Maladie coronarienne

Définition

Les 15 médicaments les plus innovants de ces 25 dernières annéesLa maladie coronarienne se développe lorsque les artères coronariennes, les vaisseaux sanguins qui amènent du sang et de l’oxygène au coeur, commencent à être endommagés ou bouchés. La formation de plaques provoquée par l’accumulation de mauvais cholestérol sont souvent responsables de la maladie coronarienne.

Publicité

Causes

Les principales causes ou facteurs de risque de la maladie coronarienne sont :
– l’hypercholestérolémie (taux élevé de LDL)
– le tabagisme
– l’hypertension
– le diabète

Au niveau physiologique, cette maladie se caractérise par l’accumulation de plaques à l’intérieur de l’artère coronarienne. Les symptômes commencent à apparaître surtout quand le diamètre de l’artère devient de plus en plus étroit, ce qui empêche le passage du sang.

Risque de formation d’amas
Si les plaques se rompent, les cellules sanguines (plaquettes) qui essayent de réparer cette rupture peuvent former un amas ou caillots au lieu de formation des plaques. Il peut s’en suivre une obstruction totale et mener à un infarctus du myocarde.

Symptômes

Les principaux symptômes de la maladie coronarienne sont :

  • Douleur dans la poitrine (l’angine de poitrine). La personne peut ressentir une pression ou une tension dans la poitrine. Comme si quelqu’un était assis sur votre poitrine, comme le relève la Mayo Clinic. La douleur, qui porte le nom d’angine de poitrine, est souvent provoquée par un stress physique ou émotionnel. Cette douleur de poitrine s’arrête en général à l’arrêt de l’activité physique. Chez certaines personnes, la douleur peut être ressentie au niveau de l’abdomen, du dos ou du bras.
  • Essoufflement (difficulté à respirer). Si le coeur n’arrive pas à pomper assez de sang, il peut s’en suivre un essoufflement ou une fatigue extrême.
  • Infarctus du myocarde. Comme on l’a vu ci-dessus, si l’artère est complètement bloquée une crise cardiaque est possible (découvrez les symptômes spécifiques à l’infarctus du myocarde).

Diagnostic

Il existe plusieurs méthodes de diagnostic pour la maladie coronarienne :

Electrocardiogramme 
L’électrocardiogramme (ECG) va notamment permettre d’identifier d’anciens infarctus du myocarde ou un infarctus qui se déroule au moment de l’examen. Les ondes décrites sur l’électrocardiogramme, caractéristiques d’un infarctus du myocarde permettent de montrer une activité anormale du cœur.

Echocardiogramme
Une autre technique d’analyse du coeur que l’ECG.

Test du stress
A l’effort, sur un tapis roulant, un ECG est pratiqué sur le patient. Il existe différents tests du stress.

Tests d’imagerie médicale
Le médecin peut effectuer une angiographie, une technique d’imagerie médicale pour observer les vaisseaux sanguins. Dans cette méthode, un colorant spécial est injecté dans le système sanguin du patient. L’agent colorant permet notamment  de mettre en évidence les zones étroites et les engorgements au niveau des artères coronariennes, qui peuvent être visualisés par des techniques de rayon-X. Il est aussi possible d’utiliser des CT et IRM pour visualiser les  zones étroites et engorgements au niveau des artères coronariennes.

Traitements

Les traitements peuvent reposer sur un changement du style de vie (lire ci-dessous sous Bons conseils & Prévention), sur la prise de médicaments ou encore sur la chirurgie.

Médicaments :

Voici des médicaments qui peuvent être utilisés lors de maladie coronarienne :
– Médicaments pour abaisser le taux de cholestérol (ex. statines)
– Aspirine. Pour diminuer la formation de caillots ou d’amas dans les artères coronariennes (à l’origine d’infarctus du myocarde).
– Bêta-bloquants. Des médicaments qui ralentissent le rythme cardiaque et abaissent la tension sanguine. Il s’en suit un besoin plus faible du coeur en oxygène.
– Nitroglycérine. Selon la Mayo Clinic, ce médicament pourrait aider à réduire la douleur dans la poitrine en élargissant les artères coronariennes et en abaissant la demande en oxygène de la part du coeur.
– Les inhibiteurs de la conversion de l’angiotensine et les bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine II. Il s’agit d’hypotenseurs qui pourraient aider à prévenir le développement de la maladie, toujours selon la Mayo Clinic.

Chirurgie :

Dans certains cas, une chirurgie peut être réalisée par le médecin. Il s’agit surtout de :

  • L’angioplastie et pose d’un stent.
  • Le pontage aorto-coronarien (en anglais coronary artery bypass surgery).

Bons conseils & Prévention

– Il est essentiel, lors d’un traitement contre la maladie coronarienne, de prendre rigoureusement ses médicaments, afin de prévenir un infarctus du myocarde. De plus, un contrôle régulier chez le médecin est nécessaire.

– Mangez sainement.

– Faites régulièrement de l’exercice physique.

– Arrêtez de fumer.

– Maintenez un poids idéal ou essayez de maigrir (si vous êtes en surpoids ou obèse).

– Gérez bien le stress.

Découvrez plus de précisions sur ces conseils sur notre page spéciale sur la prévention de l’infarctus du myocarde

Publicité

Sources & Références : 
Mayo Clinic

Crédits photos : 
Fotolia.com

Nom de la maladie en anglais des Etats-Unis : Coronary Artery Disease

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 12.05.2018