Vitamines


Vitamines liposolubles (utilisations principales) Vitamines hydrosolubles (utilisations principales)
Vitamine A (troubles de la vision) Acide folique (spina bifida, mémoire)
Vitamine D (ostéoporose) Biotine = Vitamine H (chute des cheveux)
Vitamine E (athérosclérose) Vitamine B1 = Thyamine
Vitamine K (coagulation du sang) Vitamine B2 = Riboflavine (migraine)
Vitamine B3 = Niacine (schizophrénie, migraine)
Vitamine B5 = Acide pantothénique (chute des cheveux)
Vitamine B6 = Pyridoxine (nausée, syndrome prémenstruel)
Vitamine B12 = Cobalamine (croissance)
Vitamine C (prévention maladies infectieuses,…)
Introduction – Définition des vitamines – Qu’est-ce qu’une vitamine ?

Les vitamines sont des subtances chimiques indispensables à l’organisme pour réaliser des réactions chimiques clés pour l’être humain, comme par exemple la transformation d’énérgie (les glucides en ATP). La carence de vitamines ainsi que son excès peuvent mener à de graves maladies ou des complications.

VitaminesEn général une alimentation saine (fruits, légumes, céréales, viandes,…) suffit à apporter une quantité adéquate de vitamines, en revanche lors de maladies, de certaines périodes de l’enfance (par ex. chez les bébés : nécessitent des compléments en vitamine D,…), la convalescence ou encore lors d’une mauvaise alimentation un apport externe à l’alimention de vitamines (par exemple sous forme de comprimés en vente en pharmacie) est nécessaire.

Parfois la prise de vitamine peut également avoir un effet préventif, par exemple la prise de vitamine C ou d’acide folique pour lutter respectivement contre les refroidissements et le spina-bifida.

Explication et définition des vitamines liposolubles et hydrosolubles

– Vitamines liposolubles : Vitamines insolubles dans l’eau : vitamines moins vite éliminées par l’organisme, car un stockage de ces vitamines dans les graisses est possible.
Faire ainsi attention aux excès lors de prise de vitamines liposolubles (vitamines A, D, E et K) !

Vitamines

– Vitamines hydrosolubles : Vitamines solubles dans l’eau : vitamines plus vites éliminées dans l’urine, car hydrosolubles.
Mais comme elles sont très vite éliminées, il faut en absorber très souvent (quotidiennement) par l’alimentation ou par des compléments alimentaires.

Questions & Réponses
La question de l’Internaute

“Ces dernières semaines, j’ai eu énormément de stress dû à mon travail. Je dormais très mal, mais depuis 4-5 jours cela va mieux et je dors bien la nuit. Mais malgré cela, je suis toujours autant fatiguée et j’ai des courbatures au dos et un manque d’énergie, envie de rien. Je me demande si je dois faire une cure de vitamines. Si oui, que me conseillez-vous de prendre ?”

La Réponse du Pharmacien (par Van)

Vitamines Questions & Réponses En lisant votre question, je dirais que vous n’êtes pas encore tout à fait remise de la fatigue engendrée par votre travail, par le stress. Ces derniers jours, vous dormez mieux, mais cela vous permet de récupérer à peine, car vous avez toujours des courbatures au dos, un manque d’énergie.

VitaminesVous pourriez en effet prendre des complexes vitaminés afin de vous remettre d’aplomb. Vous pourriez utiliser pour cela des Supradyn ou encore de chez Burgerstein, le remède Topvital. Dynamisan, contenant des acides aminés sera particulièrement intéressant contre les grosses fatigues.

Il est cependant très important de prendre ces remèdes sur deux semaines et de voir l’effet. Si vous vous sentez tout de même fatiguée, il vaudra la peine d’aller consulter un médecin pour voir si la fatigue ne provient pas d’une autre cause. Vous pouvez d’ailleurs mieux connaître lestraitements de la fatigue sur le dossier de Creapharma

NEWS SUR LES VITAMINES
Compléments vitaminés inutiles et dangereux pour les femmes âgées

WASHINGTON – Les compléments vitaminés s’avèrent inutiles pour une majorité de personnes. Certains d’entre eux peuvent même entraîner des risques mortels chez les femmes âgées, révèle une étude publiée aux Etats-Unis.

Les compléments de fer figurent parmi ceux qui inquiètent le plus les chercheurs, tandis que ceux à base de calcium semblent être liés en revanche à une baisse du risque de mortalité, selon l’étude publiée par Archives of Internal Medecine, une publication de l’Association médicale américaine.

“Nous avons découvert que plusieurs compléments vitaminés ou minéraux fréquemment utilisés, comme les produits multivitaminés, les vitamines B6, l’acide folique, le fer, le magnésium, le zinc et le cuivre, sont liés à des risques plus élevés de mortalité”, notent les auteurs américains et finlandais de l’étude.

Consommation en agmentation

Cette étude a été réalisée à partir de données d’une autre étude réalisée dans l’Iowa (centre des Etats-Unis), comprenant des questionnaires remplis par 38.772 femmes d’un âge moyen de 62 ans. Elles y faisaient état de leur consommation de compléments vitaminés en 1986, 1997 et 2004.

La part de celles consommant des compléments est passée dans cet échantillon de 66% en 1986 à 85% en 2004.

L’étude publiée lundi pointe que le fer est “fortement” lié à l’augmentation de la mortalité, en fonction des doses absorbées. Ses auteurs notent toutefois qu’ils n’étaient pas en mesure de déterminer si les raisons qui ont poussé ces femmes à absorber du fer pouvaient expliquer ce taux de mortalité plus élevé. Ils soulignent que de plus amples études sont nécessaires.


Le calcium, en revanche, était de son côté plutôt lié à une baisse de la mortalité.

Plus ce n’est pas mieux

Ces découvertes “renforcent notre conviction que certains compléments antioxydants, comme la vitamine E, la vitamine A ou le béta-carotène, peuvent être dangereux”, notent des médecins dans un commentaire accompagnant l’étude.

“Le paradigme ‘plus, c’est mieux’ est faux”, ajoutent-ils, soulignant qu’ils ne recommandent pas la consommation préventive de tels compléments “en tout cas dans une population bien nourrie”.

“Nous ne voyons qu’une justification minime à la consommation généralisée et étendue de ces compléments”, concluent les auteurs de l’étude.

Environ la moitié de la population américaine prend des compléments vitaminés. Ceux-ci représentent un marché de 20 milliards de dollars.

ATS : 11 octobre 2011

Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 23.06.2015

Thèmes

Lire aussi :