10 problèmes courants qui touchent le pied | Creapharma

10 problèmes courants qui touchent le pied

Souvent cachés dans les chaussures et les chaussettes, les pieds sont parfois négligés, voire maltraités au risque de s’abîmer. Si en général, les douleurs au pied sont passagères et bénignes, elles peuvent être le symptôme d’autres affections qu’il convient de diagnostiquer à temps. Pour mieux prévenir les risques de complication, découvrez 10 problèmes courants au pied. 


1. Goutte
Le colchique s’attaque à la goutteLa goutte est une maladie rhumatologique due à l’augmentation du taux de l’acide urique dans le sang. Cette molécule se cristallise au niveau des articulations et provoque une inflammation extrêmement douloureuse qui touche généralement le pied, et en particulier le gros orteil. Lors d’une crise de goutte, souvent une seule articulation est touchée, mais les douleurs sont atroces au point que le simple contact avec le drap de lit peut devenir insupportable. La goutte est en augmentation ces dernières années surtout dans les pays industrialisés à cause notamment de l’augmentation de la malbouffe.

2. Mycoses des pieds et des ongles
La mycose des pieds ou « pied d’athlète » est une maladie infectieuse due à la prolifération de champignons entre les doigts des pieds. Elle se présente sous forme de rougeur et de desquamation. L’apparition de démangeaisons et de fissures permet aussi de la reconnaître. La mycose peut se développer sous les ongles, il s’agit dans ce cas d’onychomycose. L’ongle se décolle légèrement de son lit, prend d’autres couleurs et devient jaune ou vert ou encore varie d’épaisseur ou de texture.


complication chikungunya3. Douleurs au pied (ex. entorse ou ampoules)
Le pied peut être sujet à différentes douleurs selon la zone touchée : les muscles, les os, les articulations, les ligaments ou les tendons. Une entorse peut aussi être à l’origine de fortes douleurs. Des chaussures inconfortables, des frottements excessifs, le sport ou la fatigue sont autant d’origines des douleurs au pied. En cas de gonflement du pied, de rougeurs, d’apparition d’ampoules, d’ongle incarné, de cors et de durillon, de douleur persistante ou s’il devient difficile de faire bouger le pied, le mieux est de consulter un médecin ou un podologue pour éviter tout risque de complication.

4. Ongle incarné et panaris
L’ongle incarné se caractérise par la croissance d’un ongle dans la chair, c’est-à-dire à l’intérieur de la peau. Il se trouve généralement au niveau du gros orteil. La zone touchée devient rouge, avec l’apparition d’une inflammation douloureuse. Les ongles trop courts, les chaussures trop serrées ou certains ongles qui se courbent naturellement sont à l’origine de l’ongle incarné. Attention, sans traitement, la plaie risque de s’infecter. Parfois, une blessure située sur les ongles du pied peut favoriser le développement d’un panaris, une infection bactérienne qui au stade 3 de son évolution peut atteindre la circulation sanguine avec un risque de sepsis.

5. Verrues plantaires
Les verrues plantaires figurent parmi les problèmes courants rencontrés au niveau du pied. Il s’agit d’une petite excroissance qui se développe sur la plante des pieds. Les verrues sont généralement indolores, mais dès qu’elles apparaissent sous les pieds, elles deviennent très douloureuses et doivent être traitées rapidement. La verrue, comme le montre la photo ci-dessous, peut aussi être présente sur le pied (et non sur la plante).

cause Cors et durillons

6. Cors et durillons
Moins douloureux que les verrues ou les ampoules, le durillon se caractérise par l’épaississement de l’épiderme. Il apparaît au niveau de la zone de pression de la plante du pied ou à l’endroit où la peau subit des frottements trop fréquents. Quant au cor, il se reconnaît par une petite callosité jaunâtre, légèrement conique, qui pousse sur le dos des articulations, notamment de l’orteil et du bord extrême du pied. Il provoque des douleurs à la marche et peut s’infecter en l’absence de soins. Les diabétiques doivent être attentifs à ces problèmes de pied dont le diagnostic peut tarder à cause de l’absence de douleur.

7. Hallux valgus (oignon)
L’hallux valgus ou oignon du pied est un problème de désalignement du gros orteil et de l’os long le reliant à la cheville. Même si les causes ne sont pas encore très précises, il est conseillé aux femmes, davantage touchées par cette affection, d’éviter à long terme de porter des chaussures à bout pointu trop ajustées ou avec des talons hauts. L’hallux valgus peut provoquer des douleurs persistantes au niveau du pied et entraîner l’apparition d’une bosse sur la partie externe du gros orteil.

8. Névrome de Morton
Le névrome de Morton se manifeste par une forte douleur ressentie entre les orteils. Il pourrait survenir à la suite d’un épaississement ou d’un renflement du tissu entourant les nerfs plantaires. L’apparition du névrome pourrait s’expliquer par la compression des nerfs suite à l’usage de chaussures trop étroites. On estime d’ailleurs que cette maladie toucherait plus les femmes que les hommes. Il n’y a pas toujours de signe visible à l’extérieur en cas de névrome de Morton, mais dès qu’une douleur qui ressemble à celle d’une brûlure ou des engourdissements se manifestent au-dessous ou entre les doigts de pied, le mieux est de consulter un médecin.

9. Crampes aux pieds
Les crampes aux pieds sont des contractions douloureuses et involontaires qui affectent les muscles. Elles sont généralement courtes et peuvent être dues à un effort trop important qui n’a pas été précédé d’un échauffement musculaire suffisant. Un effort excessif qui sollicite les muscles ou qui demande une contraction musculaire soutenue peut aussi être à l’origine de ces crampes. La déshydratation, la grossesse ou la mauvaise circulation sanguine au niveau des muscles sont autant de facteurs possibles pouvant causer ces douleurs. En cas de crampe au pied, il convient d’étirer doucement le muscle en tirant le bout du pied vers soi, la jambe étendue. Masser la zone tendue ou se mettre debout, tendre les jambes et marcher dès que la douleur se dissipe un peu également aider à éviter l’apparition d’autres spasmes.

10. Odeurs de pieds
thé blanc - Camellia sinensisLa mauvaise odeur des pieds est généralement causée par l’abondance de la transpiration. Une mauvaise hygiène des pieds favorise également la prolifération des bactéries qui se nourrissent de peaux mortes. D’autres causes comme le stress, le diabète ou l’usage de chaussettes et chaussures fabriquées avec des matières qui empêchent l’air de circuler, comme le nylon ou le polyester, augmentent le risque d’avoir des pieds qui sentent mauvais. Le traitement de la cause et une bonne hygiène des pieds permettent de chasser cette odeur désagréable des pieds. Les chaussures en cuir et les chaussettes en coton sont à privilégier. À noter que le talc, la fécule de maïs et le bicarbonate de soude absorbent l’humidité tandis qu’un bain régulier à base de thé noir permet de réduire la transpiration et de ce fait la mauvaise odeur.

Article mis à jour le 28 mai 2018. Par la rédaction de Creapharma.ch. Crédits photos : Fotolia.com. Infographies : Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 28.05.2018