selon une étude, lire ci-dessus, molécule la plus efficace en cas d’arthrose).

A utiliser sous forme de comprimé, de patch (par exemple patch à base de diclofénac) ou de crème (par exemple crème à base d’ibuprofène).

Les molécules mentionnées ci-dessus ne soignent pas la cause mais permettent d’augmenter la qualité de vie des patients en réduisant la douleur (en particulier lors de crise ou de poussée d’arthrose), attention toutefois aux effets secondaires lors de l’utilisation à long terme, plus de 3 mois, comme des douleurs gastro-intestinales ou des problèmes rénaux.

Remarque intéressante sur le traitement des opioïdes :

Il ne faudrait prescrire que très parcimonieusement des opioïdes (morphine, codéine, fentanyl, oxycodone et oxymorphone) aux personnes souffrant d’arthrose aiguë. Comme l’a montré une équipe de chercheurs de l’Université de Berne en octobre 2009, l’utilité de ces analgésiques est faible et le risque d’effets secondaires est important.

Pour reconstituer le cartilage et soigner les douleurs :

– Le *chondroïtine sulfate (constituant du cartilage, par exemple isolée des moules vertes). Utilisée sous forme de comprimé ou de poudre. Ce médicament semble efficace surtout contre l’arthrose des doigts.

– La *glucosamine. A prendre sous forme de comprimé.

* Remarques importantes :

– Une étude réalisée par l’Université de Berne (Suisse) en septembre 2010 a conclu que la chondroïtine sulfate et la glucosamine seraient inefficaces et auraient la même efficacité qu’un placebo ! L’étude recommande aux autorités de santé (assurances maladies, Sécurité Sociale…) de ne plus rembourser ces produits.

– Toutefois, une nouvelle étude parue toujours en Suisse à Genève en septembre 2011 a montré que la chondroïtine sulfate est efficace contre l’arthrose des doigts. Selon cette étude, la chondroïtine sulfate diminue les douleurs des patients souffrant d’arthrose des doigts et il agit contre la raideur matinale.

– L’acide hyaluronique, un médicament qui augmente la fluidité des articulations, à utiliser sous forme d’injection dans l’articulation.

Alternative – Remèdes naturels en cas d’arthrose :
– Médicaments à base de plante comme l’harpagophytum (lire ci-dessous), certains oligo-éléments comme le cuivre (contre la douleur) ou encore le zinc et les oméga 3.

Plantes médicinales

Certaines plantes médicinales ont montré une certaine efficacité pour traiter ou apaiser les douleurs lors d’arthrose, c’est particulièrement le cas avec l’harpagophytum (l’efficacité de cette plante semble prouvée par des études cliniques), le frêne pourrait aussi être efficace, tout comme le curcuma (en gélule).

Plantes pour soigner l'arthrose– L’harpagophytum (griffe du diable), à prendre en général sous forme de comprimés.
– L’églantier, à prendre sous forme de poudre ou de gélules d’églantier.
– Le curcuma, à prendre sous forme de gélule (500 mg 2 fois par jour), à compléter avec 4 gr d’huile de poisson
– L’arnica, à prendre en général sous forme topique (gel, crème, pommade)
– La consoude, à prendre en général sous forme de gel.
– Le saule, à prendre en général sous forme de comprimé, gélule, etc.
– Le poivre de Cayenne, à prendre en général sous forme de crème ou compresse.
– Le frêne, à prendre en général sous forme de capsule ou gélule.

Remèdes de grand-mère

Remèdes de grand-mère arthrosePoudre de prêle
Cataplasme de consoude
Cataplasme de romarin
Lotion huileuse au piment
Teinture d’harpagophytum
– Tisane d’uncaria

Bons conseils & Prévention

Bons conseils pour soigner l'arthrose– Faites régulièrement de l’exercice (marche, sport), mais sans une trop grande intensité (ne soulevez pas des charges trop importantes) et évitez des sports mauvais pour les articulations comme le football ou le squash (surtout au niveau du genou).
Si vous avez encore l’énergie et que la douleur est supportable, l’exercice reste l’un des meilleurs “médicaments” pour soigner l’arthrose.
Le but étant de se muscler, car une musculature forte soutient bien les articulations.

Selon une étude parue en juin 2014 dans la revue scientifique “Arthritis Care and Research”, pratiquer de la marche à pied peut améliorer l’état de l’arthrose. Les chercheurs estiment que chaque km parcouru diminue les symptômes de l’arthrose de 16 à 18%, notamment en améliorant la mobilité.

Bons conseils pour soigner l'arthrose– Maintenez votre poids ou essayez de maigrir. Un excès de poids peut affaiblir les articulations et aggraver l’arthrose.

– Prenez des bains chauds à une température de 37 à 40°C.
De plus, des bains à base de soufre permettent d’apaiser les douleurs rhumatismales comme lors d’arthrose.

– Portez des souliers confortables et bien adaptés à vos pieds.

– Lors de crises ou poussées d’arthrose, évitez de trop marcher ou de faire de l’exercice, si vous devez beaucoup marcher, il est préférable d’utiliser une canne.

– Faites du Tai Chi, à raison de deux séances de 60 minutes par semaine. Cette méthode permettrait de réduire les douleurs de l’arthrose.

– L’acupuncture pourrait aussi être efficace contre la douleur, en particulier lors d’arthrose du genou.

Sources: OMS, Université de Berne (communiqué étude sur paracétamol).

Comment traduit-on l’arthrose dans d’autres langues ?
Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 24.03.2016

Thèmes