Publicité

8 questions fréquentes sur la toux

La toux est un processus qui permet à l’organisme d’expulser l’air contenu dans les poumons afin de permettre une bonne respiration. Elle peut être brusque, bruyante, irritante et fatigante, mais il s’agit d’un mécanisme de défense naturel destiné à protéger les poumons en évacuant ce qui rend la respiration difficile ou irrite la gorge et les voies respiratoires. Elle n’est pas vraiment une maladie en soi, mais constitue dans la plupart des cas le symptôme d’autres maladies ou infections. Le traitement de la toux varie en fonction de la cause, de la durée et de sa manifestation. Voici 8 questions fréquentes pour vous aider à mieux comprendre cette maladie.

Publicité

8 questions fréquentes sur la toux

1. Qu’est-ce que la toux ?
La toux est un mécanisme de défense pulmonaire fondamental qui permet l’expulsion de substances indésirables et irritantes. Il s’agit ainsi d’une réaction réflexe, comme la respiration, destinée à garder les voies respiratoires dégagées (la trachée ou les bronches). Ces dernières envoient un message au cerveau, dans le centre de la toux, qui va ensuite déclencher une contraction musculaire (au niveau du diaphragme en particulier). Lorsque le mucus ou un autre agent irritant bloque les voies respiratoires, le mécanisme de la toux se déclenche pour libérer le passage de l’air et faciliter la respiration. La toux peut être aiguë ou chronique (souvent provoquée par le tabagisme).

2. Quelles sont les origines de la toux ?
La toux n’est pas, au sens strict, une maladie mais est le symptôme d’autres maladies ou infections. Elle peut avoir de très nombreuses origines. En automne et en hiver, l’une des causes les plus fréquentes de la toux sèche et grasse est une maladie infectieuse affectant les voies respiratoires supérieures souvent d’origine virale (parfois bactérienne). Dans certains cas elle peut être le signe d’une maladie plus grave comme l’asthme ou un cancer (du poumon, du larynx, etc.). D’autres facteurs peuvent causer la toux comme les agents irritants (fumée, odeurs fortes…), les allergènes (poussière, pollen…), certains médicaments comme les médicaments contre l’hypertension appelés inhibiteurs de l’ECA.

3. Quels sont les principaux types de toux ?
On distingue principalement 4 sortes de toux selon leur durée, leur cause ou leur forme. La toux sèche, aussi appelée toux irritative ou encore toux non productive, est généralement une toux aiguë qui dure moins de 3 semaines. Entre 3 à 8 semaines, on parle de toux subaiguë et à plus de 8 semaines, de toux chronique. La toux sèche ne produit et n’évacue pas de mucus. Elle est souvent d’origine virale. La toux grasse ou toux productive, quant à elle, peut être aigüe ou chronique et provoque une expectoration. Elle peut apparaître suite à une bronchite, une BPCO ou un rhume déjà à une phase avancée. La toux chronique est un autre type de toux qui persiste plus de 2 mois. Enfin, la toux peut être causée par la prise de médicaments comme les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA). Ce type de toux se dissipe à la fin du traitement.

4. Qui est plus à risque de souffrir de toux ?
Tout le monde peut souffrir de toux, mais les fumeurs, les personnes atteintes de maladies affectant les poumons, d’allergie ainsi que les enfants sont les plus vulnérables.

5. Quels sont les principaux traitements contre la toux ?
Le traitement d’une toux dépendra généralement de ce qui a causé l’affection. Il peut inclure, surtout pour la toux chronique, un changement d’habitude comme arrêter de fumer ou des précautions comme celles d’éviter les agents irritants ou les allergènes. En cas de toux sèche, les antitussifs les plus courants sont le dextrométhorphane, en vente sous forme de comprimés, de gouttes ou de sirops, la codéine, la noscapine, la pholcodine, la butarimate, la morclofone, les antihistaminiques H1 et les sympathomimétiques. Ces médicaments agissent en bloquant le réflexe de la toux et ne sont donc pas indiqués dans le cas d’une toux grasse ou toux productive. Cette dernière sera plutôt traitée avec des expectorants et des fluidifiants, selon les prescriptions du fournisseur de santé. Attention, il n’est pas conseillé de donner de médicament antitussif à un enfant de moins de 2 ans sans avis médical. La toux peut avoir une durée naturelle, sans la nécessité de prendre des traitements, de deux à trois semaines1.

6. Quels sont les principaux traitements naturels contre la toux ?
Des études montrent que le miel peut être efficace pour soulager la toux. Il faut cependant éviter de le donner aux enfants de moins d’un an pour éviter le risque de botulisme. Les plantes comme le thym, le plantain, le bouillon blanc, le pulmonaire ou le pin ont aussi une action expectorante ou antitussif et peuvent aider à lutter contre la toux.

Publicité

7. Comment prévenir la toux ?
Pour prévenir la toux, il est conseillé de diminuer la consommation du tabac, de se laver fréquemment les mains, d’éviter les personnes malades et de se faire vacciner contre les maladies comme la grippe, la Covid-19 ou encore la pneumonie.

8. Quels sont les bons conseils contre la toux ?
N’hésitez pas à beaucoup boire, notamment des boissons chaudes, pour réduire l’inflammation et soulager l’irritation due à la toux. Une bonne hydratation contribue aussi à liquéfier les sécrétions et diminuer la viscosité des mucus. Vous pouvez aussi faire des inhalations à base d’huiles essentielles comme le thym ou l’eucalyptus et d’eau chaude. Utiliser un humidificateur vous permet également d’hydrater les muqueuses et d’améliorer l’état de votre toux.

Lire aussi : Comment venir à bout d’une toux persistante ?

Références & Sources :
Cleveland Clinic, Mayo Clinic. Voir toutes les références dans l’article complet sur la toux

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Seheno Harinjato (rédactrice chez Creapharma.ch, responsable des infographies)

Date de dernière mise à jour du dossier :
07.11.2022

Crédits photos :
Creapharma.ch, Adobe Stock, © 2022 Pixabay. Image d’illustration.

Crédit infographie : 
Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Notes de bas de page et références :

  1. Article du journal édité par l’Université de Bâle (Suisse), [email protected], édition no1 de décembre 2021
Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 07.11.2022
Publicité